0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Être rappelé
Rédaction : Sylviane Lamant - Mise à jour : 18 octobre 2023 à 13h37

Temps de lecture estimé à : moins d'une minute

SSIAD : définition

Destiné à soutenir le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées ou leur retour au domicile après une hospitalisation, le Service de Soins Infirmiers À Domicile (SSIAD) leur permet de bénéficier chez elles, tous les jours si nécessaire, de soins infirmiers et d’hygiène.

Les SSIAD sont encadrés par le code de l’action sociale et des familles et soumis à l’autorité de l’ARS (Agence Régionale de Santé). Cette structure médicosociale peut être de nature publique ou privé.

Disponibles 7 j/7, ce service permet d’assurer la continuité des soins au domicile du patient.

Qui peut prétendre aux soins infirmier à domicile du SSIAD ?

Intervenant sur prescription médicale, pour une courte, moyenne ou longue durée, le SSIAD s’adresse :

  • aux personnes âgées de 60 ans et plus, malades, en perte d’autonomie ou dépendantes,
  • aux personnes de moins de 60 ans en situation de handicap ou atteintes d’une maladie chronique.

Quels missions et soins sont prodigués par le SSIAD ?

Les missions des SSIAD sont plurielles et visent à répondre à plusieurs objectifs :

  • Prévenir la perte d’autonomie,
  • Éviter une hospitalisation,
  • Faciliter le retour à domicile après une hospitalisation,
  • Retarder une entrée en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personne Âgée Dépendante).

Composés d’aides-soignants et d’infirmiers diplômés d’État sous l’autorité d’un infirmier coordonnateur, les SSIAD réalisent des soins d’hygiène et de confort (assistance pour se doucher, toilette au lit, aide à l’habillage…) et des soins infirmiers (pansements, distribution des médicaments, injections, traitement des escarres, surveillance médicale, mise en place de sonde…).

Les soins proposés peuvent varier en fonction des SSIAD. Les services de soins infirmiers ont en effet la possibilité d’intégrer d’autres professionnels paramédicaux tels que des aides médico-psychologiques, des pédicures podologues, des ergothérapeutes et des psychologues.

À noter que le SSIAD se distingue de l’HAD (Hospitalisation à domicile), qui repose sur l’intervention d’une équipe soignante pluridisciplinaire, en lien avec un établissement de santé autorisé, pour des soins et traitements techniques complexes (chimiothérapie, assistance respiratoire, nutrition entérale, rééducation orthopédique, neurologique…).

Certains SSIAD disposent d’une équipe spécialisée Alzheimer (ESA) qui intervient auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, à un stade léger ou modéré.

Le SSIAD assure également la communication entre le patient et ses proches ainsi que la coordination avec les autres intervenants médicaux et paramédicaux (services d’aide à domicile, kinésithérapeutes, médecins…) selon les besoins de la personne âgée bénéficiaire.

Bon à savoir : Depuis le 30 juin 2023, les SSIAD doivent pouvoir proposer, en plus de leur activité de soins, une activité d’aide à domicile. Pour cela, ils peuvent fusionner avec un service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD).

Comment faire une demande de SSIAD ?

Pour bénéficier des services d’un SSIAD, il est nécessaire de présenter une prescription médicale.

Une fois l’ordonnance réalisée par le médecin traitant ou le médecin hospitalier et la demande acceptée par la Sécurité sociale (silence de 10 jours après l’envoi), il appartient au bénéficiaire de contacter un service de soins infirmiers à domicile proche de son lieu de résidence ou relevant du même secteur pour demander la prise en charge des soins.

Une aide peut être apportée pour ce faire par l’annuaire des services d’aide et de soins à domicile du portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches.

Une fois la demande acceptée par le service (il est possible en cas de surcharge du service que la demande soit inscrite sur une liste d’attente), un infirmer se rend au domicile du futur bénéficiaire pour procéder à une évaluation des besoins et décider avec lui ou ses proches du calendrier des interventions. Il peut en outre être amené à donner des recommandations liées à la nature et aux modalités de réalisation des soins (aménagement du domicile, location d’aides techniques…).

Quels tarifs et prise en charge pour un SSIAD ?

Le coût des prestations des SSIAD est pris en charge directement et à 100 % par l’Assurance maladie, sans avance de frais ni de complémentaire santé à solliciter.

Un bémol toutefois : certains soins, comme ceux de kinésithérapie, souvent payés à l’acte, ne sont pas compris dans le forfait du service de soins infirmiers à domicile. Par ailleurs, les médicaments et les honoraires des médecins (et des autres intervenants extérieurs) sont remboursés dans les conditions habituelles.

Ce guide vous a-t-il été utile ?

4.6/5 - (27 avis)

Les autres pages du guide

SPASAD : Aide et soins à domicile

SPASAD : Aide et soins à domicile

Abonnez vous à la newsletter Recevez toutes les actus Bonjour Senior