MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit

Présentation

Entendre est un facteur essentiel au bien-vivre. Quand suivre une conversation, répondre au téléphone ou être averti d’une simple alerte ou signal sonore –alarme, passage piéton…– devient difficile voire impossible, c’est toute la vie sociale qui s’en trouve affectée. Pour faire face à une perte d’audition, des solutions efficaces existent.

L’aide auditive a vocation à compenser une perte d’audition qu’elle soit mineure ou sévère grâce à un appareillage spécifique. De très nombreux modèles d’appareils auditifs sont disponibles sur le marché. Si leur taille, leur forme et leur prix sont variables, tous s’appuient sur un même principe : l’amplification sonore. Un microphone recueille le son ambiant qui est converti en signal électrique et transformé en ondes sonores via un microprocesseur avant d’être restitué dans le conduit auditif à l’aide d’un écouteur ou d’un haut-parleur.

La recherche et le développement sur les prothèses auditives ont permis d’innover et d’optimiser les performances des équipements. Le chemin parcouru depuis les premiers cornets acoustiques du XIXe siècle et les sonotones du XXe siècle est conséquent. Les derniers progrès technologiques permettent aujourd’hui aux audioprothèses de retranscrire les sons et voix avec fidélité pour un format qui se miniaturise toujours plus. Les prothèses auditives sont désormais quasi invisibles. Les derniers modèles d’appareil auditifs peuvent également se connecter sans fil aux appareils de la maison : smartphone, tablette, ordinateur, télévision, chaîne hifi…

Les différents types de prothèses auditives

En fonction de votre pathologie, de niveau de surdité et de la taille de votre conduit auditif, plusieurs appareils peuvent vous aider à corriger votre audition :

Illustration de contour d'oreille

Les contours d’oreilles

Dédié aux cas de surdité sévère ou profonde ou aux personnes dotées d’un conduit auditif trop petit pour accueillir un appareil intra-auriculaire, le contour d’oreille se place derrière le pavillon de l’oreille. L’appareil est relié à votre conduit grâce à un embout réalisé sur-mesure. Le volume de son boitier externe, plus important que pour les autres dispositifs, permet de concentrer les composants électroniques et d’optimiser la puissance et l’amplification de l’appareil.

Cette solution permet de compenser des problèmes de surdité complexes. Le son est transmis à l’aide d’un tube souple et d’un embout qui se place à l’entrée du canal auditif. Son grand format facilite également sa manipulation et les réglages associés (contrôle du volume).

Illustration d'appareil intra-auriculaire

Les appareils intra-auriculaires

Fabriquées sur-mesure grâce à une prise d’empreinte de l’oreille, les prothèses auditives intra-auriculaires ou appareil intra-conduit s’insèrent directement dans le conduit auditif et s’adaptent parfaitement à la morphologie de l’utilisateur. Il s’agit du dispositif existant le plus petit du marché. Son port quasi invisible offre confort, discrétion et esthétique. Très utilisée notamment pour compenser la presbyacousie, cette solution permet de pallier les pertes d’audition faibles ou moyennes.

En cas de conduit trop étroit, il est également possible de choisir une prothèse intra-conque plus volumineuse qui épouse la partie interne du pavillon de l’oreille.

Illustration de micro-contour d'oreille

Les micro-contours d'oreilles

Alliant performance, discrétion et légèreté, le micro-contour d’oreille est une solution hybride qui offre une qualité d’audition naturelle ainsi qu’un grand confort d’usage. Dispositif le plus répandu, cette solution comporte un écouteur déporté qui se glisse à l’entrée du canal auditif. Tout comme le contour d’oreille classique, le boitier externe –plus compact– se glisse derrière le pavillon de l’oreille et leur offre une puissance d’amplification conséquente permettant de pallier des problèmes d’audition légers à élevées.

Ce dispositif ne convient toutefois pas aux problèmes de surdité complexes. Cette aide auditive offre une possibilité de connexion aux objets connectés.

