MENU

09 72 38 55 33 Service & appel gratuits

A A A
Sommaire Sommaire
Publié le : 10 septembre 2018 - Dernière mise à jour le : 17 septembre 2020

Présentation

Pensée pour sécuriser les personnes âgées en perte d’autonomie, la téléassistance permet d’alerter une plateforme d’écoute, un centre de secours ou bien les proches depuis le domicile du senior, sans avoir à décrocher le téléphone.

Très utile pour la protection des individus fragiles ou atteints de démence, ce dispositif se révèle efficace en cas de malaise, de chute ou de risque de fugue. Peu onéreux, simple à mettre en place, ce service permet de soutenir le maintien à domicile des seniors.

Plus de 500 000 personnes en France ont déjà souscrit à un service de téléalarme.

Comment marche la téléassistance ?

Il existe plusieurs types de téléassistance pour seniors. Dans la majorité des cas, il s’agit d’un dispositif permettant de transmettre un signal en cas d’accident au domicile et de communiquer avec une plateforme téléphonique.

L’appareil est branché sur le secteur via une prise de courant et raccordé à la ligne téléphonique du senior. En cas de chute ou de problème, la personne âgée actionne un bouton d’urgence depuis une montre, un bracelet ou encore un pendentif. Conservé sur lui en permanence par le senior, cet émetteur permet de le sécuriser 24h/24 et 7j/7.

Une fois alerté, le centre d’appel contacte immédiatement la personne âgée pour échanger sur la situation en cours grâce à un système de micro haut-parleur. En fonction de la gravité de la situation, le centre d’appel décide des personnes à prévenir en priorité : les proches ou les secours. Si la personne ne répond pas après avoir activé l’alarme, les secours sont automatiquement appelés.

Les différentes gammes de téléalarme

En fonction de la situation de santé et des problématiques d’autonomie de la personne âgée, plusieurs gammes de téléassistance sont disponibles :

Illustration de téléassistance classique

Téléassistance à domicile
avec montre, bracelet ou pendentif

Service classique, la téléassistance à domicile, consiste à équiper la personne âgée d’un objet émetteur (montre, bracelet, médaillon) disposant d’un bouton alarme. Son usage est exclusivement réservé à la partie intérieure du logement.

Plusieurs options permettent de personnaliser l’offre mais se répercutent dans le montant  de l’abonnement mensuel.

Illustration de téléassistance autonome

Téléassistance autonome avec détection de mouvement

Considérée comme “haut de gamme”, la téléassistance intelligente permet de détecter les accidents. Cette solution autonome fonctionne grâce à un système de détection avec capteur de mouvement. Il devient alors inutile de porter un objet ou d’actionner un bouton.

Les détecteurs s’activent lors des déplacements et sont capables d’analyser les chutes et les malaises. Les secours ou proches sont immédiatement contactés.

Illustration de téléassistance en extérieur

Téléassistance mobile
avec géolocalisation pour l'extérieur

Utile pour les seniors souhaitant sécuriser leurs déplacements à l’extérieur du domicile, la téléalarme mobile permet de rester protégé en toutes circonstances. Ce dispositif combine un bouton d’appel d’urgence ainsi qu’une balise géolocalisation.

En cas d’alerte, une communication avec un centre d’appel est émise et votre position est transmise aux secours et/ou à vos proches.

Les options de la téléassistance

Afin de s’adapter à chaque situation, les services de téléalarme pour personne âgée sont personnalisables.

Les options de la téléassistance

icone détection de chute ou de malaise

Détection de chute lourde ou de malaise

Cette option permet de détecter une chute lourde sans avoir à actionner le bouton d’alerte. Cette option est parfois proposée dans le pack de base.

icone priorisation des appels urgents

Priorisation des appels en fonction des cas

Les appels sont priorisés en fonction de la situation ou d'horaires spécifiques (jour/nuit). Centre d'appel, proches, services de secours sont contactés selon les cas et leur gravité.

icone détecteur de fuite d'eau

Détecteur de fuite d’eau

Un détecteur est placé quelques centimètres au-dessus du sol et envoie une alerte en cas d’inondation ou de dégât des eaux.

icone détecteur de fumée

Détecteur de fumée

Plusieurs services de téléalarme proposent de relier votre détecteur de fumée, obligatoire depuis 2015, afin de prévenir le centre d'appel en cas d'incendie.

icone coffre de clé

Coffre ou gardiennage des clés

Afin d'éviter la destruction de la serrure en cas d’urgence, un coffre à clés extérieur peut être installé pour accéder au domicile. Le cas échéant un double peut être confié à un organisme.

icone montre téléassistance

Montre ou médaillon supplémentaire

Il est possible d'obtenir un second dispositif avec bouton d’appel, idéal pour les couples, ou en cas d'oubli ou de perte du premier objet.

