MENU

09 72 38 55 33 Service & appel gratuits

A A A
Sommaire Sommaire
Publié le : 23 septembre 2020 - Dernière mise à jour le : 23 septembre 2020

Présentation

Un Ergothérapeute est un professionnel de santé du domaine paramédical, travaillant sur prescription médicale dans le cadre des suivis. Ce professionnel de santé a pour mission d’aider les individus fragilisés –personnes âgées, invalides ou handicapées– à retrouver leur autonomie dans l’accomplissement des gestes du quotidien et des activités courantes.

Le praticien accompagne, conseille et rééduque ses patients afin de les aider à maintenir ou à retrouver leur indépendance au sein de leur environnement familier (domicile, école, bureau, structure d’accueil…). Pour réaliser sa mission, le thérapeute est chargé d’analyser et de mettre en place des aides ainsi que des solutions pratiques dans le but de permettre à ses patients vulnérables de compenser leur handicap ou leur incapacité.  

L’ergothérapeute exerce en cabinet, au domicile des patients, mais aussi au sein de structures d’accueil ou de centres de soins : centre de rééducation, Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), structures médico-sociales…

À qui s’adresse l’ergothérapie ?

S’appuyant à la fois sur les concepts d’autonomie et d’indépendance, l’ergothérapie concerne l’ensemble des personnes, adultes, enfants ou seniors, rencontrant des difficultés dans l’accomplissement des gestes de la vie courante de façon autonome.

L’autonomie, c’est la capacité de juger, de décider, d’accepter ou de refuser, ainsi que le fait de choisir par soi-même. Il s’agit en quelque sorte de « gérer sa vie ». L’indépendance désigne, quant à elle, la capacité physique de réaliser une action seul.

Il est possible de faire appel à un ergothérapeute  dans plusieurs cas de figure :

  • En cas de perte d’autonomie liée à l’avancée en âge,
  • En cas de handicap permanent ou temporaire,
  • En cas d’incapacité temporaire (opération du dos, prothèse de la hanche…),
  • En cas de pathologie invalidante (Alzheimer, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaque…),
  • En cas de déficience ou de dysfonctionnement (dysphasie, dyslexie, dyspraxie…).

De manière générale, toute personne souffrant de troubles psychomoteurs ou rencontrant des difficultés à réaliser des activités de la vie courante telles que la toilette, l’habillage, les déplacements, la préparation des repas… ou tout autre geste du quotidien, peut être faire appel à un ergothérapeute pour un accompagnement personnalisé.

Quel est le rôle de l’ergothérapeute ?

Véritable spécialiste de l’autonomie, diplômé d’État, l’ergothérapeute a pour objectif de comprendre la personne dans son milieu de vie afin de lui offrir des solutions d’autonomie et de maintien de ses capacités. 

Intervenant sur prescription médicale, le praticien se déplace au domicile, au sein de la structure d’hébergement ou encore sur le lieu de travail du patient afin d’établir son diagnostic. Pour ce faire, ce professionnel de santé va dans un premier temps évaluer les difficultés rencontrées par la personne au quotidien. Il réalise pour cela une évaluation physique de la personne (tests de marche, d’équilibre, amplitude musculaire et articulaire…) et de son environnement.

Ce bilan personnalisé vise à faire le point sur les problématiques rencontrées dans certaines activités du quotidien et de vérifier si l’espace dans lequel évolue le patient est adapté. Cette analyse permet ensuite au thérapeute de proposer des actions de rééducation, de réadaptation, de prévention, de confort et de sécurité, ainsi que des adaptations et des aménagements de l’environnement de l’individu afin d’optimiser l’accessibilité et de maintenir son autonomie. Les souhaits en matière d’autonomie et d’indépendance de la personne sont pris en compte par le praticien.

En fonction de la pathologie et de la situation, ce professionnel paramédical est également amené à préconiser le recours à des aides techniques spécifiques (fauteuil roulant, déambulateur, lève-personne, orthèse…), humaines (aide à l’autonomie, au repas ou au ménage) ou animalière (chien d’assistance) afin de faciliter la vie courante et d’assurer le bien-être au quotidien.

