MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Retraite & Patrimoine

2019, le pouvoir d’achat des seniors revu à la baisse

Rédaction : Bernard Escudero - Mise à jour : 22 avril 2019 à 11h34
Le pouvoir d'achat des seniors en baisse en 2019

En 2019, la désindexation des pensions de retraite par rapport à l’inflation, la hausse de 1,7 point de la CSG pour les retraités, la précarisation du marché de l’emploi et le chômage de longue durée pour les seniors actifs risquent de peser lourdement sur leur pouvoir d’achat… Ce sont d’ailleurs cette catégorie de seniors actifs, de plus en plus confrontée à la précarisation du marché de l’emploi et au chômage de longue durée, qui subira une précarité financière plus importante que celle des retraités.

 

Le pouvoir d’achat des retraités en baisse !

Pour les retraités et les seniors actifs, 2019 sera une année difficile, financièrement  parlant, avec un pouvoir d’achat en chute libre… D’après une étude réalisée par Cofidis*, les retraités sont 80% à estimer qu’il a baissé au cours des 12 derniers mois et 69% à penser que cette tendance va continuer en 2019.

Pour appuyer ce ressenti légitime, c’est ainsi qu’après cinq ans de gel de leurs pensions, leur revalorisation de 0,3 % ne sera pas indexée sur le cours de l’inflation espérée à 1,7 % par la Banque de France.

En outre et dans un contexte économique déjà difficile, la hausse de 1,7 point de la CSG pour 60 % d’entre eux constituera une perte importante de pouvoir d’achat.

Ces deux facteurs accentuent cette chute du reste à vivre, déjà mécaniquement impactée par la baisse du revenu lors du passage à la retraite.

 

Des seniors actifs fragilisés par la conjoncture actuelle

L’inquiétude des retraités face à la dégradation de leur pouvoir d’achat a quelque peu occulté la fragilité d’une autre catégorie d’aînés, celle des seniors actifs, qui subissent de plein fouet, les méfaits de la conjoncture actuelle. L’enquête préalablement citée a révélé que 47 % des seniors actifs avaient du mal à boucler leur fin de mois, contre 33% des retraités.

Il faut savoir qu’en France, seul un senior actif sur deux occupe effectivement un emploi. Et quand il est en poste, il a plus de risque d’être confronté à un emploi dit précaire (temps partiel, CDD).

Mais la baisse de leur pouvoir d’achat est en grande partie due à l’augmentation des charges incompressibles (logement, alimentation, impôts, santé, énergie, transports…). Elles représentent 64 % de leurs revenus (en moyenne 1604 euros) et elles pèsent plus lourd sur leurs budgets que sur celui des retraités qui se situent à 56%.

 

Enfin, sept seniors actifs sur dix ont du mal à épargner pour leur retraite. Une retraite qui s’accompagnera pour eux, d’une baisse encore plus nette de leurs revenus !

Alors, qu’ils soient actifs ou retraités, 2019 sera pour les seniors, la chronique annoncée d’une perte de pouvoir d’achat…

 

*Une étude réalisée par CSA Research pour Cofidis France, par questionnaire auto-administré du 12 au 18 février 2019 auprès d’un échantillon de 1009 Français âgés de 50 ans et plus, représentatif de la population française, construit selon la méthode des quotas sur les critères de sexe, d’âge, de profession du répondant, de région de résidence et de taille d’agglomération.

Suivez-nous :-)