0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Des appareils auditifs pris en charge à 100 %

Rédaction : Giliane Groll - Mise à jour : 22 janvier 2021 à 10h55
Les appareils auditifs de classe I pris en charge à 100 %

Également qualifiée de reste à charge zéro, la réforme 100% santé a progressivement permis, depuis 2018, le remboursement intégral de plusieurs soins et équipements dentaires et optiques. Depuis le 1er janvier 2021, les prothèses auditives profitent elles-aussi d’une offre 100 % prise en charge.
À ce jour, selon le cabinet du ministre de la Santé, on estime à 6 millions le nombre de personne qui souffrent de problèmes d’audition en France, mais 35 % de ces personnes seulement sont appareillées.

 

100 % santé, une réforme pour améliorer l’accès aux soins

Ayant pour objectif de proposer un panier de soins de qualité à tous les Français et plus particulièrement de faciliter l'accès à certains soins de santé, la réforme du reste à charge zéro a été déployée sur plusieurs mois depuis sa mise en œuvre en 2018. Elle a depuis permis un remboursement intégral de certaines prothèses dentaires ainsi que le plafonnement de plusieurs tarifs. En matière d’optique, elle donne accès à un panel de montures et de verres sans reste à charge. Concernant l’appareillage auditif, l’objectif est d’offrir à ceux qui en ont besoin un équipement respectant des normes de qualité, d’esthétique et de performance technique stricts.

Ainsi, avant la réforme, un appareil auditif coûtait en moyenne 1 500 € par oreille. Après le remboursement de l’Assurance maladie et de la complémentaire santé, il restait alors environ 850 € de frais par oreille à la charge du patient. En 2019, la réforme 100 % santé a permis de réduire ce reste à charge à 650 € de frais par oreille, puis à 380 € en 2020.

Depuis le 1er janvier dernier, les appareils de classe I sont intégralement remboursés. Le tarif des équipements de classe II reste quant à lui libre.

 

Les prothèses auditives 100 % remboursées

Les aides auditives sont divisées en deux catégories :

  • Les prix des appareils de catégorie I plafonnés à 950 € pièce et entièrement remboursés par la Sécurité sociale et les complémentaires santé.
  • La catégorie II englobant les modèles haut de gamme à prix libre avec un remboursement variant de 400 à 1 700 €.

Avec la dernière étape de la réforme du reste à charge zéro, les assurés ont la possibilité de s’équiper d’un appareil auditif de qualité intégralement remboursé. Ces appareils de classe I regroupent à la fois des contours d'oreilles classiques, des micro-contours d’oreille et des appareils intra-auriculaires. Ces prothèses doivent respecter des normes techniques, à savoir, offrir douze canaux de réglage afin de s’adapter efficacement à la perte auditive, une amplification sonore d'au moins 30 décibels et plusieurs options de confort (système anti-acouphène, réducteur de bruit du vent, connexion sans fil…).

Pour se voir prescrire des aides auditives, le patient doit tout d’abord consulter un médecin ORL. Avec l’ordonnance fournie, l'audioprothésiste propose ensuite un appareillage adapté aux problématiques d’audition du patient. Le professionnel a l'obligation de présenter une offre 100 % santé, formalisée dans un devis incluant une prothèse auditive, des piles ainsi qu’un suivi. Une période de test est également prévue permettant si nécessaire d’ajuster les réglages.

En revanche, en cas de choix d’un équipement de classe II, le reste à charge dépend du tarif de l’appareil et de la prise en charge prévue dans le contrat de mutuelle santé de l’assuré.

Suivez-nous :-)