Les avantages et inconvénients de chaque système

Avantages des contours d’oreilles

► Puissance sonore plus importante que pour les autres types d’appareils
► Port agréable
► Bonne autonomie
► Facile à manipuler et à régler grâce à son format
► Bonne résistance à l’humidité et au cérumen

Inconvénients des contours d’oreilles

► Boitier externe volumineux. Dispositif visible qui peut gêner l’utilisation du téléphone ou d’un casque
► Sensible au bruit du vent

 

Avantages des appareils intra-auriculaires

► Solution esthétique car invisible ou quasi-invisible (pas de boitier)
► Confortable. S’adapte parfaitement à l’oreille du patient
► Prise de son naturelle
►  Peu sensible au bruit du vent
►  Dispositif idéal pour téléphoner

Inconvénients des appareils intra-auriculaires

► Certains conduits auditifs sont trop étroits pour recevoir le dispositif
► Plus sensible aux bruits parasites (vent), à l’humidité et au cérumen
► Autonomie plus faible
► Ne corrige pas les déficiences auditives sévères
► Fonctionnalités restreintes

 

Avantages des micro-contours d’oreilles

► Dispositif particulièrement discret et quasi invisible avec une coiffure adaptée
► Confort d’usage même en cas de port de lunettes
► Audition naturelle
► Bonne autonomie
► Dépannage facile

Inconvénients des micro-contours d’oreilles

► Inadapté pour les pertes d’audition sévères
► Appareil fragile nécessitant un entretien régulier
► Plus gênant qu’un dispositif intra-auriculaire

Caractéristiques d’un appareil auditif

De nombreuses fonctionnalités complémentaires permettent d’adapter votre appareil à votre ouïe et d’améliorer votre confort d’écoute.

Les différentes options et fonctionnalités des prothèses auditives

Réduction des bruits de fond

Réduction des bruits de fond

Certains appareils offrent une gestion du bruit ambiant, en particulier du vent, qui vient parfois parasiter la qualité de l’écoute.

Micro directionnel

Microphone directionnel

Cette technologie permet de prioriser le son en fonction de sa source. Les sons émis face à vous seront ainsi mieux perçus que ceux émanant sur les côtés ou à l’arrière.

Batterie rechargeable

Batteries rechargeables

Certains appareils sont équipés de piles rechargeables ou d’un chargeur compatible, facilitant ainsi leur maintenance.

Connectivité sans fil

Connectivité sans fil

Grâce à la technologie Bluetooth, connectez-vous aux appareils de la maison (téléphone, télévision, ordinateur…) et recevez le son directement dans votre aide auditive. Le cas échéant, certains appareils, possèdent une entée audio directe.

Programmation

Programmation

Il est possible d’ajuster certains réglages –volume, programme, filtre anti-bruit– à l’aide d’une télécommande indépendante ou d’une application smartphone. Il devient alors inutile de retirer votre prothèse pour la paramétrer. Vos préférences sont mémorisées.

Comment choisir une prothèse auditive ?

Afin de bien choisir son appareil auditif, il est recommandé de consulter un oto-rhino-laryngologiste (ORL) afin de déterminer la cause de la perte d’audition ainsi que les éventuels programmes de soins à mettre en œuvre. Après avoir réalisé un bilan de santé, le médecin pourra vous prescrire, si nécessaire, un appareillage auditif.

L’audioprothésiste a, quant à lui, pour rôle d’aider chaque patient à trouver le dispositif le plus adapté à son trouble de l’audition. En fonction des modèles d’appareil et selon les besoins et critères du patient (largeur du conduit auditif, degré de surdité, facilité d’utilisation…), ce spécialiste le dirigera vers la solution la plus adéquate. Il assurera également les réglages nécessaires afin d’optimiser le confort d’écoute et d’obtenir la meilleure entente possible.

Depuis le 1er janvier 2018, la loi impose aux audioprothésistes de fournir un devis descriptif détaillé indiquant les tarifs et les caractéristiques techniques des prothèses auditives, le détail des prestations (pose, essais, réglages…) ainsi que les modalités de remboursement pratiquées par l’assurance maladie.

Plusieurs éléments essentiels doivent apparaître sur votre devis :

  • Les coordonnées de l’audioprothésiste, du médecin prescripteur et du patient,
  • Le numéro, la date et la durée de validité du devis,
  • La marque et le modèle de chacune des audioprothèses,
  • La classification des appareils servant de base au calcul du remboursement par la Sécurité sociale (Classes A, B, C et D jusqu’en 2018 et désormais Classe I ou II),
  • Les détails et durée de la garantie,
  • La liste des accessoires et éléments renouvelables nécessaires au fonctionnement de l’appareil pour chaque oreille,
  • La durée d’essai, les éléments facturés en cas d’essai non concluant ainsi que l’éventuel montant du reste à charge en cas de non-achat de l’équipement,
  • Le montant du dépôt de garantie pour le matériel prêté pendant l’essai,
  • Le détail des prestations nécessaires à l’adaptation de l’appareil et au suivi du patient avec le prix HT et TTC pour chaque oreille,
  • Le prix total HT et TTC ainsi que le tarif de prise en charge par l’assurance maladie.

