0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Être rappelé
icon book Santé & Vie pratique

Interview : La FFRS, un soutien sportif et social pour les plus de 50 ans

Rédaction : Rayan Le ferec - Mise à jour : 17 mai 2024 à 15h00

Temps de lecture estimé à : moins d'une minute

La FFRS

La Fédération française de la retraite sportive assure la promotion du sport pour les seniors depuis plus de 40 ans. Pour Bonjour senior, son équipe nous présente les objectifs et les enjeux de cette association.

 

Pouvez-vous nous présenter l’association ?

La Fédération Française de la Retraite Sportive (FFRS)… ou 40 ans de sport pour et par les seniors. Créée en Isère en 1982, elle demeure la seule fédération sportive exclusivement dédiée aux plus de 50 ans.

C’est une fédération multisports, précurseur dans la mise en place d’activités physiques et sportives adaptées aux plus de 50 ans. Elle propose à ses licenciés une offre de pratique sportive adaptée, diversifiée et accessible grâce à la modicité du coût de l’adhésion.

Agréée par le ministère des Sports et l’Agence Nationale du Sport, elle est reconnue, depuis 2008, d’utilité publique en raison de son rôle dans la prévention santé des seniors. Membre associé du Comité national olympique et sportif français, elle démontre, depuis 40 ans, que le sport pour les seniors est un enjeu de santé publique.

 

Quelles sont les grandes missions de la Fédération ?

La FFRS s’est donné comme mission d’accueillir le plus grand nombre de seniors possible pour leur faire bénéficier des bienfaits de nos pratiques sportives sur la santé et avancer en âge dans la meilleure forme physique souhaitable. Aujourd’hui, la FFRS compte 88 000 licenciés répartis dans 410 clubs un peu partout en France et propose pas moins de 60 activités.

Son mode de fonctionnement est unique en son genre, puisqu’il est basé sur le bénévolat : dirigeants, instructeurs, animateurs… 6 000 personnes contribuent à l’animation, à la sécurité et à la convivialité des pratiques sportives. Ils ont tous suivi des formations qui sont validées par des brevets fédéraux.

La Fédération leur apporte un soutien technique, administratif, juridique et leur propose un cadre de fonctionnement garant de la qualité de leurs actions.

 

Quels sont les enjeux de la pratique sportive pour les seniors ?

Le sport est un vecteur de mieux-être, de bien vieillir et de sociabilisation. La bonne santé passe par le maintien et le renforcement de nos muscles car le déficit fonctionnel lié au vieillissement est avant tout dû à la réduction de la masse et de la force musculaire.

L’activité physique aide à avoir de bons muscles, de meilleures capacités respiratoires et cardiaques en augmentant la résistance du cœur au manque d’oxygène et en équilibrant le système nerveux autonome, diminue l’hypertension et le diabète, entretient souplesse articulaire, équilibre et densité osseuse (prévention des chutes et de l’ostéoporose), diminue les douleurs et la consommation de médicaments, améliore le sommeil, la sensation de bien-être et l’équilibre émotionnel.

Tout est dit… ou presque. Car l’une des clés du bien vieillir, c’est aussi le lien social et la convivialité. Au-delà de la bonne santé physique et mentale, aujourd’hui, bien vieillir signifie aussi avoir des interactions sociales. À toutes les étapes de la vie, elles jouent un rôle fondamental.

Si l’activité physique est en soi un élément du bien vieillir, sa pratique au sein d’un club en renforce considérablement les bienfaits grâce à la force du lien social, sans lequel la vie n’a pas de sens. La FFRS offre à ses adhérents l’opportunité de conjuguer les effets positifs de l’activité physique, de la stimulation cognitive et des liens sociaux.

 

Parlez-nous du concept « Sport Seniors Santé ». En quoi consiste cette initiative?

