0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Être rappelé
icon book Assurances & Crédits

Le doublement de la franchise médicale acté pour fin mars

Rédaction : Patricia Recrosio - Mise à jour : 08 février 2024 à 08h10

Temps de lecture estimé à : moins d'une minute

Augmentation de la franchise médicale

Dans une conférence de presse du 15 janvier, le chef de l’État a annoncé l’augmentation de la franchise médicale pour les assurés sociaux.

Qu’est-ce que cela signifie ?

 

Une augmentation de 50 centimes par boîte de médicament

Le Gouvernement a annoncé le doublement du reste à charge sur les médicaments remboursés par la Sécurité sociale. En clair, à partir de fin mars, les patients devront payer 1 € par boîte de leur poche au lieu de 0,50 € actuellement.

Mise en place en 2008 sous le Gouvernement de Nicolas Sarkozy, cette participation forfaitaire de 50 centimes n’avait pas évolué jusqu’alors.

Le même principe est appliqué pour les consultations médicales, les analyses de biologie et le transport sanitaire. La franchise est doublée et passe de 1 € à 2 € pour les consultations chez le médecin et de 2 € à 4  €  pour les analyses biologiques et les trajets en ambulance.

L’objectif de la mesure est d’économiser 800 millions d’euros sur les 250 milliards d’euros dépensés chaque année par l’Assurance maladie dans un contexte où les dépenses de santé augmentent.

 

Une décision critiquée par les soignants et les associations de patients

La mesure a suscité de vives critiques de la part des syndicats et des associations défendant les droits des patients. Cette participation forfaitaire pourrait notamment dissuader les personnes les plus précaires à se faire soigner, notamment les personnes âgées percevant une pension modeste.

Le Gouvernement a toutefois prévu plusieurs exceptions afin de ne pas pénaliser les plus fragiles. Sont ainsi exemptés de cette franchise :

  • Les mineurs,
  • Les femmes enceintes,
  • Les bénéficiaires de la CSS (Complémentaire Santé Solidaire),
  • Les personnes qui bénéficient de l'aide médicale d'état (AME),
  • Les victimes de terrorisme.

Le plafond est limité à 50 € par an pour les personnes suivies pour des Affections longue durée (ALD) et les malades chroniques.

Face au déficit de la Sécurité sociale qui ne cesse de se creuser, la tendance s'accélère vers un déremboursement des frais médicaux. Or, les dépenses de santé ont tendance à augmenter avec l’âge. Il est donc essentiel d’opter pour une mutuelle santé senior adaptée afin de compléter le reste à charge.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.5/5 - (87 avis)

Actualités sur le même thème

Baisse du remboursement des frais dentaires par la Sécurité sociale

Vers une hausse des mutuelles santé en 2022 ?

Résilier sa mutuelle à tout moment, c'est bientôt possible !

Bien choisir sa mutuelle senior en 2020

Abonnez vous à la newsletter Recevez toutes les actus Bonjour Senior