0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.4 (16)
Sommaire Sommaire

Dame de compagnie : Définition

Lorsqu’une perte d’autonomie survient, maintenir ses activités et ses relations sociales peut s’avérer difficile. Assurant une présence à la fois réconfortante et stimulante, la dame de compagnie contribue à rompre la solitude des personnes âgées, afin que le vieillissement ne soit pas synonyme d’isolement social.

Véritable instigatrice de lien social, cette assistante de vie intervient au domicile des seniors afin de les assister et de les divertir au quotidien.

Si l’on parle généralement de « dames » de compagnie, c’est parce que cette profession, comme dans de nombreux autres services à la personne, est essentiellement féminine. On retrouve bien entendu également des « hommes de compagnie » pour distraire et accompagner les personnes âgées au quotidien.

Quelles sont les missions d’une dame de compagnie à domicile ?

Si la mission principale d’une dame de compagnie consiste de fait, à « tenir compagnie » à un senior, cette dernière est également tenue à une certaine polyvalence. Son rôle englobe en effet plusieurs missions et nécessite de s’adapter à la fois aux centres d’intérêts de la personne âgée, mais aussi à ses capacités psychiques, physiques et motrices.

 

Lutter contre l’isolement avec une dame de compagnie

L’objectif premier d’une dame de compagnie est d’assurer un soutien moral et de rompre l’isolement des personnes âgées isolées. Cela permet de prévenir les troubles de l’humeur et les états dépressifs plus fréquents avec la solitude et l’avancée en âge.

En fonction du profil et des préférences du senior, il est ainsi possible de proposer de la lecture, des promenades, des loisirs créatifs, des jeux de société, une activité physique (marche, jardinage, promener le chien…), des sorties culturelles…

Lorsque la perte d’autonomie est importante, de simples conversations et des temps d’écoute active permettent à la fois de distraire, de réconforter et de stimuler la personne âgée. Cela s’avère particulièrement utile pour les personnes présentant une démence type Alzheimer.

Par ailleurs, si les visites régulières de l’auxiliaire de vie contribuent par ailleurs à dynamiser la routine de la personne âgée, elles permettent également de recréer du lien social.

 

Une aide à la mobilité pour les personnes âgées

La dame de compagnie assure également une aide aux déplacement et à la mobilité. Qu’il s’agisse de sorties à pied, en transport en commun ou encore en voiture, l’auxiliaire de vie accompagne la personne âgée pour se rendre à un rendez-vous médical, pour l’aider à faire ses courses ou encore pour l’accompagner au marché ou à une exposition.

 

Une véritable assistance à domicile pour les seniors

Sans être dédiée à de l’aide-ménagère, la dame de compagnie propose une assistance dans les tâches quotidiennes du senior. Elle peut ainsi inciter la personne âgée à réaliser certaines tâches ménagères ou pratiques en collaboration. L’objectif ici est alors de stimuler les fonctions cognitives (cuisiner, plier le linge, jardiner, faire les courses…).

Véritable relai de l’aidant, l’intervenant apporte également son aide pour certains gestes difficiles ou dangereux à réaliser lorsque l’on est âgé (changer une ampoule, déplacer un meuble…). L’aide à domicile peut également faire acte de présence lors de certains rendez-vous (intervention d’un réparateur, réalisation d’un devis ou de travaux au domicile du senior…). Cela permet de rassurer la personne âgée et de s’assurer qu’elle n’est pas victime d’une arnaque.

 

Aide administrative à domicile

Face à la dématérialisation des services, la dame de compagnie joue un rôle essentiel pour assister la personne âgée dans ses démarches administratives. Déclarer ses impôts, contacter sa caisse de retraite ou une administration, demander une aide financière… À l’instar d’un secrétaire personnel, l’auxiliaire explique les procédures et accompagne le senior dans la gestion courante de ses affaires (classer les papiers, régler une facture, rédiger un courrier…).

Quel est le tarif d’une dame de compagnie ?

La fourchette de tarifs moyens d’une dame de compagnie à domicile oscille entre 17 et 22 € de l’heure. Toutefois, ce salaire/horaire inclue à la fois un service effectif à taux plein ainsi qu’un temps de présence responsable rémunéré aux deux tiers du tarif/horaire.

Ces tarifs ne prennent pas en compte les aides financières auxquelles peuvent prétendre les personnes âgées ou handicapées.

Taux horaire brut minimum hors aides 17 €
Taux horaire brut maximum hors aides 22 €

Quelles aides financières pour une dame de compagnie ?

Plusieurs subventions et aides fiscales permettent de prendre en charge tout ou partie des frais engagés pour le recours aux services d’une dame de compagnie à domicile.