Dans les années 2000, la Fédération crée le concept de « Sport Senior Santé ® » selon lequel la pratique d’activités sportives régulières, bien que modérées, mais adaptées et diversifiées, permet de retarder les effets du vieillissement et de rester autonome tout en contribuant à maintenir l’équilibre mental, physique et social des seniors…

Ce concept repose sur le fait que pour maintenir les différentes capacités de chacun – cardio-respiratoires, adresse, souplesse, fonctions cognitives, équilibre, force musculaire, coordination et vitesse de réaction – il est conseillé de varier les activités en tenant compte de leur complémentarité pour en tirer un bénéfice maximal, comme par exemple :

  • La marche, pour l’endurance et la force musculaire,
  • Les danses collectives pour l’équilibre, la coordination et la mémorisation,
  • Le tir à l’arc, pour l’adresse et la concentration.

Évidemment, chacun choisit en fonction de ses goûts et de ses possibilités.

 

FFRS vélo

 

Quels types d'activités sportives proposez-vous et comment les retraités peuvent-ils en bénéficier ?

S’appuyant sur l’expertise de seniors bénévoles formés par la Fédération, les activités proposées dans nos 410 clubs couvrent un large panel de sports et de loisirs tels que : la randonnée pédestre, la marche nordique, la marche aquatique côtière, la pétanque, le tai-chi, le badminton, Activ’mémoire, les activités dansées, la gymnastique ou encore la natation, le tennis de table ou le cyclotourisme, avec de plus en plus de vélos à assistance électrique…

Suivant l’adage « un esprit sain dans un corps sain », les activités proposées ne se limitent pas aux activités physiques, puisque souvent, en complément, les clubs ont à cœur de proposer des activités ludiques et cognitives comme les jeux de cartes, le scrabble, les échecs voire des cours d’informatique…

Pour pouvoir en bénéficier, il faut s’inscrire dans un club et la licence (qui comprend une assurance responsabilité civile) donne accès à toutes les activités du club.

 

Comment est-il possible de soutenir l’association ?

L’association s’est ouverte au partenariat. Les soutiens peuvent prendre différentes formes : soutien financier dans les programmes d’études et de formation des bénévoles, avantages accordés aux structures et/ou aux adhérents pour leurs pratiques (équipement et services), soutien technique pour la création de nouveaux clubs ou la mise en place de nouvelles activités…

La liste n’est pas exhaustive !

 

Quels sont les projets à venir de la Fédération Française de la Retraite Sportive ?

  • Développer de nouvelles activités et de nouveaux clubs dans les zones dépourvues d’offres, former des bénévoles pour accueillir des adhérents toujours plus nombreux.
  • Développer et poursuivre l’innovation en matière de Sport Santé : Favoriser les études, recherches et publications scientifiques et proposer des activités nouvelles telles que « Activ’mémoire » dont l’objectif est de stimuler les fonctions cognitives tout en pratiquant une activité physique.
  • Développer une nouvelle offre de pratique adaptée à travers un programme équilibre. Chaque année, deux millions de chutes de personnes de plus de 65 ans sont responsables de 10 000 décès (première cause de mortalité accidentelle), et de plus de 130 000 hospitalisations. Une partie d’entre elles pourrait être évitée par la prévention.
  • Cette année, la FFRS développe des actions spécifiques dans le cadre de la GCN2024 (défis, création et participation aux événements sur tout le territoire) et des JOP (Jeux Olympiques et Paralympiques) Paris 2024, notamment elle sera présente au Club France fin juillet à Paris.

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.7/5 - (45 avis)

Actualités sur le même thème

La branche autonomie de la Sécurité sociale en déficit

La gériatrie : une médecine des personnes âgées et du vieillissement

Interview : Une association engagée pour les seniors LGBTI+ ou vivant avec le VIH

L'ASI : L’allocation supplémentaire d’invalidité de catégorie 2

Abonnez vous à la newsletter Recevez toutes les actus Bonjour Senior