0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Interview : Les missions des Maisons Départementales des Solidarités en Haute Garonne

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 06 avril 2021 à 10h58
MDS Haute-Garonne

Les Maisons départementales des Solidarités (MDS) sont des lieux d’accueil et d’accompagnement publics animés et gérés par les départements. Elisabeth Kempe, responsable de la MDS Aucamville et Carole Rousseau, responsable de la MDS Saint-Jean nous présentent leur fonctionnement et leurs missions.

 

Pourriez-vous nous expliquer le rôle et les missions d’une Maison Départementale des Solidarités ?

Les Maisons des Solidarités sont des services du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, qui ont pour vocation principale de déployer sur l’ensemble du territoire les politiques publiques de la Collectivité en matière sociale et médico-sociale.

Elles offrent des services de proximité à tout Haut-Garonnais qui exprime un besoin, quels que soient son âge et sa situation.

Ainsi, elles apportent conseils, orientation et accompagnement aux habitants, dès avant la naissance et jusqu’au grand âge, dans de nombreux domaines de la vie, et particulièrement :

  • L’accès aux droits fondamentaux de la personne et aux prestations dont elle pourrait bénéficier,
  • La lutte contre la précarité, en s’appuyant sur les capacités des personnes à agir pour elles-mêmes,
  • L’accompagnement des personnes qui sont confrontées à des difficultés, d’ordre financier, éducatif, ou en matière de logement, d’insertion sociale ou de maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie,
  • L’accompagnement des familles autour de la naissance et du développement des jeunes enfants.

 

Comment sont-elles structurées sur le territoire ?

La Haute-Garonne comporte trente Maisons des Solidarités dont l’intervention couvre l’ensemble du territoire départemental, et dont la disposition géographique permet à tout Haut-Garonnais d’être reçu en proximité de son domicile. Les habitants peuvent également être reçus dans les Maisons des Solidarités annexes, au plus près de leur domicile. Le Conseil Départemental déploie au total plus de quatre-ving-dix points d’accueil du public sur son territoire.

 

Quels sont les différents corps de métier qui interviennent au sein des MDS ?

Les MDS regroupent différents corps de métiers, chargés d’apporter une évaluation pluridisciplinaire des besoins des personnes, afin de leur proposer les réponses les plus adaptées à leur situation.

Les professionnels qui travaillent en MDS disposent ainsi de compétences complémentaires, permettant de soutenir les personnes dans l’accès ou le maintien d’une autonomie de vie : assistantes sociales de polyvalence, infirmiers, éducateurs spécialisés, médecins des actions médico-sociales, puéricultrices, médecin de PMI (Protection Maternelle et Infantile), psychologues, travailleuse en intervention sociale et familiale, agents administratifs et agents d’accueil, sage-femme de PMI, conseillère en économie sociale et familiale, et responsables de MDS.

En fonction de chaque situation, les personnes sont orientées vers le ou les professionnels les plus à même de les conseiller ou de les accompagner. Les agents de la MDS travaillent en lien, s’appuyant sur la diversité de leurs compétences, dans le strict respect du secret professionnel.

Les autres services du Conseil départemental, et notamment ceux des cinq Directions territoriales des Solidarités, interviennent également en étroite articulation avec les MDS, leur apportant soutien technique, logistique et intervenant dans la prise des décisions, comme l’octroi d’une prestation par exemple.

Des consultations du Centre départemental de planification et d’éducation familiale (CDPEF) sont également organisées dans les Maisons des Solidarités, en présence d’un médecin et d’une sage-femme.

 

Quels types de publics accompagnez-vous ?

Les MDS accueillent toute personne quel que soit son âge et sa situation. Dans le cadre des missions que le Conseil départemental exerce en tant que chef de file de l’Action sociale, les publics qui sont accompagnés sont tout autant des familles ayant des enfants à charge, que des personnes seules en démarche d’insertion, des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie due à l’âge.

Lorsque la demande formulée au service n’est pas de la compétence de la MDS, la personne est orientée vers la structure ou l’institution la plus à même de répondre.

 

Quels sont vos missions et programmes spécifiques auprès des personnes âgées ?

Les MDS accompagnent les personnes âgées et/ou leur famille pour la constitution de dossiers de demande d’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). L’APA permet de financer la dépendance pour les personnes hébergées en EHPAD, et le maintien à domicile des personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie.

Dans ce cadre, les infirmières des Maisons des Solidarités, en lien avec le médecin des actions médico-sociales, évaluent le besoin de la personne dépendante et proposent un plan d’aide personnalisé.

Ce plan d’aide permet à la personne de bénéficier de l’intervention d’une structure d’aide à domicile chargée de l’aider dans les actes essentiels de la vie quotidienne.

L’APA peut également servir à financer des travaux d’adaptation du domicile et prendre en charge des frais directement liés à la perte d’autonomie.

Les équipes médico-sociales des MDS travaillent en collaboration étroite avec l’ensemble des professionnels intervenant auprès de la personne âgée : médecins traitants, personnels soignants (infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes), services d’aide à domicile.

Dans les situations les plus complexes, la MDS travaille en articulation avec la MAIA (Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie). La MAIA est un réseau d’acteurs engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de plus de 60 ans, en perte d’autonomie, et de leurs aidants.

Les liens des professionnels se formalisent fréquemment par des réseaux partenariaux, animés par une ou plusieurs MDS, comme c’est le cas au sein des MDS de Saint-Jean et d’Aucamville, au sein desquelles un réseau gérontologique mutualisé est en cours d’élaboration.

 

Quels liens et partenariats entretenez-vous avec les autres intervenants institutionnels et associatifs ?

Les MDS entretiennent des liens fréquents avec les partenaires institutionnels et associatifs de leur territoire, afin de coconstruire des réponses adaptées à la situation des familles, ou pour mettre en œuvre des projets de développement social sur les territoires.

Ces liens sont, naturellement, strictement limités par le secret professionnel, et par la recherche d’une réponse pertinente à un besoin.

 

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur vos activités ? Quels aménagements avez-vous été en mesure de mettre en œuvre ?

Dès le premier confinement, l’ensemble des services du Conseil départemental s’est mobilisé pour maintenir les services rendus aux publics. Ainsi, durant toute cette période, les personnes étaient reçues téléphoniquement par des agents d’accueil et des travailleurs sociaux et médico-sociaux, chargés d’entendre leur demande et d’y apporter un traitement, parfois immédiat.

Les MDS ont réouvert en totalité avant l’été 2020, dans le strict respect des consignes sanitaires.

La crise sanitaire nous a conduits à revoir nos pratiques afin d’adapter nos réponses aux contraintes générées par la pandémie, avec réactivité et efficacité. De nombreux dispositifs ont été simplifiés, les modes de communication ont été élargis pour faciliter les démarches des personnes (mails, téléphone, visioconférences).

À ce jour, les MDS sont ouvertes au public et reçoivent les personnes tant physiquement que par téléphone. Les permanences sociales et les consultations de PMI sont assurées. Les visites à domicile, auprès des personnes en perte d’autonomie notamment, ont repris depuis l’été dernier, les professionnels étant tous dotés des équipements de protection individuels adaptés.

Quelles que soient les modalités par lesquelles les personnes sollicitent une Maison des Solidarités, venue sur place, appel téléphonique, courriel, les professionnels s’efforcent de lutter contre la non-réponse et s’adaptent à chaque situation personnelle afin d’apporter une réponse efficace et de qualité.

Pour localiser la MDS proche de chez vous en Haute-Garonne, rendez-vous sur mds.haute-garonne.fr

Suivez-nous :-)