0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Une consultation citoyenne pour renommer les EHPAD

Rédaction : Giliane Groll - Mise à jour : 09 août 2021 à 08h30
Brigitte Bourguignon, ministre chargée de l'autonomie

Le 12 juillet dernier, Brigitte Bourguignon a annoncé le lancement d’une consultation citoyenne afin de trouver un nouveau nom aux EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), l'acronyme étant considéré trop « connoté ».
Une décision qui accompagne la réflexion globale pour repenser l’hébergement spécialisé des personnes âgées dépendantes.

 

La mort programmée de l’« EHPAD »

Suite à la crise sanitaire et aux difficultés traversées par les EHPAD, il apparaît nécessaire de repenser l’hébergement senior. Selon Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie « Les Français ne veulent plus du modèle actuel de l’EHPAD ». Dans leur grande majorité, ces derniers souhaitent en effet vivre à domicile tant que cela est possible. La ministre a mis en avant la nécessité de prendre un « virage domiciliaire » avec la mise en place de politiques de soutien au maintien à domicile dont les futurs EHPAD deviendront l’une des clés de voûte.

Dans le cadre du projet « dessine-moi l’EHPAD de demain », la ministre a présenté un plan d’investissement massif pour refondre l’organisation de ces structures en lien avec le Segur de la santé. Ce plan prévoit une redéfinition globale de l’hébergement avec une meilleure offre de prise en charge médicale (astreinte infirmière de nuit, équipes gériatriques mobiles, services de soins palliatif…). L’EHPAD doit également devenir un véritable lieu de vie ouvert sur la société. L’avant-projet de loi Grand âge et autonomie intègre également cet objectif : maintenir les seniors à domicile et développer les solutions d’habitat alternatif.

 

Un nouveau nom pour une nouvelle dynamique

La présentation du plan d’investissement « dessine-moi l’EHPAD de demain » s’est déroulée le 12 juillet dernier en présence des acteurs de l’aide aux personnes âgées dépendantes : collectivités, représentants de l’État, personnels des EHPAD, ARS (Agences Régionales de Santé), architectes, personnes âgées, familles, aidants, urbanistes… 

Afin d'aller plus loin, Brigitte Bourguignon souhaite également un geste symbolique. Impacté par une connotation « devenue négative », l’EHPAD doit changer de nom selon la ministre. « L’EHPAD est mort, vie l’EHPAD » a-t-elle déclarée lors de la conférence. Brigitte Bourguignon appelle désormais les citoyens à donner des avis et des idées pour renommer ces structures d’hébergement médicalisées. Une grande consultation citoyenne sera lancée à cet effet à partir de l'automne prochain.

Suivez-nous :-)