MENU

0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
Retraite & Patrimoine

Covid-19 : Le marché du viager stimulé

Rédaction : Patrice Lehuede - Mise à jour : 22 octobre 2020 à 09h39
Le marché du viager stimulé

Conséquence inattendue de la première vague, les ventes immobilières en viager ont récemment augmenté. En effet, si de nombreux seniors indiquent leur souhait de vieillir à domicile, la pandémie a renforcé cette tendance. En cause, la très mauvaise gestion de la crise sanitaire dans les EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) avec un nombre de décès élevé qui a endeuillé de nombreuses familles.

 

Un regain d’intérêt pour le viager lié à la crise de la covid-19

Compte tenu de ses nombreux avantages pour les seniors, on constate déjà depuis quelques années un regain d’intérêt pour la vente en viager.

Face à la gestion désastreuse de la crise de la covid-19 dans les EHPAD, souffrant déjà de mauvaise presse depuis plusieurs années (coût élevé, manque de moyens et de personnels, cas de maltraitance...), de nombreuses personnes âgées et leurs familles recherchent des alternatives aux hébergements spécialisés. La première vague a en effet vu croitre les décès des personnes âgées résidentes, déjà vulnérables, avec des mesures d’isolement strictes qui ont entraînées de fortes répercussions sur le moral des pensionnaires.

Par crainte de conséquences similaires à l’occasion d’une seconde vague, les seniors tentés par une inscription en EHPAD, ont désormais tendance à se tourner vers la vente en viager de leur habitation. C’est ce que révèle de nombreux réseaux d’agences immobilières. Les demandes de renseignements sur ce type de produit a en effet augmenté de la part des seniors propriétaires et de leurs familles depuis la fin de période de confinement.

 

Les avantages du viager pour les Seniors 

Rappelons ce qu’est la vente en viager : dans la majorité des cas, le vendeur continue à occuper son bien jusqu’à son décès –on parle de viager occupé– avant d’être cédé à l’acheteur. Le senior perçoit le prix de vente du bien sous la forme d’un bouquet, une somme versée lors de la signature du contrat de vente (généralement 30 %), et son solde, versé quant à lui sous forme d’une rente viagère indexée sur un barème officiel lié à l’âge du crédirentier.

À noter : Il existe également une formule de viager libre, beaucoup plus rare et concernant souvent une résidence secondaire dans laquelle le senior ne réside pas.

L’avantage principal du viager pour le vendeur, c’est qu’il demeure chez lui, tout en améliorant ses revenus lui permettant si nécessaire d’aménager son logement et de faire appel à des services d’aide à la personne et de couvrir ses frais de santé. Sur le plan fiscal, rappelons que le senior bénéficie par ailleurs d’un abattement sur l’impôt sur le revenu allant de 30 à 70 % en fonction de l’âge du crédirentier. Notons également que le vendeur ne paie plus de taxe foncière, sauf dans le cas où il conserve l’usufruit du bien.

Suivez-nous :-)