MENU

09 72 38 55 33 Service & appel gratuits

A A A
Habitat & Sécurité

À chaque senior son mode d’hébergement

Rédaction : Patrice Lehuede - Mise à jour : 24 septembre 2019 à 13h19
Les modes d'hébergement pour senior

Vous avez plus de 60 ans et souhaitez quitter votre domicile pour ne plus rester seul et bénéficier de services à portée de main ? Votre état de santé nécessite un habitat fonctionnel ou des soins adaptés ? Différentes solutions existent pour répondre à vos attentes et besoins en fonction de votre budget et de votre niveau de dépendance.

 

L’hébergement pour les retraités actifs

Vous êtes un retraité autonome et en bonne santé mais souhaitez vivre dans un habitat fonctionnel, accessible, avec des services d’agrément et des espaces communs dédiés aux loisirs ou à la convivialité ? Les résidences services sont faites pour vous !

Vous avez le choix d’un peu plus de 800 résidences ou de « villages seniors », comprenant elles-mêmes de 80 à 120 logements, du studio au T3, conçus pour vous faciliter le quotidien, avec divers équipements collectifs pour vous distraire ou vous rencontrer : de la piscine à la bibliothèque en passant par des services domestiques ou de confort, sans oublier les animations.

Pour vos soins et traitements médicaux, vous faites appel à des professionnels de santé externes.

Côté budget, comptez entre 400 et 3500 € par mois, incluant ou non les charges liées aux offres de services. Particulièrement développée dans le secteur privé, l’offre se développe également depuis peu dans le public avec des tarifs plus accessibles. Il est aussi possible de devenir propriétaire.

Pour trouver la résidence service qui vous convient, rien de tel que le bouche à oreille ainsi qu’une visite des lieux !

 

Pour les seniors aux ressources modestes

Vous êtes valide ou peu dépendant, seul ou en couple, et vous disposez d’un budget modeste ? Optez pour les résidences autonomie ou ex-foyer logement.

Vous y trouverez des logements individuels du studio au F2, avec services et restauration facultatifs, en fonction de vos besoins.

Ces résidences sociales à loyers modérés relèvent du secteur public ou associatif et sont idéales si vous êtes éligible à l’Aide Sociale à l’Hébergement. Il s’agit de structures non médicalisées, il vous faudra donc faire appel à des prestataires de santé extérieurs.

Trouvez-les auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de votre commune ou sur des sites internet publics dédiés.

 

Un hébergement senior en milieu rural

Vous êtes toujours autonome, souhaitez conserver votre indépendance mais une petite maison avec terrasse ou jardin associée à la vie rurale emporte vos suffrages ? Les quelques 220 MARPA, structures associatives, vous accueillent dans les territoires ruraux.

Là-encore les services optionnels et espaces communs des autres formules sont au rendez-vous et vous aurez l’avantage de voir les animations comprises dans un loyer oscillant entre 900 et 1350 €.

À noter : Il existe également la solution conviviale de la MARPA-école qui permet de partager des temps et des espace de vie avec les enfant scolarisés sur la commune.

 

Si hélas, vous n’êtes plus autonome, trois autres offres, plus traditionnelles vous accueillent :

 

Pour les personnes âgées dépendantes

Formule revisitée des anciennes maisons de retraite, les Établissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) vous accueillent notamment si vous avez besoin d’une assistance de vie ou médicale quotidienne.

Les 8000 EHPAD répartis sur le territoire vous permettent de bénéficier d’une prestation hôtelière en chambre le plus souvent individuelle avec salle de bain, restauration, services domestiques et, avant tout, des soins adaptés à votre état de santé.

Les prix de l’accueil au sein de ces structures médicalisées varient entre 1820 et 2620 €, auxquels il faudra déduire les aides dont vous bénéficiez, selon qu’il s’agisse d’un établissement public ou privé.

 

En cas de dépendance lourde ou de troubles cognitifs graves

Offrant les mêmes services qu’un EHPAD, les 600 Établissements de Soins de Longue Durée (USLD) assurent une médicalisation renforcée et des soins constants en particulier pour les personnes âgées alitées ou en fauteuil. Ces structures fonctionnent en petites unités –35 lits en moyenne– et sont rattachées à un établissent hospitalier.

L’intégration se fait sur prescription médicale ou hospitalière et les prix correspondent à ceux des EHPAD publics.

Il existe également des Unités d’Hébergement Renforcé (UHR) dédiées aux malades d’Alzheimer au sein des EHPAD. Disposant d’un nombre limité de lits –une dizaine– avec un léger surcoût mensuel –pas plus de 100 €–, ces dispositifs permettent une prise en charge adaptés des patients présentant de lourds troubles cognitifs.

 

Une solution alternative et conviviale

Enfin, si vous souffrez de solitude avec une appétence pour la convivialité, optez pour l’hébergement dans l’une des 10 000 familles d’accueil recensées en France. Vous êtes hébergé chez l’habitant et bénéficiez d’un environnement chaleureux et familial.

La liste et le profil des familles accueillantes –fréquemment d’anciens paramédicaux ou auxiliaires de vie– se retire auprès des services du département qui délivrent les agréments, avec des prix variant de 1500 à 2000 € par mois en moyenne.

En fonction de vos besoins et de vos souhaits, il existe des offres d’hébergement correspondant à votre situation et à votre budget.

 

Retrouvez notre guide détaillé sur le sujet

Suivez-nous :-)