0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Une charte éthique pour accompagner les acteurs de l’âge

Rédaction : Arthur de Camaret - Mise à jour : 23 septembre 2021 à 13h45
Charte éthique et accompagnement du grand âge

Le 2 septembre dernier, Fabrice Gzil, philosophe et directeur adjoint de l’Espace éthique d’Ile-de-France a remis à ministre déléguée en charge de l’autonomie, Brigitte Bourguignon, une charte sur l'éthique et l'accompagnement des personnes âgées.
Ayant pour but d’être diffusée au plus grand nombre de personnes et d’établissement concernés, cette charte permettra d’aider à la réflexion éthique et de suivre l’évolution des pratiques et des organisations dans le secteur d’activité du grand âge.

 

Pourquoi une charte du grand âge ?

Les récents écueils rencontrés par le modèle EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) renforcés par la mauvaise gestion en début de crise sanitaire, ont bousculé le regard sur la prise en charge des ainés.

En 2020 en France, on comptait 13,7 millions de personnes âgées de 65 ans ou plus, soit 20,5 % de la population. Or, d’ici 2030, ce chiffre devrait atteindre les 20 millions. Une hausse conséquente qui pousse les acteurs de l’âge et les pouvoirs publics à se questionner sur les moyens et les politiques à déployer pour accompagner le grand âge.

Nourrie par 4 350 témoignages de seniors, d’aidants, de professionnels ou encore de bénévoles, cette « Charte éthique et accompagnement du grand âge » a vocation à aider l’ensemble des acteurs du secteur à améliorer la prise en charge des personnes âgées vulnérables.

Destiné aux professionnels intervenant à domicile comme en établissement, il s’agit d’un véritable outil pensé pour orienter les soins et l’accompagnement vers des pratiques plus responsables et plus respectueuses. La charte souhaite apporter des clés pour analyser et répondre à des situations de terrain difficiles avec un point de vue éthique. Elle vise également à devenir un véritable support à des actions de sensibilisation ou de formation.

Le document met l’accent sur les valeurs essentielles et tente d’apporter un éclairage sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

 

Les grands principes de cette charte

La charte éthique et accompagnement du grand âge énonce 10 grands principes qui ont valeur universelle. Ils s’adressent en effet à tous, tout en tenant en compte les spécificités du grand âge :

  • Reconnaître chacun en tant qu’être humain et citoyen, et lui accorder le droit à la dignité et à la singularité.
  • Soutenir le potentiel ainsi que le respect des droits de chacun.
  • Chaque personne doit pouvoir s’exprimer et bénéficier d’une écoute. Elle doit également recevoir une information honnête et adaptée et voir ses décisions respectées.
  • L’accès aux dispositifs d’aides et de soins doit être garanti en toute équité. Les besoins doivent pouvoir être réévalués dès que cela s'avère nécessaire.
  • Chaque personne doit pouvoir mener une vie sociale, familiale, affective et intime.
  • L’accompagnement d’une personne doit être réalisé dans sa globalité mais aussi être individualisé afin de tenir compte des spécificités de sa situation.
  • Il est primordial de soutenir la meilleure qualité de vie possible pour chacun et ce, jusqu’à son décès.
  • Respecter les droits et le rôle des familles et des proches de la personne accompagnée.
  • Apporter soutien et considération aux professionnels et aux bénévoles qui accompagnent ces individus.
  • Concerter et informer afin de prendre des décisions qui assurent l’intérêt de tous.
Suivez-nous :-)