Une annexe technique détaillant les missions de l’audioprothèse et prestations de l’audioprothésiste doit vous être remise avec ce devis.

S’équiper d’une aide auditive requiert très souvent un temps d’adaptation. Certains appareils bénéficient de périodes d’essai permettant de refuser un modèle après plusieurs semaines de test – généralement trois semaines ou trente jours– si ce dernier s’avérait ne pas convenir.

Il est important de vérifier que l’appareil soit en capacité de s’adapter à une perte auditive plus importante et que la garantie constructeur couvre à la fois l’appareillage, les pièces et la main d’œuvre pour deux ans. Certaines marques proposent également des extensions de garantie permettant de se prémunir en cas de casse, de vol ou de perte et ce, pendant quatre ans.

À noter : Il est possible de consulter un audioprothésiste sans avoir vu de médecin. Celui-ci vous confirmera la nécessité ou non de vous rendre chez le médecin.

L'entretien d'un appareil auditif

Afin d’optimiser la longévité et la qualité sonore de vos appareils auditifs, un entretien régulier et approfondi est nécessaire. Composé de composants électroniques et micromécaniques très sensibles au cérumen et à l’humidité, ils doivent doit être nettoyés avec soin. Il est ainsi conseillé de se rendre régulièrement chez son audioprothésiste afin d’assurer une vérification générale ainsi qu’un nettoyage en profondeur des prothèses.

L’entretien à apporter varie en fonction du dispositif que vous avez choisi. S’il s’agit d’un contour d’oreille, il est recommandé d’essuyer soigneusement le dispositif à l’aide d’un chiffon doux lors de chaque retrait et de le nettoyer chaque semaine. Il est également conseillé de renouveler votre embout annuellement afin de prévenir les sifflements intempestifs. Une partie des frais engagés pour ce changement sont pris en charge par la Sécurité sociale.

Très sensibles aux impuretés, un entretien soigneux et quotidien est indiqué pour les autres types d’appareils –dispositif intra-auriculaire ou micro-contour d’oreille– notamment pour éviter que l’embout ne se bouche.

Par ailleurs, quelques précautions d’usage vous permettront d’optimiser la longévité de votre dispositif. Bien entendu il est essentiel de lire la notice de son appareil et de suivre les recommandations de l’audioprothésiste.

Voici quelques conseils supplémentaires afin d’assurer la durabilité de vos audioprothèses :

  • Se laver et se sécher les mains avant de manipuler les prothèses,
  • Retirer son appareillage pour se doucher, se baigner ou réaliser sa toilette,
  • Assurer un nettoyage quotidien de vos appareils avec des produits adaptés,
  • Retirer et essuyer les piles chaque soir sans les remettre dans l’appareil. Les conserver dans un endroit sec,
  • Essuyer à l’aide d’un chiffon doux les éléments de votre appareillage lors de chaque retrait,
  • Préserver le dispositif des chocs, de l’eau et de tout contact avec un produit détergent ou démaquillant.

Matériel et de produits spécifiques pour l'entretien des prothèses auditives

Spray nettoyant

Spray nettoyant

Équipé d’une brossette, ce produit à vaporiser permet de dissoudre le cérumen qui a tendance à s’accumuler sur l’embout ou l'orifice de sortie de votre audioprothèse.

Lingettes nettoyantes

Lingettes nettoyantes

Imbibées d’une solution antiseptique et désinfectante, les lingettes nettoyantes permettent de retirer poussière, saleté et cérumen de votre embout de prothèse auditive.

Comprimés effervescents

Comprimés effervescents

Utiles pour l’entretien des embouts auriculaires que l’on peut immerger, ces comprimés permettent de nettoyer vos appareils d'audition. Il est recommandé de laisser agir entre 15 et 30 minutes en fonction de l'état de saleté.

Pastilles déshydratantes

Pastilles déshydratantes

Efficaces pour sécher vos appareils auditifs, ces pastilles absorbent les traces d’humidité. Il suffit pour cela de placer votre équipement dans une boîte hermétique avec une capsule pendant toute une nuit.

Spray asséchant

Spray asséchant

Permettant de dépoussiérer et d’assécher les embouts et prothèses auditives, cet aérosol haute pression assure une action rapide et efficace.