L’ergothérapeute contribue à soutenir l’indépendance et la motricité de ses patients ainsi que leur équilibre psychique et moral en les aidant à maintenir ou à retrouver leurs capacités fonctionnelles et relationnelles essentielles pour bénéficier d’une meilleure qualité de vie.

Les champs d’intervention chez l’adulte

Chez l’adulte et les personnes âgées, l’ergothérapie intervient dans différents domaines de l’autonomie et de la rééducation :

Autonomie dans les activités de la vie quotidienne :

  • Renforcer, stimuler la participation aux activités de la vie quotidienne (rééducation, stratégies de compensation, aides techniques, aménagements de l’environnement).
  • Accompagner les équipes soignantes dans la prise en charge des activités de la vie quotidienne (outils de communication, formations).

Réadaptation de la mobilité et des transferts :

  • Améliorer, maintenir les schémas moteurs par des techniques de réactivation ergomotrices, des aménagements, des aides techniques, des ateliers d’activité physique.

Réadaptation des troubles cognitifs (maladie d’Alzheimer et apparentées) :

  • Renforcer, stimuler les capacités cognitives restantes.
  • Développer les stratégies de compensation lors des activités de la vie quotidienne (aides techniques, modification des activités et de l’environnement, ateliers de stimulation de groupe).

Prévention et traitement des risques de chute :

  • Préconisation d’aménagements de l’environnement et d’aides techniques.
  • Rééducation, réadaptation posturale et des stratégies sécuritaires lors des activités de la vie quotidienne, ateliers équilibre et prévention des chutes.
  • Programmes d’alternatives aux contentions

Positionnement, installation des troubles posturaux assis et allongés :

  • Préconisation, réglage et adaptation des fauteuils roulants, Préconisation, réalisation d’aides techniques à la posture, Préconisation, réalisation de dispositifs d’aides à la prévention et au traitement des escarres.

Aides techniques :

  • Préconisation et entraînement à l’utilisation d’aides techniques pour la mobilité, l’équilibre, les repas, la toilette, l’habillage, les loisirs, la cognition…
  • Aménagement des lieux de vie.

L’ergothérapie et l’aménagement du logement

Parce que l’accessibilité est essentielle au maintien de l’autonomie, l’ergothérapeute porte des recommandations d’aménagement et préconise des adaptations des espaces de vie du patient. Qu’il s’agisse du domicile, du lieu d’apprentissage ou de travail, le praticien a pour objectif d’adapter l’environnement aux problématiques quotidiennes ainsi qu’à la pathologie du sujet.

Le thérapeute est ainsi régulièrement amené à réaliser des évaluations de domicile pour les personnes âgées en perte d’autonomie. Ces bilans sont souvent demandés par des organismes publics afin d’accéder au financement d’équipements spécifiques

L’idée est d’une part de faciliter les gestes et les déplacements du quotidien mais aussi de sécuriser la personne. Les chutes étant particulièrement à risque chez les seniors, le thérapeute veille tout particulièrement à prévenir leur survenue.

Le praticien propose ensuite deux types d’aménagements : avec ou sans modification du bâti. Il peut dans ce cadre suggérer :

Pour réussir son aménagement de domicile, l’ergothérapeute travaille en liaison avec d’autres professionnels de santé : médecins, kinésithérapeutes, orthophonistes… mais également les acteurs du domaine social.

Combien coûte l'ergothérapie ?

Non encadrée, la tarification d’un ergothérapeute varie en fonction de la prestation, du praticien et de la zone géographique. En tant que professionnel de santé, le décret n° 2009-152 du 10 février 2009 impose au thérapeute d’afficher ses honoraires au sein de son cabinet. L’ergothérapeute est également tenu de transmettre avant toute intervention un devis détaillé indiquant la nature de la prestation, sa durée ainsi que son coût.

