MENU

0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
Logements spécialisés

L’habitat partagé pour les personnes âgées en perte d'autonomie

Rédaction : Giliane Groll - Mise à jour : 03 novembre 2020 à 10h15
Habitat partagé senior

En France, plus de 13 000 personnes âgées hébergées en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) sont décédées de la Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire. On estime par ailleurs que 45 % des établissements spécialisés ont connu au moins un cas de coronavirus. Les conditions d’hébergement collectif, la vulnérabilité des résidents et les difficultés organisationnelles de ces structures expliquent cette tragédie.
Face à ce constat, des alternatives pour vivre de manière autonome et sécurisée lorsque l’on est âgé se développent. Retour sur une nouvelle voie : la colocation senior avec Domani.

 

La crise des EHPAD et le souhait de la majorité des Français à vivre chez soi

En 2050, la France devrait compter 5 millions de seniors de plus de 85 ans. Au regard de la pandémie et de ses conséquences dramatiques, l'habitat inclusif se révèle une alternative bienvenue aux EHPAD. Sa taille humaine et ses services personnalisés le démarquent de l'institution, perçue comme froide et impersonnelle. Déjà fragilisés par une image dégradée et un manque d’effectif avant la crise sanitaire, les établissements spécialisés pour personnes dépendantes ont été pointés du doigt pour la gestion délétère de leurs résidents depuis le mois de mars.

Selon une enquête Odoxa de 2019, 13 % des Français seulement envisagent d’intégrer une structure médicalisée dans l'hypothèse d’une perte de capacités physiques et 82 % des entrées en EHPAD ne sont pas désirées. Néanmoins, vivre chez soi n’est pas toujours la meilleure solution. En effet, de nombreux seniors demeurant à domicile souffrent malheureusement d'isolement. Comme le soulignent les récents rapports du gouvernement, il y a une vraie nécessité de penser une prise en charge plus humanisée de nos aînés, une alternative entre le maintien à domicile et l’hébergement en établissement médicalisé.

L'habitat inclusif, figure de proue de cette troisième voie constitue un véritable chantier national ainsi qu’un enjeu incontournable pour adapter la société au vieillissement. L’habitat inclusif est une réponse adaptée face à la crise des EHPAD. Introduit par la loi Elan de 2018, il s’agit d’un « mode d’habitat destiné aux personnes handicapées et aux personnes âgées qui font le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé ».

 

Développer des alternatives : la colocation entre seniors, une solution innovante et inclusive

Pionnier de l’habitat inclusif, Domani propose une colocation entre quatre et huit seniors afin d’humaniser l’accompagnement des personnes âgées et d’innover le bien vieillir. Cette petite communauté permet une atmosphère conviviale et un cadre rassurant. Les personnes âgées disposent d’un studio privé (chambre individuelle et salle de bain) et partagent cuisine, salle à manger, salon et jardin.

Au cœur du foyer Domani, trois maîtresses de maison s'occupent du quotidien des résidents tout au long de l’année. Elles assurent l’aide à la préparation des repas et des courses, l’aide au ménage, l’entretien et la blanchisserie. Expérimentées et formées dans le soutien à l'autonomie, elles peuvent également assurer une aide personnelle : assistance au lever, à l’habillage… La nuit, un système de téléalarme et d’astreinte permet une intervention rapide en cas de chute ou de malaise. Des activités intergénérationnelles sont proposées sans obligation, plusieurs fois par semaine avec des acteurs locaux. Chacun est libre de partager ou non ces moments et peut vivre à son rythme, sans contraintes.

Le premier habitat partagé de Domani, dont les travaux ont débuté en janvier 2020, ouvrira ses portes à Pessac en janvier 2021. Six premiers dossiers de pré-inscription ont été déposés sur sept places ouvertes et seront confirmés lors des journées portes ouvertes prévues par l’équipe pour permettre aux seniors de mieux s’y projeter. Plusieurs projets similaires sont en cours à Mimizan, Villenave d'Ornon, Cahors, Vergèze... Ces habitats partagés seront placés stratégiquement en centre-ville, à proximité des commerces, hôpitaux et moyens de transport.

Gageons que le modèle fasse des émules afin de développer de nouveaux modèles de bien vieillir chez soi.

Suivez-nous :-)