0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.5 (13) - Temps de lecture estimé à : 3 minutes

  • Organisme : Maison Départementale des Personnes Handicapées

  • Type : Groupement d'intérêt public

  • Public : Personnes en situation de handicap

  • Implantation : Départementale

MDPH : définition

Créée en janvier 2006, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) est un guichet unique d’accueil, d’écoute et de reconnaissance des droits pour toute personne en situation de handicap.

Il existe une antenne MDPH dans chaque département pour faciliter l’accès aux droits des personnes handicapées, quels que soient leur situation et leur âge.


Quelles sont les missions de la MDPH ?

Pour accompagner et conseiller les personnes dans leurs démarches, la MDPH est composée d’une équipe médico-sociale pluridisciplinaire :

  • Médecins
  • Infirmiers
  • Ergothérapeutes
  • Psychologues
  • Travailleurs sociaux et spécialistes de l’insertion professionnelle et du milieu scolaire

Cette équipe est chargée d’évaluer les besoins du demandeur et aide à la création du dossier de Plan Personnalisé de Compensation (PPC). Le dossier est ensuite transmis à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui va établir un taux d’invalidité en fonction d’un guide-barème afin d’ouvrir des droits à la personne handicapée.

Pour les enfants handicapés, il existe un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) pour faciliter l’intégration dans le milieu scolaire.


Comment est évalué le handicap ?

Le handicap est évalué en fonction des difficultés physiques rencontrées au quotidien par la personne.

La situation économique et familiale est également prise en compte par l’équipe de la MDPH : famille avec enfants, divorce, chômage, personne en perte d’autonomie suite à l’âge ou à un accident…

Pour évaluer la situation de façon objective, des professionnels externes à la MDPH peuvent intervenir pour assurer la gestion du dossier.

La MDPH met tout en œuvre pour accompagner au mieux les personnes en situation de handicap et proposer des aides adaptées.


Quelles sont les principales aides de la MDPH ?

L’AAH : Allocation Adulte Handicapé

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière qui permet de répondre aux dépenses élémentaires du quotidien des personnes handicapées. Cette aide financière est accordée sur décision de la CDAPH sous conditions d’âge, d’incapacité et de ressources.

Bon à savoir : À partir du 1er octobre 2023, les revenus du conjoint ne seront plus pris en compte dans le calcul de l’AAH.

 

La PCH : Prestation de Compensation du Handicap

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) gérée par chaque département est octroyée aux personnes en perte d’autonomie pour prendre en charge de l’aide humaine ou animalière, des aides techniques (achat d’un fauteuil roulant, location d’un lit médicalisé…), des adaptations du logement (remplacement d’une baignoire par une douche senior, installation d’un monte-escalier ou d’une plateforme élévatrice PMR…).

Les besoins sont évalués en fonction du profil du bénéficiaire par la MDPH qui réalise un plan personnalisé de compensation. Après étude du dossier, la CDAPH rend une décision.

 

La CMI : Carte mobilité Inclusion

Cette carte Mobilité Inclusion (CMI) permet aux personnes en situation de handicap et à leur accompagnant de faciliter les déplacements et de donner la priorité dans les files d’attentes, une place assise dans les transports en commun…

La CMI remplace les anciennes cartes Invalidité, Priorité et Stationnement.

 

Les autres aides au handicap

Le Complément de Ressources (CR) est une allocation qui compense l’absence durable de revenus d’activité. Cette aide a fusionné avec la MVA en 2019.

La Majoration pour la Vie Autonome (MVA) anciennement Aide à l’Autonomie vise à financer les aménagements du domicile pour faciliter la vie au quotidien des personnes dépendantes : monte-escalier, salle de bain PMR…

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) est une aide financière versée aux parents qui ont un enfant handicapé de moins de 20 ans.

Il est possible de cumuler l’AAH avec le Complément de ressources et la Majoration pour la Vie Autonome si le handicap est reconnu supérieur à 80 %.


Cet article vous a-t-il été utile ?

4.5/5 - (13 avis)

Suivez-nous :-)