0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.6 (9) - Temps de lecture estimé à : 3 minutes

  • Organisme : Agence nationale de l’habitat

  • Type : Établissement public

  • Président : Thierry Repentin

  • Compétence : Logements du parc privé

  • Implantation : Départementale

Anah : définition

 L’Anah (agence nationale de l’habitat) est un établissement public administratif qui vise à améliorer le parc de logements privés.

Placée sous la tutelle de plusieurs ministères (logement, collectivités, économie, transition écologique), cette agence contribue à la réhabilitation de l’habitat ancien. 

L’organisme accorde des aides financières pour rénover les logements construits depuis plus de 15 ans et soutient les propriétaires et locataires aux ressources modestes. L’Anah développe ainsi une stratégie d’offre de logements à loyer et charges modérés en partenariat avec les bailleurs.

La structure accompagne également les collectivités dans leur politique d’amélioration de l’habitat privé.

Chaque département dispose d’une antenne locale qui étudie les situations individuellement.


Quelles sont les missions de l’Anah ?

L’Anah est engagée dans l’amélioration du parc de logements privés à travers plusieurs grands objectifs :

  • La lutte contre la précarité énergétique pour améliorer l’isolation des passoires thermiques,
  • La lutte contre l’habitat insalubre et indigne,
  • L’adaptation des logement au vieillissement ou au handicap,
  • L’accès au logement des plus modestes grâce à une politique d’offre de loyers modérés,
  • Le soutien et le réhabilitation des copropriétés fragiles.

Des conditions d’éligibilité encadrent l’attribution des aides de l’organisme. Des conditions de ressources, d’âge, de localisation géographique, et parfois de perte d’autonomie, sont demandées.


Quelles sont les aides de l’Anah pour les particuliers ?

L’agence nationale de l’habitat propose plusieurs aides financières pour soutenir les particuliers, qu’ils soient locataires ou propriétaires :

Habiter facile est une aide destinée aux personnes âgées ou en situation de handicap qui ont besoin d’adapter leur logement. Il peut s’agir par exemple du retrait d’une baignoire au profit d’une douche senior, de l’installation d’un monte-escalier ou de la mise en place d’une plateforme élévatrice PMR (personne à mobilité à réduite). Le montant maximal de la subvention peut atteindre de 7 000 à 10 000 € en fonction des ressources du bénéficiaire.

► Habiter sain et Habiter serein permettent de rénover ou de remettre aux normes son logement. Il peut s’agir d’ajouter des sanitaires, d’intervenir sur le réseau d’eau ou de gaz ou encore de travaux électriques. Le montant de ces aides peut atteindre 10 000 € à 25 000 €.

► Ma Prime Renov et Ma Prime Rénov Sérénité financent la rénovation des passoires thermiques et autres logements énergivores. Ces primes peuvent aussi aider les particuliers à changer de système de chauffage afin de réaliser des économies.

Ma Prime Adapt est une aide de 4 000 à 6 000 € destinée à adapter le logement des personnes âgées de plus de 70 ans.

Des aides peuvent également être demandées par les bailleurs et les copropriétés. Grâce à Loc’ Avantage, les propriétaires bailleurs ont la possibilité de réhabiliter un logement avant sa mise en location. Ils peuvent également bénéficier de Ma Prime Renov pour améliorer les performances thermiques d’un bien immobilier.

Ma Prime Renov Copropriété permet quant à elle de rendre les parties communes accessibles aux PMR.

Des espaces d’accompagnement dédiés, Espace conseil France Renov’, guident les particuliers dans leur démarches de travaux et de rénovation et permettent de solliciter l’aide d’un assistant à maitrise d’ouvrage ou d’un opérateur : Mon Accompagnateur Renov’.


Cet article vous a-t-il été utile ?

4.6/5 - (9 avis)

Suivez-nous :-)