MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Santé & Vie pratique

Froid et cœur chez les seniors, un danger potentiel !

Rédaction : Carole Carries - Mise à jour : 07 février 2019 à 09h55
couple seniors l'extérieur neige et froid

Plus les températures chutent, plus le cœur travaille, plus la tension artérielle augmente et plus le risque d’infarctus du myocarde s’amplifie, notamment chez les personnes déjà atteintes de maladies coronariennes et les plus vulnérables, comme les personnes âgées. Alors prudence, restez vigilant, préservez-vous et sachez adopter quelques simples précautions.

Pourquoi le froid est-il un danger pour notre cœur ?

D’une part, parce qu’il demande à notre organisme de fournir un effort supplémentaire pour maintenir une température corporelle normale et pour cela, le cœur va battre plus rapidement, les besoins en oxygène vont augmenter et les vaisseaux se contracter : ce qui va favoriser la coagulation du sang.

D’autre part, le froid, en accentuant le risque de déshydratation, rend le sang moins fluide et lui demande encore plus d’efforts pour fonctionner d’une manière correcte.

Selon une étude britannique publiée en 2010, chaque degré de moins en température augmente le risque d’infarctus de 2 % dans les 4 semaines qui suivent et plus particulièrement lors des deux premières.

Quelles sont les personnes à risque en période de froid ?

Parmi les catégories de personnes les plus enclines aux risques cardiaques, on trouve celles qui souffrent d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque, de troubles cardiaques ou ayant eu des antécédents d’infarctus et d’AVC ainsi que les fumeurs stressés, quel que soit leur âge, qui sont également considérés à risque de par la convergence des 3 facteurs froid, stress et tabac.  Mais il ne faut pas négliger non plus les personnes âgées qui sont particulièrement sensibles aux températures froides et qui sont exposées à de graves risques de santé tels que la chute accidentelle, l’hypothermie, les rhumatismes, l’arthrite, mais également les affections cardiovasculaires et respiratoires.

Quels réflexes pour protéger son cœur par grand froid ?

Tout d’abord, il est recommandé de se couvrir chaudement les pieds et les mains (pour éviter les engelures), le cou, la tête (notamment pour les personnes chauves), et de favoriser les vêtements multicouches. D’éviter de faire des efforts trop brutaux, sans s’échauffer au préalable,  comme pratiquer du sport en extérieur ou déneiger sa terrasse. Limiter, en cas de pic de pollution, ses activités physiques en extérieur. Boire 1,5l d’eau/jr pour permettre de compenser la déshydratation liée au froid. Adopter une alimentation saine et équilibrée et prendre des repas et boissons chaudes. Enfin, il faut être attentif au moindre symptôme comme les palpitations, vertiges, poitrine oppressée, essoufflement ou douleur thoracique lors d’un effort et ne pas hésiter à consulter son médecin.

 

Suivez-nous :-)