MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Assurances & Crédits

Optique, audition et dentaire : Les tarifs du reste à charge zéro ont été dévoilés

Rédaction : Aline Garcia - Mise à jour : 25 janvier 2019 à 10h40
siège de dentiste, reste à charge

Le décret, paru le 11 janvier 2019 au journal officiel, visant à garantir un accès sans reste à charge pour certains équipements d'optique, d’aides auditives et de soins prothétiques dentaires, fournit des précisions sur les tarifs du reste à charge zéro. Il entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2020 pour les équipements d’optique et dentaire et à partir du 1er janvier 2021 pour les équipements d’aide auditive.

 

Les montants des remboursements en optique et audition

Certains équipements seront remboursés intégralement par l’assurance-maladie et les complémentaires santé. Pour pouvoir bénéficier du reste à charge zéro, des plafonds ont été mis en place :

 

Pour les dispositifs d’optique médicale

  • Jusqu’à 100 € pour la prise en charge d’une monture,
  • Jusqu’à 420 € pour les verres unifocaux avec une correction entre -6 et 6 dioptries,
  • Jusqu’à 700 € pour les verres unifocaux avec une correction hors zone -6 et 6 ainsi que les verres multifocaux ou progressifs avec une correction entre -8 et 4 dioptries,
  • Jusqu’à 800 € pour les verres multifocaux ou progressifs avec une correction plus importante

 

Pour les dispositifs médicaux d’aide auditive

  • Les prix des appareils auditifs ont été fixés à 1300€ pour certains modèles de prothèses auditives en 2019, puis réduit à 1100 € en 2020, et enfin 950 € en 2021.
  • Les assurés souhaitant disposer d’un appareil plus onéreux ont un plafond fixé à 1700€ par aide auditive par oreilles, tous les 4 ans.

 

Pour les soins dentaires

Les tarifs des soins dentaires ont été négociés via la convention dentaire parue du 21 juin 2018.

  • 530 € maximum pour une pose de couronne en céramique en 2019, réduit à 500 € pour 2020.

 

Afin d’assurer le suivi et le respect de ces mesures, un comité de suivi a été mis en place ayant pour but de fournir un rapport tous les deux ans.

Face aux craintes sur les augmentations du coût des mutuelles, les assureurs ont rassuré l’exécutif sur le maintien de leur tarif en 2019.




 

 

 

Suivez-nous :-)