0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.5 (13)

Véritable vecteur de cohésion sociale, l’intergénérationnel a le vent en poupe. Il permet de renforcer les liens entre les générations et de lutter contre l’isolement des seniors. Avec la colocation et la cohabitation intergénérationnelle, de nouvelles formes d’habitat mêlant jeunes et « vieux » émergent.

Que recouvrent chacune de ces solutions de logement ? Quelles sont leurs points communs et leurs différences ?

 

Colocation ou cohabitation intergénérationnelle ?

La loi Elan du 23 novembre 2018 a permis de définir le cadre de nouveaux modes d’habitat senior tels que l’habitat inclusif ou la cohabitation intergénérationnelle. En revanche, la colocation intergénérationnelle n’est pas définie légalement en tant que telle.

Souvent confondus, les deux termes désignent pourtant deux acceptions différentes. S’il s’agit bien pour chacun des dispositifs de partager un même logement entre personnes âgées et jeunes gens, le cadre juridique diffère.

 

La colocation intergénérationnelle

La colocation intergénérationnelle relève d’une colocation classique. Elle désigne le partage d’un appartement ou d’une maison vide ou meublé par plusieurs locataires désignés ici en tant que « colocataires ». Le logement constitue la résidence principale de chacun des colocataires.

La colocation s’appuie sur un contrat de location (le bail) définissant le montant du loyer, des charges locatives ainsi que de la caution.

 

La cohabitation intergénérationnelle

La cohabitation intergénérationnelle consiste quant à elle à mettre une chambre meublée à la disposition d’un étudiant ou d’un salarié de moins de 30 ans au sein du logement d’un senior (que celui-ci soit propriétaire ou locataire). En contrepartie, le jeune hébergé s’engage à effectuer de menus services tels que de l’aide administrative, faire les courses ou encore de l’assistance informatique.

La cohabitation donne lieu à la signature d’une charte qui fixe le montant de l’éventuelle caution ainsi qu’une contribution financière modeste ou la réalisation de certains services spécifiques. Le document définit en outre les engagements de chacun ainsi que les temps de présence de l’étudiant. Non contraignante, elle repose toutefois sur la bonne volonté de chaque signataire.

 

Comment choisir entre colocation et cohabitation intergénérationnelle ?

La colocation intergénérationnelle permet de faire cohabiter au sein d’un même logement un jeune et une personne âgée sur un pied d’égalité. L’avantage principal de cette forme d’habitat concerne le partage des frais, soit le loyer et les charges (eau, électricité, gaz, ordures ménagères, abonnement internet…).

La cohabitation intergénérationnelle solidaire s’adresse quant à elle aux jeunes en situation précaire qui éprouvent des difficultés à trouver ou à payer un logement. Ils trouvent grâce à ce dispositif la possibilité de se loger à prix modique et parfois même gratuitement. Ils bénéficient par ailleurs de conditions d’hébergement confortables (logement équipé, chambre meublée, accès aux espaces communs…).

Reposant sur un principe d’échange et de partage, cette cohabitation solidaire permet aux seniors de bénéficier d’une assistance et d’une présence bienveillante au quotidien. Il s’agit d’une excellente solution pour lutter contre la solitude des personnes âgées

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - (13 avis)

Suivez-nous :-)