0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Covid-19 : une troisième dose pour les plus de 65 ans

Rédaction : Arnaud Bouchet - Mise à jour : 03 septembre 2021 à 09h51
3e dose de vaccin contre la covid-19

Le Premier ministre Jean Castex l’avait annoncé dès la fin août, à partir de mi-septembre, les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que les individus souffrant de comorbidité sont invitées à se faire administrer une 3e dose de vaccin contre la covid-19.
Il est d’ores et déjà possible de prendre rendez-vous sur les plateformes Doctolib ou Keldoc, en veillant à respecter un délai de 6 mois entre la 2e et la 3e injection.

 

Pourquoi proposer une 3e dose ?

Différentes études indiquent que la protection du vaccin tend à diminuer avec le temps, en particulier face au variant Delta ou à de nouvelles souches du virus. Cette 3e dose viendrait renforcer la réponse immunitaire du patieent.

La baisse de la protection vaccinale concerne plus particulièrement l’infection au virus et ses formes symptomatiques. Les formes plus graves de la covid demeurent, selon la HAS (Haute Autorité Sanitaire) globalement bien couvertes même si l’efficacité tend là-aussi à diminuer au fil du temps.

La 3e dose vise à retrouver une protection maximale et à en accroitre sa durée.

Bon à savoir : Une 3e dose de vaccin a d’ores et déjà été proposée aux personnes immunodéprimées et près de 100 000 d’entre elles ont déjà reçu cette injection supplémentaire.

 

Quelles personnes sont concernées ?

Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, ce sont 18 millions de personnes qui sont concernées par cette dose de rappel, avec plusieurs profils :

  • Les seniors de plus de 65 à 79 ans,
  • Les personnes atteintes de comorbidités (diabète, obésité, insuffisance cardiaque ou respiratoire…),
  • Les personnes immunodéprimés (patients dialysés, malades du cancer, personnes transplantées…),
  • Les personnes âgées de plus de 80 ans qu'elles résident en structure d'accueil ou à domicile.

On note cependant que priorité est donnée pour l’accès à cette 3e dose à plusieurs publics : les personnes immunodéprimés, les plus de 80 ans résidant en EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), en USLD (Unités de Soins de Longue Durée) ou à domicile ainsi que les individus considérés à très haut risque (malades de pathologies spécifiques).

La HAS recommande par ailleurs de profiter de ce rappel contre la covid pour procéder à l’administration concomitante du vaccin contre la grippe saisonnière.

Les autorités de santé rappellent qu’il est nécessaire de réaliser cette 3e dose dans un délai de 6 mois suivant l’injection de la 2e dose de Pfizer ou Moderna (vaccin à ARN messager). Pour les personnes ayant reçu le vaccin Janssen, la HAS recommande une 2e dose de rappel avec un vaccin à ARN dans un délai minimal de 4 semaines suivant la 1ère injection.

Dans son avis officiel, la HAS insiste sur le fait que la couverture vaccinale des personnes de plus de 80 ans demeure insuffisante (environ 79,9 %) malgré une très grande vulnérabilité des plus âgés face au virus. Cette nouvelle campagne contre la covid doit donc devenir une priorité de cette rentrée.

 

Où se faire vacciner pour la 3e dose ?

Aucun changement pour cette 3e dose : les personnels des centres de vaccination, les pharmaciens et le cas échéant, votre médecin traitant, sont à même d’effectuer cette dose de rappel. Quant à la vaccination en EHPAD, à l’instar de la première campagne, elle sera réalisée directement en établissement. 

Suivez-nous :-)