0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.5 (15)

Destiné à accueillir une personne dépendante, malade ou handicapée, le lit médicalisé peut être installé en établissement médicosocial (hôpital, EHPAD, maison de repos…) comme chez un particulier.

Utile pour prévenir l’apparition d’escarres et faciliter les interventions du personnel soignant, cette aide technique est recommandée pour accompagner les individus, qu’ils soient en situation de handicap, en convalescence ou en fin de vie.

De quelle façon peut-on acquérir un lit médical pour installer une patient à domicile ?

 

Occasion, location, achat : quelle option pour un lit médicalisé ?

Équipé de fonctions releveur électrique (dossier, jambes), d’une hauteur variable, de barrières de protection et d’un matelas anti escarre, le lit d’hôpital permet d’assurer le confort et la sécurité de la personne alitée. Une potence de lit aide le malade de se redresser et un pied à perfusion facilite l’administration des traitements. Ses roulettes permettent de déplacer aisément le dispositif.

Afin de s’adapter à la pathologie et au profil de l’utilisateur, le lit médical électrique est disponible en plusieurs modèles : lit médical 1 place standard, lit médicalisé 120 pour les personnes en surpoids, lit médicalisé 2 places ou encore lit médicalisé Alzheimer pour les malades présentant une démence.

Or, le prix d’un lit médical neuf est généralement élevé, entre 1 000 et 4 000 € en fonction du type de lit et de ses options. C’est pourquoi certains particuliers préfèrent se tourner vers l’achat d’un lit médicalisé occasion, plus économique. Il est par exemple possible de trouver des annonces pour racheter un lit médicalisé pas cher sur Le Bon coin ou d’autres sites spécialisés.

On note également qu’un lit médicalisé est disponible à la location pour un tarif moyen de 12,60 € à 30 € par semaine.

Il est donc essentiel de réfléchir l’acquisition du matériel en lien avec le profil du patient. Le besoin est-il temporaire ou de longue durée ? Doit-on privilégier l’achat ou la location ?

L’avis du médecin traitant ou d’un médecin hospitalier sur ce point est essentiel. Le praticien est en effet en mesure de recommander à la fois le mode d’acquisition le plus adéquat et l’équipement le mieux adapté au patient (lit 1 ou 2 personnes, lit bariatrique, lit pour malade Alzheimer). Les lits médicaux bénéficient d’une prise en charge par la Sécurité sociale lorsqu’ils ont fait l’objet d’une prescription médicale.

 

Sécurité sociale et lit médicalisé électrique : quelle prise en charge ?

Lorsqu’il est prescrit, le matériel médical inscrit dans la LPP (liste des produits et prestations remboursables selon l’article 165-1 du code de la Sécurité sociale) est pris en charge par la CPAM partiellement ou en totalité.

Dans le cas d’un lit électrique médical, la prise en charge par l’Assurance maladie s’élève à 65 %. Le restant dû est quant à lui à la charge du patient ou de sa mutuelle.

Lorsque le malade présente une ALD (Affection de Longue Durée) exonérante, le remboursement du lit médicalisé est pris en charge à 100 % qu’il s’agisse d’un achat ou d’une location.

L’achat d’un lit d’hôpital d’occasion ne bénéficie en aucun cas d’aide ou de prise en charge. Cette solution ne s’avère donc utile que dans le cas où l’utilité médicale n’est pas reconnue.

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - (15 avis)

Suivez-nous :-)