MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Santé & Vie pratique

Ma santé 2022 : des mesures phares pour les seniors

Rédaction : Emmanuelle Martin - Mise à jour : 30 octobre 2018 à 08h55
ma santé 2022

Emmanuel Macron a présenté à la rentrée 2018 son plan de refonte du système de santé. Axé sur la qualité de la prise en charge du patient et la coopération entre les différents services de médecine, « Ma Santé 2022 » dévoile des objectifs qui prennent en compte le vieillissement croissant de la population.

 

La santé, enjeu primordial face au vieillissement de la population française

Bien vieillir, c’est prendre soin de sa santé. Le vieillissement de la population compte parmi les phénomènes sociaux qui modifient les exigences en matière de soins. Ainsi, le nombre croissant de seniors en France fait apparaître un besoin de coordination entre les différents professionnels de la santé. De plus, la volonté de privilégier le maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes et l’augmentation du nombre de pathologies chroniques nécessitent de développer les soins de proximité.

 

« Ma Santé 2022 » en quelques lignes

La refonte du système de santé est destinée à pallier les insuffisances en matière de prise en charge et à maîtriser les dépenses de santé de l’assurance-maladie. Le plan prévoit 3 grands axes d’action :

- agir sur la qualité de la prise en charge du patient ;

- coordonner les structures de médecine de ville libérale, médecine hospitalière et du secteur médico-social pour favoriser une prise en charge globale de proximité;

- réformer la formation des professionnels de la santé : en effet, instaurer une coopération entre tous les services nécessite de prévoir une interdisciplinarité dans la formation de tous les intervenants.

 

Les mesures concrètes pour une meilleure prise en charge médicale des seniors

  • L’organisation du système hospitalier selon un système de gradation des soins :

- Soins de proximité (médecine, gériatrie, réadaptation)

- Soins spécialisés (chirurgie, maternité)

- Médecine de pointe (maladies rares, greffes, etc.).

Pour toutes les affections du quotidien, le patient âgé sera donc pris en charge par l’hôpital de proximité.

  • L’instauration des parcours de soins : les premiers parcours de soins seront mis en place pour l’ostéoporose et l’insuffisance cardiaque, pathologies fréquentes chez les seniors, et seront ensuite élargis aux principales affections chroniques d’ici 2019.
  • La mise en place progressive d’une tarification au forfait (et non à l’acte, pour éviter les actes inutiles) pour les pathologies chroniques, dès 2019 pour le diabète et l’insuffisance rénale.
  • La dotation financière envisagée pour les établissements hospitaliers s’étendra également aux EHPAD, à la psychiatrie et aux soins de ville.
  • La création des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) qui sont en charge de la coordination des structures de santé, et dont l’une des missions principales est le maintien à domicile des personnes âgées ou polypathologiques.

L’ensemble de ces mesures vise à instaurer une meilleure prévention et une  prise en charge plus qualitative des personnes âgées.

 

Suivez-nous :-)