MENU

09 72 38 55 33 Service & appel gratuits

A A A
Rédaction : Emmanuelle Martin - Mise à jour : 09 avril 2019 à 13h26

Les résidences pour personnes âgées autonomes

Ces établissements sont conçus pour les personnes âgées autonomes ou en légère perte d’autonomie ne nécessitant pas de suivi médical particulier :

  • La résidence services senior et la résidence autonomie : Alternatives au maintien à domicile, ces résidences non médicalisées sont spécialement conçues pour les personnes âgées. Cette solution offre notamment le confort d’une prise en charge logistique –pressing, aide à domicile, ménage, livraison des repas…– sans les contraintes de la vie en collectivité. L’ergonomie de l’habitat est pensée pour répondre aux problématiques d’accessibilité et de sécurité liées à l’avancée en âge –douche sécurisée, volets roulants, téléassistance…–. Un grand nombre de loisirs et d’animations sont également proposés afin de maintenir une activité physique et de renforcer le lien social. 

Portée par des offices d’habitat social ou des structures associatives, la résidence autonomie (ex-logement foyer) propose des petits logements –studio ou deux-pièces– uniquement en location ; la résidence services senior offre, quant à elle, des prestations plus luxueuses –salle de sport, piscine, bibliothèque…–, des logements plus spacieux et la possibilité d’en devenir propriétaire. 

À noter : Il existe également la formule des villages seniors. Originaire des État-Unis, cette solution consiste à regrouper un ensemble de maisons individuelles réservées à des retraités dans un espace sécurisé avec des règles de vie permettant d’assurer la tranquillité de ses résidents.

  • La Maison d’Accueil Rural des Personnes Âgées (MARPA) : Implantée en zone rurale pour éviter le déracinement des seniors ruraux, la MARPA combine logements individuels avec cuisine et salle de bain, offre de services et animations collectives –préparation des repas, visites…–. Non médicalisée et d’une capacité d’accueil plus réduite qu’un  Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) –soit une vingtaine de résidents–, cette structure permet aux personnes âgées encore autonomes de continuer à vivre, seules ou en couple, au cœur d’un territoire familier mais aussi aux seniors citadins de choisir une vie à la campagne.

Certaines MARPA sont jumelées avec l’école élémentaire de la commune. Les deux structures partagent des espaces communs et des temps d’activités conjoints. Cela permet aux enfants et aux aînés de vivre des moments conviviaux et d’apporter de la joie à tous. On parle dans ce cas de MARPA école.

Le saviez-vous ? Il est possible de tester une MARPA en hébergement temporaire.

Les résidences médicalisées (EHPAD)

L’accueil en EHPAD s’adresse aux personnes âgées en situation de dépendance qu’elle soit légère ou lourde. Cet hébergement est assuré en chambre –simple ou double– et les résidents bénéficient d’une prise en charge totale : restauration, suivi médical et psychologique, ateliers thérapeutiques, activités de loisirs.

Certains EHPAD sont dotés d’unités spécialisées pour accueillir les cas de dépendance lourde ou de troubles cognitifs graves –malades d’Alzheimer, accompagnement en fin de vie– et la plupart travaillent en collaboration avec les centres hospitaliers locaux.

Les unités de soins spécifiques

Rattachées aux établissements gériatriques hospitaliers ou privés, ces unités s’adressent à un public âgé, dépendant et nécessitant une prise en charge médicale très importante :

  • Les Unités de Soins de Longue Durée (USLD) accueillent des patients nécessitant une surveillance médicale renforcée et constante à la suite d’une hospitalisation ou d’une altération de l’état de santé. L’admission se fait sur prescription du médecin traitant et sur dossier.
  • Les Unités d’Hébergement Renforcé (UHR) sont intégrées à un EHPAD ou à une USLD : elles accueillent spécifiquement les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés.

Le saviez-vous ? L’admission en UHR n’est pas définitive : en fonction de l’évolution de l’état du patient, celui-ci sera redirigé vers un EHPAD ou une USLD.

Une solution hors structure : l'accueil familial

Cette formule, plus économique qu’un accueil en EHPAD, permet à une famille d’accueillir chez elle, contre rémunération, une ou deux personnes âgées peu ou non dépendantes. L’accueil familial est encadré par un contrat entre les accueillants et les personnes hébergées et est soumis à enquête préalable des services sociaux et agrément du Conseil départemental. Les seniors accueillis bénéficient d’un espace dédié au sein du domicile et peuvent y séjourner à temps partiel ou complet, de façon temporaire ou permanente. Les aînés bénéficient de la chaleur et de l’attention d’un foyer familial ainsi que d’un environnement moins impersonnel que dans une structure d’accueil classique. L’accueillant s’engage par ailleurs à assurer la sécurité des personnes ainsi qu’à leur apporter une aide aux gestes de la vie quotidien si cela est nécessaire.

Ce sont actuellement près de 10 000 familles agréées qui accueillent actuellement des seniors sur ce modèle. 

Suivez-nous :-)