Poire soufflante

Poire soufflante

Pratique et simple à utiliser, les poires soufflantes permettent de sécher les embouts et les tubes de vos audioprothèses d'une simple pression de la main.

Combien coûte un appareil auditif ?

Exigeant un budget conséquent, les aides auditives représentent pourtant un investissement essentiel au bien-vivre. Indispensables pour communiquer avec ses proches ou dans la vie courante, mais aussi pour pratiquer de nombreux loisirs, s’équiper d’un appareillage auditif permet d’échanger et de retrouver une vie sociale épanouie. Plusieurs éléments entrent en compte dans le coût total de vos audioprothèses. Outre les prothèses en elles-mêmes, le tarif global inclut généralement le bilan auditif, la période d’essai des appareils, le suivi, la garantie ainsi que le dépannage.

Prix appareil auditif Classe I
Entrée de gamme
de 600 à 1 100 €
Prix appareil auditif Classe II
Moyen haut de gamme
de 1 100 à 2 200 €

Quelles aides financières pour des prothèses auditives ?

De nombreuses aides vous permettent de financer le coût de vos appareils auditifs :

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie

L’achat d’une aide auditive bénéficie d’une prise en charge modique par la Sécurité sociale. Nécessitant une prescription médicale, ce remboursement est plafonné à un taux de 60 % sur la base de 300 €, soit environ 180 € pour chaque appareil. Or, le prix moyen d’une audioprothèse –environ 1 500 €– étant bien plus élevé, il entraîne un reste à charge très élevé pour le patient. De nombreuses personnes aux ressources modestes renoncent à se faire appareiller.

Pour pallier cette situation, depuis le 1er janvier 2019, les pouvoirs publics encadrent le montant du prix des prothèses auditives. Dans le cadre de la réforme « 100 % santé », le montant du reste à charge va progressivement diminuer jusqu’au 1er janvier 2021. À cette date, les appareils de classe I dont le tarif est plafonné à 1 100 € à l’unité seront pris en charge à 100 %. Ayant un prix libre, les prothèses de classe II bénéficient quant à elles du remboursement de base de l’Assurance maladie avec le complément de la complémentaire santé.

À noter : La Couverture Maladie Universelle (CMU) offre une prise en charge à hauteur de 800 € par appareil.

 

Les complémentaires santé

Certaines mutuelles assurent un complément non négligeable pouvant aller jusqu’à 500 €. Il est donc primordial de bien se renseigner sur les remboursements proposés par les complémentaires santé pour les prothèses auditives avant de faire l’acquisition d’un appareil auditif.

 

Les caisses de retraite complémentaire

En fonction de votre situation, certaines caisses de retraites complémentaires proposent de financer une partie de votre aide auditive. Chaque structure dispose de critères d’attribution et de montants de subventions qui lui sont propres. Il est nécessaire de se rapprocher de votre caisse afin de vérifier votre éligibilité.

 

La Prestation de Compensation du Handicap

Attribué et versé par la Maison Départementale des Personnes Handicapés (MDPH), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) permet de financer une partie de votre assistance auditive. Cette aide est réservée aux personnes reconnues handicapées âgées entre 20 et 60 ans. Pour en bénéficier entre 60 et 75 ans, il est nécessaire de prouver que l’on y était éligible avant 60 ans. Si la surdité est survenue après 60 ans, il n’est alors plus possible d’y prétendre.

 

Le Fond Départemental de Compensation du handicap

Destiné aux allocataires de la PCH, de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) ou de la Majoration pour Tierce Personne (MTP), le Fonds Départemental de Compensation du handicap (FDC) permet un financement partiel de leur appareillage auditif lorsque le reste à charge dépasse 100 €. Gérées par les MDPH, les demande sont traitées sous deux à quatre mois lorsque le dossier est complet.

 

Les aides pour les travailleurs handicapés

Plusieurs structures financent les équipements et aides techniques destinés aux travailleurs handicapés telle que l’aide auditive. Pour les salariés du privé, les commerçants, artisans et professions libérales, il s’agit de l’Association de Gestion des Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées (AGEPIPH). Pour le secteur public, on retrouve le Fond pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).

Il est également possible de déduire la moitié du reste à charge de vos audioprothèses dans votre déclaration annuelle de revenus si celles-ci se révèlent utiles dans le cadre de votre activité professionnelle.

Retour à Santé & Vie pratique
Suivez-nous :-)