En ergothérapie, plusieurs types de prestations sont proposées en fonction des besoins du patient et des évaluations/préconisations à réaliser. Les tarifs d’un ergothérapeute sont calculés en fonction de la demande et des besoins :

  • Le tarif à la séance : D’une durée moyenne oscillant de 45 minutes à 1 heure, la séance classique d’ergothérapie permet de réaliser des exercices de rééducation et de réadaptation,
  • Le bilan rééducatif en ergothérapie : Destiné à déterminer les troubles, à évaluer leur intensité ainsi que leur impact sur la vie quotidienne, le bilan rééducatif permet d’établir un diagnostic ainsi que les actions de prévention et de rééducation à mettre en œuvre (préconisation d’aides techniques, essai de matériel, formation aux gestes et postures…),
  • Le bilan en aménagement de domicile : Complet, le bilan comprend l’évaluation de la personne (entretien et bilan psychomoteur), de son environnement (visite du domicile) ainsi que les préconisations du professionnel et la rédaction d’un compte-rendu. Leur durée varie de 2 à plusieurs heures en fonction des besoins et des aménagements nécessaires. Les tarifs sont très variables en fonction des situations, car il est nécessaire de prendre en compte les heures d’évaluations ainsi que les temps de recherche et de communications avec d’éventuels intervenants.

Voici une fourchette de prix indicative en ergothérapie. Des frais de déplacement peuvent venir majorer les coûts si la séance se déroule hors du cabinet du praticien (dans le cas par exemple d’une intervention à domicile) :

Séance d’ergothérapie  De 35 à 60 €
Bilan rééducatif De 120 à 200 €
Évaluation de domicile  De 250 à 350 €

Les aides financières

Profession non conventionnée par la Sécurité sociale, l’assurance maladie ne prend pas en charge directement les prestations d’ergothérapie à domicile. En revanche, elle assure une prise en charge lorsque les séances sont effectuées en hôpital ou en établissement médico-social. Pour une hospitalisation à domicile, les séances sont prises en charge au même titre que dans un établissement médical.

Certaines structures proposent toutefois des aides financières, participant au financement des séances :

  • La CPAM : La Caisse Primaire d’Assurance Maladie propose une aide financière exceptionnelle. Pour bénéficier de cette aide, une demande de prestation supplémentaire ou d’aide financière individuelle est à soumettre à votre CPAM. Cette demande est ensuite évaluée et accordée sous réserve de son niveau d’autonomie, de son degré de handicap ainsi que de ses ressources, 
  • Les mutuelles : Dans le cadre de contrats supérieurs ou spécifiques aux seniors, de nombreuses mutuelles proposent une prise en charge partielle à la séance ou au forfait.
  • Les caisses de retraite : En fonction de votre régime, certaines caisses proposent des financement pour l’adaptation du logement. Avec son diagnostic « Bien chez moi », l’AGIRC-ARRCO couvre par exemple les évaluations de domicile en ergothérapie des personnes âgées de plus de 75 ans sans conditions de ressources. Une participation des bénéficiaires est requise à hauteur de 5 % du coût total.
  • La CNSEA : La Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie offre une prise en charge des actions favorisant l’autonomie et l’accessibilité des personnes âgées ou handicapées.
  • L’APA : L’allocation Personnalisée d’Autonomie participe au financement de certains actes d’ergothérapie.
  • La PCH : Délivrée par les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) la Prestation de Compensation du handicap permet de financer certaines dépenses liées à la perte d’autonomie.

Pour prétendre à l’ensemble de ces aides, il est nécessaire de présenter une prescription médicale, le devis détaillé de l’ergothérapeute ainsi que l’éventuel compte-rendu de l’évaluation de domicile.

Où trouver un ergothérapeute ?

Pratiquant en structure hospitalière, en centre de rééducation ou en EHPAD, les ergothérapeutes exercent également en libéral, en cabinet ou au domicile des individus.

Encore méconnu du grand public, ce professionnel de santé joue un rôle primordial dans l’autonomie et l’indépendance des personnes mais aussi dans la coordination des services sociaux, de soins et techniques.

De nombreuses personnes âgées se voient ainsi prescrire des séances de rééducation, un bilan ergothérapique ou encore une évaluation de domicile suite à une hospitalisation. La difficulté reste alors de trouver un praticien près de chez soi qui exerce auprès du public senior.

Afin de vous faciliter la tâche, nous avons répertorié les ergothérapeutes à même de répondre aux problématiques des personnes âgées sur le territoire Français :

 

Retrouvez notre annuaire d’ergothérapeutes

Retour à Habitat & Sécurité
Suivez-nous :-)