0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Être rappelé
icon book Santé & Vie pratique

Les fauteuils roulants remboursés à 100 % à partir de 2024

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 02 mai 2023 à 10h22

Temps de lecture estimé à : moins d'une minute

remboursement intégral des fauteuils roulants

Lors de la Conférence nationale du handicap (CNH) le 26 avril dernier, Emmanuel Macron a annoncé la prise en charge intégrale des fauteuils roulants manuels et électriques à partir de 2024.
Retour sur les annonces du Président de la République pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap.

 

Les fauteuils manuels et électriques intégralement remboursés

Environ 1 million de personnes utilisent une chaise roulante en France. Un chiffre en hausse en raison du vieillissement de la population. À l’heure actuelle, le remboursement de cette aide technique reste partielle avec un reste à charge reste conséquent, en particulier pour un fauteuil roulant électrique. Le montant maximal de la prise en charge s’élève ainsi à 5 187,48 € pour un fauteuil verticalisateur (capable de redresser son utilisateur) mais à 3 938,01 € maximum pour un fauteuil roulant électrique classique.
Or, les prix des fauteuils techniques, notamment pour les personnes polyhandicapées peuvent atteindre des montants de 25 000 voire 35 000 €.

Dans le cadre de la 6ème Conférence du handicap, Emmanuel Macron a déclaré un remboursement intégral des fauteuils roulants manuels comme électriques. Le chef de l’État a indiqué la fin du reste à charge pour les utilisateurs grâce au financement conjoint de l’Assurance maladie et des complémentaires santé.

Ces annonces ont suscités un grand espoir pour de nombreuses personnes en situation de handicap souvent contraintes d’organiser des cagnottes en ligne pour financer leur fauteuil roulant.

 

Des mesures pour changer le quotidien des personnes handicapées

Outre la prise en charge intégrale des fauteuils roulants, le Président a réalisé plusieurs annonces pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap.

 

Renforcer l’accessibilité

1,5 milliards ont été annoncé pour améliorer l’accessibilité des lieux publics. De fait, de nombreux ERP (Établissement Recevant du Public) ne sont toujours pas aux normes pour accueillir du public handicapé. 400 millions vont également être déployés pour développer des solutions de transport et des taxis accessibles. 158 gares nationales devraient également être adaptées au handicap.

Le lancement de Ma Prime Adapt au 1er janvier 2024 doit également permettre de financer l’adaptation du logement des personnes âgées et handicapées afin de soutenir le maintien à domicile.

 

Soutenir l’intégration scolaire et professionnelle du handicap

Création d’un statut d’enseignant référent pour le handicap dans chaque établissement, passage au 35 h des AESH (accompagnant d'élève en situation de handicap), formation des intervenants en milieu scolaire, accès facilité à une bourse d’étude… sont quelques-unes des mesures fortes annoncées par le Président afin de soutenir l’inclusion du handicap en milieu scolaire et étudiant.

Face à l’augmentation du taux de chômage des personnes handicapées, le chef de l’État souhaite favoriser l’insertion des travailleurs handicapés sur le marché du travail, notamment en cessant de les orienter dans des parcours spécifiques. Les conditions de cumul d’un emploi avec l’AAH (Allocation Adulte Handicapée) seront améliorées. L’ouverture du secteur de la formation aux personnes en situation de handicap fait également partie de la feuille de route du Président.

 

Repenser l’offre médico-sociale pour le handicap

Emmanuel Macron a également annoncé la création de solutions nouvelles pour l’accueil de 50 000 enfants et adultes en situation de handicap ainsi que la transformation des métiers et des structures du secteur.

 

Si l’ensemble de ces annonces vont dans le bon sens, les associations restent prudentes et attendent le détail des mesures et des moyens pour leur mise en œuvre. En outre, de nombreux acteurs du handicap dénoncent le manque de concertation et d’ambition de la CNH.

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.2/5 - (57 avis)

Actualités sur le même thème

Concours Lépine : un système de freinage innovant pour fauteuil roulant primé

Abonnez vous à la newsletter Recevez toutes les actus Bonjour Senior