MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Santé & Vie pratique

Chutes des personnes âgées : zoom sur deux nouveaux outils de prévention

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 30 août 2019 à 08h08
Une queue robotisée pour prévenir les chutes

Chaque année, ce sont près de 2 millions de seniors qui sont victimes d’une chute. Occasionnant traumatismes, plaies, fractures et perte d’autonomie, les chutes entraînent également près de 12 000 décès annuels et leur risque augmente avec l’avancée en âge. Aménager son logement, maintenir une activité physique et cultiver une bonne hygiène de vie permettent de prévenir les risques de chute. De nouvelles solutions sont à l’étude. Quels sont les nouveaux outils pour lutter contre les chutes ?

 

Prédire les chutes des personnes âgées

Pendant un an, le médecin Antoine Piau a mené une étude en Oregon aux États-Unis en partenariat avec l’ORCATECH (Oregon for Aging and Technology), le plus grand centre de recherche en e-santé du monde. L’objectif de cette recherche était de concevoir des outils utiles pour prévenir les chutes des personnes âgées. Grâce à l’analyse de données collectées pendant dix ans sur 250 seniors vivant seuls dont le domicile avait été équipé de capteurs de mouvements, le gériatre a pu établir les facteurs de récurrence conduisant aux chutes.

En comparant les différentes variables de la locomotion –vitesse et type de marche, temps de repos, fréquence des déplacements mais aussi nombre et type de chutes–, le Dr Piau a été en mesure de concevoir un algorithme capable de prédire le risque de chute. Le chercheur est arrivé à la conclusion suivante : « Nous savons que lorsque la vitesse de marche varie de 0,1 cm par seconde, c’est pathologique ». La marche relève d’un automatisme qui est impacté en cas de problème de santé (infection, AVC, changement de traitement médical…). La chute n’est généralement que la résultante de ces facteurs. La surveillance de cette variable permettrait d’annoncer la chute plusieurs semaines avant qu’elle ne se produise. Afin de prolonger cette étude, le médecin va participer à une étude similaire sur une centaine de foyers équipés de capteurs en partenariat avec le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse.

 

Des robots pour éviter de chuter ?

Supérieur à celui de toutes les autres nations, le vieillissement de la population impacte avec force le Japon. C’est le pays qui compte aujourd’hui la proportion de personnes âgées la plus importante dans le monde. En 2014, l’archipel comptait déjà plus de 26 % de seniors et la tendance va en s’accélérant. En pénurie de main-d’œuvre, les japonais ne souhaitent pourtant pas avoir recours à l’immigration pour compenser le déficit de leur population active. Face à ce constat, le pays du Soleil-Levant sait faire preuve d’ingéniosité et d’innovation. C’est ainsi que la robotique envahit peu à peu la vie des japonais.

Pour assister les personnes âgées au quotidien et favoriser leur maintien à domicile, la technologie est mise à contribution. C’est dans ce contexte que les ingénieurs de l’Université de Keio à Tokyo ont récemment développé un exosquelette robotisé inspiré de la queue de l’hippocampe. Le dispositif se fixe à la taille de senior et aide à contrebalancer le poids du corps en fonction de ses mouvements. Le système permet ainsi de maintenir l’équilibre des personnes âgées et de prévenir les chutes. Si cette solution un peu encombrante prête à sourire, elle a somme toute le mérite de l‘originalité.

Hygiène de vie, adaptation du logement, nouveaux outils, tout doit être mis en œuvre afin de mieux prendre en charge les aînés et de lutter efficacement contre les chutes. Des solutions plus simples sont toutefois déjà à portée de main, comme souscrire à un service de téléassistance permettant de signaler un malaise ou un accident grâce à un pendentif, un bracelet ou encore une montre.

Suivez-nous :-)