icone détecteur d'inactivité

Détecteur d’inactivité

Plusieurs capteurs de mouvement sont installés à des points stratégiques de la maison. En cas d’inactivité pendant un temps défini, une alerte automatique est déclenchée.

icone détecteur de porte ouverte

Détecteur de porte

Utiles pour surveiller les déambulations, ces détecteurs permettent d'alerter en cas de porte mal fermée, de porte forcée ou de porte ouverte à un horaire inhabituel.

icone détecteur de présence au lit

Détecteur présence au lit

Placé sous le matelas, ce capteur permet de déclencher une alerte en cas de chute nocturne. Cet outil est également utile pour les personnes touchées par une démence, très souvent désorientées.

icone appel de courtoisir personnes isolées

Option contact de courtoisie

Pour les personnes seules ou isolées, des appels de courtoisie peuvent être convenus régulièrement afin de s'assurer du bien-être moral du senior.

icone carte sin

Module GPRS

Ce module intégrant une carte SIM est proposé aux personnes âgées dont le domicile n'est pas équipé d’une ligne de téléphone fixe.

Quelle téléassistance choisir ?

Bénéficiant d’offres et d’options variées, bien choisir sa téléassistance implique d’évaluer la situation du senior à sécuriser. État de santé, niveau d’autonomie, habitudes de vie mais aussi configuration du logement doivent être pris en compte. Un bilan médical permet ainsi d’indiquer la solution la plus adaptée. Un ergothérapeute peut également réaliser une visite à domicile afin d’établir un bilan pour vous aider dans votre choix.

Pour un senior présentant des troubles de mobilité, la détection de chute paraît indispensable. En cas de démence ou de situation psychologique instable, la téléassistance avec détection de mouvement semble opportune. Une personne âgée sortant régulièrement adoptera un système de géolocalisation afin de la protéger en toute situation.

Il est également crucial de faire le point avec l’entourage et les proches (famille, médecin, voisins, intervenants au domicile…) du senior à équiper. Ce sont ces derniers qui détermineront avec la personne concernée le meilleur dispositif à adopter. Pour cela, il est nécessaire de se poser les bonnes questions :

  • En cas de problème ou d’urgence, qui doit être prévenu en priorité ? Les proches, le centre d’écoute, les secours ?
  • Qui reçoit les alertes de nuit ?
  • Comment gérer le gardiennage des clés pour accéder au domicile en cas de malaise ?

Enfin, les tarifs et les aides au financement de la téléalarme vous permettront d’arrêter une décision sur le modèle à choisir.

 

Combien coûte la téléassistance ?

Les opérateurs de téléalarme pour senior proposent un règlement via un abonnement mensuel. Les fourchettes de prix varient en fonction du type de dispositif choisi et de ses options de protection.

Téléassistance
à domicile
Entre 20 et 30 € par mois
Téléassistance autonome Entre 40 et 50 € par mois
Téléassistance
mobile
Entre 30 et 40 € par mois

Quelles aides financières pour la téléalarme ?

Plusieurs dispositifs permettent de financer la téléalarme senior :

Le crédit d’impôt

Considéré comme un service à la personne, la téléassistance pour personnes âgées permet à l’ensemble des contribuables de bénéficier d’un avantage fiscal. Ainsi, les contribuables imposables ont droit à une réduction d’impôt de 50 % du coût de leur abonnement. Les individus non imposables peuvent, quant à eux, faire valoir un crédit d’impôt et obtenir ainsi le remboursement de 50 % des sommes versées par chèque ou virement du Trésor public. 

Afin de profiter de cet avantage, l’opérateur de téléalarme doit disposer d’un agrément « services à la personne » délivré par la préfecture ou les services du département. 

L’APA

Le coût de la téléassistance senior peut également être pris en charge grâce dans le cadre du plan d’aide de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Attribuée suite à l’évaluation d’une perte d’autonomie par les services du département, cette aide permet de financer les dispositifs soutenant l’autonomie et le maintien à domicile.

La PCH

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) a vocation à financer les dépenses spécifiques aux situations de handicap : aide humaine, aide technique (fauteuil roulant, prothèse…), aide animale (chien d’assistance), aide à l’aménagement du domicile et du véhicule mais également des charges spécifiques comme un abonnement de téléalarme.

Les collectivités locales

Plusieurs communes et départements proposent des aides pour l’installation ou à la prise en charge d’un système de téléalarme senior. Il convient de se rapprocher des services concernés afin de vérifier votre éligibilité.

Les caisses de retraite et les mutuelles seniors

La CARSAT (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail), la MSA (Mutualité Sociale Agricole), certaines caisses de retraites complémentaires ainsi que plusieurs mutuelles seniors proposent des plans d’aides pour soutenir l’autonomie des personnes âgées. Le financement d’une téléalarme peut ainsi bénéficier d’une prise en charge partielle en fonction du niveau de ressources et d’autonomie du souscripteur.

Retour à Santé & Vie pratique
Suivez-nous :-)