MENU

09 72 38 55 33 Service & appel gratuits

A A A
Santé & Vie pratique

Comment fêtait-on Noël autrefois ?

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 24 décembre 2019 à 08h00
Photo Noël autrefois

Loin du père Noël et de son opulence de cadeaux, de ses décorations fastueuses, de ses repas gargantuesques, Noël a longtemps été une célébration religieuse somme toute assez simple. Une constante demeure toutefois, cette fête est depuis toujours l’occasion de retrouver les siens autour d’un bon repas.
Mais comment les enfants d’avant-guerre célébraient-ils le Noël d’antan ?

 

Entre simplicité et tradition

Avec leurs feuilles persistantes, les conifères décorent les demeures au cœur de l’hiver depuis l’Antiquité. Le sapin est quant à lui présent à Noël depuis l’époque de la Renaissance. S’il était alors très souvent suspendu au plafond, la tradition d’habiller l’arbre sur pied de décorations est apparue au XIXe siècle. Bougies, cheveux d’ange, figurines en carton, rubans colorés, boules en verre soufflé et bien entendu, l’indétrônable étoile couronnant la cime ornaient et magnifiaient le sapin de Noël… avec cette joie toujours renouvelée de décorer l’arbre en famille.

Fête religieuse avant tout, on se rendait alors à la messe de minuit où l’on chantait tous ensemble des cantiques et des chants de Noël et l’on admirait la crèche dans l’église paroissiale. Petit à petit, les santons de Provence finement ouvragés ont conquis les foyers. Ainsi ajoutait-on le petit Jésus au matin du 25 décembre entre Marie et Joseph afin de célébrer la nativité. Et les illuminations bien sûr ! La lumière est une fête, et si dans les rues, elles étaient plus rares qu’à l’heure actuelle, on les retrouvait déjà sur les monuments historiques, les grosses artères ainsi que dans les magasins des grandes villes.

L’émerveillement de tout un chacun n’avait alors rien à envier à nos contemporains.

 

Noël, un partage familial

Souvent taxée de fête commerciale, poussant à la surconsommation et au gaspillage, Noël était autrefois une fête célébrant des valeurs simples et universelles avec peu d’apparat. Le repas familial était déjà copieux pourtant, chaque région célébrant les traditions culinaires propres à son terroir. Ainsi les arts de la table étaient à l’honneur et les petits plats mis dans les grands afin de régaler les papilles de tous. Châtaignes, charcuterie, plat mijoté, fromage, gâteau roulé, bûche de Noël, confiserie… La fête était déjà gourmande !

Qu’ils attendent le père Noel ou Saint Nicolas, les enfants déposaient souliers ou sabots près de la cheminée afin d’y recevoir leurs étrennes. Peu de jouets pourtant, un sac de billes, parfois un ballon ou quelques soldats de plomb ou encore une corde à sauter et bien sûr, friandises et chocolats. Quand il y en avait, les cadeaux étaient dans les faits très souvent des choses pratiques : outils, vêtements, objets fabriqués main... Mais l’enthousiasme des enfants était toujours au rendez-vous ! Et qui se souvient de la fameuse orange ? Nombreux sont celles et ceux qui recevaient l’agrume comme seul présent. L’importation du fruit n’étant devenu courante qu’à partir des années 1950, sa rareté en faisait en effet un délicieux cadeau.

Noël était certes moins fastueux qu’aujourd’hui, mais les valeurs qui fondent cette fête, la joie et le partage, étaient déjà au rendez-vous.

Suivez-nous :-)