0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Journée mondiale de lutte contre l’hypertension, une maladie silencieuse   

Rédaction : Aline Garcia - Mise à jour : 17 mai 2019 à 11h01
hypertension seniors

Le 17 mai est la journée mondiale de sensibilisation et de lutte contre l’hypertension. Retour sur cette maladie chronique qui touche plus de 14 millions de personnes en France.

 

Qu’est-ce que l’hypertension et comment la mesurer ?

L’hypertension artérielle est due à une pression du sang anormalement élevée dans les vaisseaux sanguins. Elle est la cause notamment de problèmes cardiovasculaires, cérébrovasculaires ou neurodégénératives tels que l'infarctus du myocarde, l’AVC (accident vasculaire cérébral) ou la maladie d’Alzheimer. La pression artérielle peut varier en fonction du niveau de stress et d’effort d’une personne.

Lorsque l’on mesure la tension artérielle, on mesure la pression du sang dans les artères. Le tensiomètre permet l'interprétation deux valeurs :

La tension systolique, correspondant à la valeur la plus haute ; c’est la pression causée par la contraction du cœur. Et la tension diastolique, correspondant à la valeur la plus basse ; lors de la phase de relaxation du cœur.

Les cas d'hypertension surviennent lorsqu’une des deux valeurs est supérieure aux valeurs normales, soit d’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) :

  • Supérieur ou égal à 140 mmHg pour la pression systolique
  • Supérieur ou égal à 90 mmHg pour la pression diastolique

Si la pression artérielle est légèrement élevée, il est nécessaire de réaliser plusieurs mesures à quelques mois d’intervalle, afin de faire un diagnostic et si besoin mettre en place un traitement.

 

Les seniors plus touchés par l'hypertension

En France, un adulte sur trois est touché par l’hypertension. Avec l’âge, le risque augmente, plus de 65 % des plus de 65 ans souffrent d’hypertension. En effet, le vieillissement entraîne le durcissement des artères et donc une augmentation de la tension artérielle. Les signes de l’hypertension ne sont pas ou peu visibles, il est donc difficile de la diagnostiquer si on ne la mesure pas. Par conséquent, une personne sur deux souffrant d’hypertension ne le sait pas … Et une personne diagnostiquée hypertendue sur deux ne suit pas de traitement antihypertenseur.

 

Les facteurs de risque de l'hypertension 

Il y a de nombreux facteurs de risque à l’hypertension. C’est le vieillissement qui est le facteur le plus à risque, et malheureusement un des facteurs non-évitables. Car avec l’âge, le corps s’use et les artères perdent en élasticité.

L’hypertension ne touche pas seulement les personnes âgées :  10 %  des 18-34 ans en souffrent également.

On classe les facteurs de risque en deux catégories :

Les facteurs de risque modifiables

  • Le surpoids,
  • L'obésité,
  • Le diabète,
  • Une carence en potassium,
  • La sédentarité,
  • L'alcool et le tabac,
  • L'hypercholestérolémie,
  • Un excès de sel et une alimentation déséquilibrée.

Les facteurs de risque non modifiables

  • Une maladie rénale chronique,
  • Une naissance prématurée,
  • Le vieillissement,
  • Un petit poids de naissance,
  • L'apnée du sommeil,
  • Le stress,
  • Les antécédents familiaux,
  • Le fait d’être un homme. 36,5% (mais une tendance en hausse chez les femmes 25,2%).

L'hypertension survient souvent après un problème de santé :

  • Une maladie des glandes surrénales,
  • Une maladie rénale,
  • Une maladie vasculaire,
  • Une maladie endocrinienne,
  • Certains traitements (œstrogènes, ciclosporine, érythropoïétine…),
  • Une maladie génétique.

 

Les signes évocateurs et les conséquences de l'hypertension

Souvent diagnostiquée en retard de par l’apparition tardive de symptômes, certains signes peuvent donner l’alerte comme des vertiges, troubles de la vue, saignement de nez, maux de tête au réveil, palpitations cardiaques, difficultés à respirer, malaises…

Non traitée, l’hypertension est dangereuse et favorise les risques de complications :

  • AVC (accident vasculaire cérébral),
  • Cardiopathie ischémique,
  • Artériopathie des membres inférieurs,
  • Insuffisance rénale,
  • Rétinopathie,
  • Maladies neurodégénératives.
  •  

 

Comment traiter l'hypertension ?

L'hygiène de vie joue considérablement sur le risque d’hypertension :

  • Améliorer son alimentation est la première chose à faire quand on souffre d’hypertension : éviter les excès, les matières grasses, le sel et le sucre,
  • Stopper le tabac est également aussi fortement recommandé,
  • Faire de l’exercice,
  • Perte du poids (en cas de surpoids).

Si ces dispositifs non-médicamenteux ne suffisent pas, le médecin peut prescrire selon les cas un traitement antihypertenseur :

  • Les diurétiques thiazidiques aident à mieux éliminer l’eau et le sel par les reins,
  • Les bêtabloquants diminuent la fréquence cardiaque,
  • Les inhibiteurs calcique favorisent la vasodilatation (dilatation des vaisseaux sanguins),
  • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion et les inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine agissent au niveau du système rénine-angiotensine dans les reins,
  • Les antihypertenseurs régulent la tension artérielle cérébrale.
Suivez-nous :-)