MENU

0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
Assurances & Crédits

Bien choisir sa mutuelle senior en 2020

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 31 janvier 2020 à 09h37
Les mutuelles senior et le reste à charge zéro

Baptisée « 100 % santé », la réforme du reste à charge zéro en matière d'optique et de soins dentaires est entrée en vigueur au 1er janvier 2020. Le remboursement intégral des appareils auditifs de classe I est, quant à lui, programmé à l’horizon 2021. L’objectif de Assurance Maladie est d’offrir à l’ensemble des assurés un panier de soins de qualité entièrement remboursés par la sécurité sociale et les complémentaires santé. Si la réforme va permettre un meilleur accès aux soins, elle est susceptible d’impacter les tarifs des mutuelles, des assurances santé ou des prévoyances. Il convient donc, et en particulier pour les seniors, de réaliser un examen attentif des conditions de prise en charge afin de vérifier leurs niveaux de garantie.

 

Un reste à charge zéro pour l’optique et le dentaire

100 % Santé permet à chaque Français affilié à une complémentaire santé responsable ou à la CMU-C de bénéficier de soins ainsi que d’un large choix d’équipements pris en charge à 100 % dans les secteurs optique, dentaire et très prochainement auditif. Le but est d’améliorer la prévention en matière de santé et de favoriser l’accès aux soins des plus modestes.

Voici comment va se traduire dans la pratique ce reste à charge zéro :

  • Optique : Chaque opticien doit désormais proposer des lunettes « 100 % santé », offrant un choix parmi dix-sept modèles de montures (dix pour les enfants), de deux couleurs différentes, au prix maximum de 30 €. Pour les verres, une offre sans reste à charge doit également être proposée, incluant amincissement, qualité anti-rayure et anti-reflet. Un choix hors de ces offres sera toujours possible dans les conditions du contrat de la complémentaire souscrite.
  • Prothèses dentaires : La réforme prévoit la prise en charge à 100 % des couronnes et bridges (métal ou céramique selon l'emplacement) ainsi que l'obligation d'une « offre intermédiaire à prix maîtrisé ». Les dentiers devront quant à eux attendre 2021. Un bémol : le dentiste peut refuser de réaliser les soins zéro charge lui-même, ce qui peut poser problème au patient...
  • Prothèses auditives : Une offre plafonnée est proposée dans l'attente du reste à charge zéro à partir de 2021.

Pour financer ce « 100 % santé », les complémentaires santé sont en première ligne puisqu'elles doivent inclure la prise en charge de ces soins dans leurs contrats qualifiés de « responsables ».

 

Bien choisir sa mutuelle senior

Si la réforme va permettre aux seniors comme aux assurés dans leur ensemble de bénéficier du reste à charge zéro sur une catégorie de prestations essentielles, on sait bien qu'avec l'âge, les besoins en matière de santé et les frais en découlant évoluent. Une sérieuse raison pour les seniors de bien choisir leur mutuelle.

Il apparaît ainsi primordial de définir et d’anticiper ses besoins, en particulier dans les domaines peu ou non pris en charge par la Sécurité sociale : prothèses dentaires et auditives au-delà du panier du reste à charge zéro mais aussi petit appareillage, forfaits hospitaliers (chambre individuelle), recours aux spécialistes et dépassements d'honoraires etc. Par ailleurs, afin de « bien vieillir en bonne santé », il est important de ne pas négliger les besoins plus secondaires tels que les soins de médecines dites douces (ostéopathie, cures thermales, acupuncture) ainsi que les services d'aide à la personne (dépendance).

Ce bilan personnel vous aidera à mieux comparer la qualité des différentes offres en fonction de vos attentes. La seule variable de prix ne saurait être déterminante à elle seule, les tarifs bas allant souvent de pair avec de faibles remboursements. Le recours à un comparateur de mutuelles en ligne peut ainsi s'avérer très utile et bénéfique économiquement.

Enfin, il est conseillé de ne pas attendre pour adhérer à une mutuelle senior. Dès la fin de l’activité professionnelle et de la couverture santé qui y est associée, il est important de s’affilier car certaines complémentaires santé (assurances et institutions de prévoyance notamment à la différence de la plupart des mutuelles) fixent des limites d'âge pour y souscrire. L'existence ou non d'un délai de carence est également à prendre en compte.

Suivez-nous :-)