0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Insuffisance cardiaque : causes, symptômes et traitements

Rédaction : Céline Herment - Mise à jour : 07 novembre 2022 à 13h00
4.4 (73) - Temps de lecture estimé à : 4 minutes
Insuffisance cardiaque

1,5 millions de Français sont touchés par l’insuffisance cardiaque. Les premières victimes sont les seniors. Le site officiel de l’Assurance Maladie, Ameli, estime que 10 à 20 % des 70 ans et plus en sont atteints. Cela entraîne plus de 200 000 hospitalisations annuelles.

Pourquoi les personnes âgées développent-elles cette maladie chronique ? De quoi s’agit-il ? Comment l’insuffisance cardiaque se soigne-t-elle ?

 

Insuffisance cardiaque : qu’est-ce que c’est ?

Le rythme cardiaque est dit insuffisant lorsque leur cœur n’approvisionne plus suffisamment l’organisme en oxygène et en nutriments.

 

Définition de l’insuffisance cardiaque

Habituellement, le cœur envoie de l’oxygène et des éléments nutritifs pour alimenter toutes les cellules du corps. En vieillissant, il n’a plus assez d’énergie pour pomper le sang de manière efficace. Petit-à-petit, son volume augmente. C’est d’ailleurs pour cela que les médecins demandent une échographie cardiaque. Ils déterminent ainsi l’avancée de la maladie.

L’épaississement des parois signifie que le cœur compense l’anomalie depuis longtemps et par conséquent, s’épuise. Ce phénomène est appelé ICC, l’Insuffisance Cardiaque Chronique.

 

Quelles en sont les causes ?

L’insuffisance cardiaque est liée à l’âge, mais aussi à l’hygiène de vie du patient. L’obésité, le tabagisme et la sédentarité sont des facteurs qui aggravent et accélèrent la maladie.

Les spécialistes remarquent par ailleurs une corrélation entre une cardiopathie ischémique (infarctus et angine de poitrine par exemple), l’hypertension et cette défaillance du cœur.

 

Quels sont les symptômes de l’insuffisance cardiaque ?

La plupart du temps, les patients consultent pour un essoufflement qui les inquiète, une prise de poids rapide ou une fatigue très intense. Parfois, les personnes qui souffrent d’ICC notent des palpitations cardiaques et des douleurs dans le foie. La perte d’appétit est également un symptôme qui doit alerter.

La situation devient plus urgente si un œdème se forme. Selon le côté du cœur qui est atteint, cette rétention d’eau a lieu dans les poumons, ce qui provoque une toux rauque similaire à celle des gros fumeurs, ou dans les jambes.

Un épisode grave est appelé « décompensation ». Il s’agit une urgence vitale.

La seule manière d’apprécier l’urgence de la situation est de consulter rapidement un médecin, qui prescrira un bilan sanguin et un électrocardiogramme.

 

Quels traitements pour soigner une insuffisance cardiaque ?

Le traitement repose sur deux axes :

  • Des habitudes de vie aussi saines que possible,
  • Des médicaments à prendre à vie.

 

Adopter une bonne hygiène de vie pour ne pas aggraver la maladie

La première chose à faire lorsqu’un médecin diagnostique une insuffisance cardiaque est d’améliorer son hygiène de vie.

L’alimentation doit être équilibrée, pauvre en sel, en graisses et en sucres.

L’activité physique n’est pas contre-indiquée mais il est important de l’adapter. Surstimuler le cœur n’est pas bon. Il n’est néanmoins pas pertinent de se sédentariser à outrance, car cela favorise l’obésité qui à son tour, aggrave l’insuffisance cardiaque.

L’arrêt du tabac devient incontournable.

 

Les traitements médicamenteux

Le cardiologue détermine quelle est la meilleure combinaison de médicaments. Il en existe quatre sortes :

  • À l’image d’une voiture que l’on ferait rouler en sous-régime, les bétabloquants réduisent la charge de travail du cœur et lui imposent de battre à une vitesse réduite.
  • Les gliflozines diminuent le volume de sang à pomper afin de préserver le cœur et lui permettre d’assurer les fonctions vitales plus longtemps.
  • Les régulateurs aident à garder un battement cardiaque régulier (Sacubitril et Valsartan).
  • Enfin, il existe une molécule appelée « inhibiteurs de l’enzyme de conversion ». Sa fonction est de contrôler la formation ou l’action de l’angiotensine II (substance liée au volume et à la pression du sang).

Si l’insuffisance cardiaque est assortie d’un œdème, le médecin administre aussi des diurétiques qui éliminent l’excès d’eau du corps.

 

Combien de temps peut-on vivre avec une insuffisance cardiaque ?

Il est possible de ralentir l’évolution de la maladie grâce aux traitements évoqués précédemment. Pour autant, dans un cas sur deux, le pronostic vital est réservé dans un délai de 5 ans. À noter que d’après Ameli, cette maladie entraîne 70 000 décès chaque année en France. Plusieurs centaines de milliers de personnes ignorent en souffrir, d’où l’importance d’un suivi régulier.

Seuls un dépistage précoce et un traitement adapté ralentissent l’évolution de la maladie. Pour cela, les professionnels de santé recommandent de consulter un cardiologue tous les 2 ans, sitôt le soixantième anniversaire passé. Les profils à risques doivent pour leur part y aller tous les ans. Une surveillance médicale accentuée est nécessaire lorsque la maladie atteint le stade II et que les premiers symptômes apparaissent.

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.4/5 - (73 avis)

Suivez-nous :-)