0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Retraite & Patrimoine

Les nouvelles propositions de l’exécutif pour réformer les retraites

Rédaction : Carole Carries - Mise à jour : 04 janvier 2022 à 09h19
4.1 (9) - Temps de lecture estimé à : 2 minutes
Nouvelles propositions pour réformer les retraites

Lors de son interview télévisée diffusée le 15 décembre 2021 sur TF1, le chef de l’État a plaidé pour une nouvelle refonte des retraites, réforme jugée « indispensable ».
Exit le régime unique jugé trop anxiogène, place à un système simplifié avec trois grands régimes spécifiques pour les salariés, les fonctionnaires et les indépendants.

 

Trois nouveaux régimes de retraite

C’est fait, Emmanuel Macron vient de classer définitivement son projet initial de réforme des retraites, qui figurait dans ses promesses de campagne de 2017. Votée en première lecture en mars 2020 grâce à l’article 49.3 de la Constitution, cette dernière n’a pu être menée à son terme, en raison notamment de la crise sanitaire. Supprimer les 42 régimes spéciaux (EDF-GDF, SNCF, RATP, Mines, Banque de France…), pour créer à la place un système universel à points était l’objectif initial.

Jugé finalement trop anxiogène, le Président a dressé les contours d’une nouvelle réforme qu’il mènerait en cas de réélection. S’il se dit toujours favorable à la suppression des régimes spéciaux qui créerait, selon lui, des inégalités, il imagine un système de retraite simplifié, plus juste, avec trois grands régimes pour les salariés du privé, fonctionnaires et les indépendants.

 

Vers la fin de l’âge pivot ?

De fait, Emmanuel Macron a indiqué plusieurs changements au regard de ce qui avait été envisagé. Depuis son élection, la situation socio-économique a changé. Protestations des gilets jaunes, crise sanitaire et problèmes de financement des retraites, ont emmené le chef de l’État à modifier le contenu de sa réforme. « Il va donc falloir se préparer à l’idée de travailler plus longtemps » déclare-t-il, précisant que le nouvel âge de départ envisagé sera le fruit d’un débat démocratique.

Le Président précise que cet âge devra se décider en tenant compte des parcours professionnels de chacun. Il est en effet nécessaire d’adapter le temps de vie passé au travail aux réalités des métiers ainsi qu'à leurs difficultés. Prendre en compte la pénibilité du travail, repenser l’emploi des seniors et travailler plus longtemps pourraient être le fil conducteur de la future réforme des retraites d’Emmanuel Macron, s’il est toutefois candidat, et réélu.

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.1/5 - (9 avis)

Suivez-nous :-)