 

Le crédit d’impôt

En tant que service à la personne à domicile, l’accompagnement par une dame de compagnie permet de prétendre à 50 % de crédit d’impôt. Le plafond annuel pris en charge s’élève à 12 000 € majorés de 1 500 € par membre du foyer âgé de plus de 65 ans, soit 15 000 € par an maximum.

Il est par ailleurs possible de bénéficier d’une avance immédiate de cet avantage fiscal grâce à l’entrée en vigueur du crédit d’impôt instantané depuis juin 2022.

 

L’APA

En fonction de leur niveau de dépendance (GIR 1 à 4 de la grille AGGIR), les personnes âgées en perte d’autonomie peuvent bénéficier de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) pour prendre en charge l’intervention d’une aide à domicile.

 

La PCH

Les personnes en situation de handicap peuvent s’adresser à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) pour financer de l’aide humaine grâce à la PCH (Prestation de Compensation du Handicap).

 

Les aides des caisses de retraite

Afin de bien vieillir chez soi, les caisses de retraite propose de financer l’aide à domicile des leurs assurés. On pense par exemple aux  aides de la CARSAT pour soutenir le maintien à domicile des retraités.

Comment trouver une dame de compagnie pour personne âgée ?

Définir les besoins de la personne âgée à accompagner

Dans un premier temps, il convient de définir les attentes et les besoins de la personne âgée à accompagner ainsi que le volume horaire souhaité et la récurrence du service (1 fois par semaine, chaque week-end, tous les jours…).

Pour y parvenir, plusieurs questions se posent : Quel est le niveau d’autonomie de la personne âgée ? Est-elle mobile (marche, abonnement bus, conduite…) ? Le cas échéant, l’auxiliaire doit-elle être véhiculée ? Quels types d’activités souhaite réaliser le senior ? A-t-il des besoins spécifiques (courses, aide administrative, stimulation cognitive, aide au ménage…) ?

 

Prestataire ou emploi direct ?

Il convient ensuite de choisir le type de modalité de service de l’auxiliaire de vie, c’est-à-dire, sous quel régime sera employé le salarié. Plusieurs solutions et modes de gestion sont possibles pour les services à la personne :

  • L’emploi direct d’une dame de compagnie : Le particulier est l’employeur de l’aide à domicile et assure à ce titre le recrutement et la gestion administrative du salarié. Le senior a toutefois la possibilité de s’appuyer sur les services de l’URSSAF avec notamment le règlement du salaire par CESU (Chèque Emploi Service Universel).
  • L’aide à domicile avec mandataire : Très souvent proposé par des associations, ce type de gestion permet de déléguer les tâches administratives à l’organisme mandaté (embauche, fiches de paie…). Le particulier conserve la qualité d’employeur.
  • Être accompagné à domicile par un prestataire de services : En sa qualité d’employeur, le prestataire, généralement un opérateur privé assure toute la gestion administrative de son auxiliaire de vie. L’organisme facture ensuite au senior les heures d’intervention de la dame de compagnie.

 

Comment choisir sa dame de compagnie ?

Bien que chaque aide à domicile dispose de sa propre personnalité, certaines qualités spécifiques sont attendues. On attend ainsi de l’intervenant de la patience et le sens de l’écoute. La dame de compagnie doit être en mesure d’échanger avec bienveillance, de mener des conversation avec des personnes âgées et de savoir faire preuve d’empathie.

L’auxiliaire devra également faire preuve de dynamisme afin d’effectuer certaines tâches physiques (nettoyer les carreaux, déplacer une table…) et de mobiliser le senior afin de le stimuler (inciter à la marche, proposer des activités, rassurer…).

Le respect de l’intimité et la discrétion de l’aide à domicile sont également requis. Il convient par exemple d’éviter certains sujets sensibles et de respecter les convictions du senior.

En fonction des besoins du senior, on tiendra compte également des compétences et des savoir-faire de la dame de compagnie. Est-elle à même d’assister le senior sur des tâches informatiques ? Est-elle titulaire du permis de conduire ? …

Enfin, la bonne entente du senior avec son intervenant est primordiale. C’est pourquoi un temps de rencontre et une période d’essai sont nécessaires. La personne âgée doit se sentir en confiance et apprécier le temps partagé avec son aide à domicile.

Échanger avec un conseiller

Échanger avec un conseiller

Être rappelé
  • Service gratuit
  • Rappel sous 48h
  • de 8h30 à 19h30

Les questions les plus posées

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

4.4/5 - (16 avis)

Retour à Aide à domicile
Suivez-nous :-)