MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Rédaction : Emmanuelle Martin - Mise à jour : 21 février 2019 à 15h18

Description

Alternative à la grille AGGIR, utilisée pour estimer le degré de perte d’autonomie d’une personne, la grille AVQ (Actes de la Vie Quotidienne) mesure la capacité d’une personne dépendante à effectuer les actes élémentaires du quotidien.

Comment s’utilise la grille AVQ ?

La grille AVQ mesure le niveau de dépendance d’une personne au travers de six catégories d’actes de la vie courante :

  • Les transferts : passer de chacune des positions couché/assis/debout.
  • Les déplacements à l’intérieur : pouvoir évoluer sur une surface plane sans aide.
  • L’alimentation : se nourrir et boire seul.
  • La toilette : se laver l’ensemble du corps.
  • L’habillage : s’habiller ou se dévêtir sans aide.
  • La continence : assurer l’hygiène de l’élimination.

Le niveau de dépendance de la personne est calculé en fonction du nombre d’actes qu’elle pourra correctement effectuer :

  • . niveau 1 : incapacité d’effectuer 2 AVQ sur 6
  • . niveau 2 : incapacité d’effectuer 3 AVQ sur 6
  • . niveau 3 : incapacité d’effectuer 4 AVQ sur 6
  • . niveau 4 : incapacité d’effectuer 5 ou 6 AVQ sur 6

Le degré de dépendance est parfois croisé avec l’existence ou non de troubles psychiques.

Dans quels cas utilise-t-on la grille AVQ ?

La grille AVQ est souvent utilisée dans la souscription ou la mise en jeu des assurances dépendance, en complément ou à la place de la grille AGGIR (utilisée dans le cadre d’une demande d’allocation personnalisée d’autonomie). En fonction du niveau de dépendance calculé par l’assureur, l’assuré pourra percevoir ou non les prestations prévues.

La grille AVQ peut également être employée pour le calcul de certaines indemnités ou prises en charge

Suivez-nous :-)