MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Aide à domicile

Le Cesu+ un outil pour simplifier la gestion de l’aide à domicile

Rédaction : L'équipe de rédaction - Mise à jour : 15 octobre 2019 à 11h23
Le Cesu +

À partir de 2020, le Chèque emploi service universel ou « Cesu » évolue pour devenir le Cesu+. Ce nouvel outil vise à simplifier le paiement des services à domicile ainsi que le versement du salaire à l’employé. Une simplification administrative bienvenue dans un secteur pourvoyeur d’emploi plébiscité par les seniors.

 

Les emplois à domicile plébiscités par les seniors

Avec une espérance de vie qui s’allonge et une grande majorité de personnes âgées souhaitant demeurer à domicile, la demande de services à la personne augmente. En effet, lorsque survient un problème de santé ou une perte de mobilité, une aide ménagère ou à l’autonomie devient indispensable au bon déroulement du quotidien et à la réalisation des gestes de la vie courante.

Depuis 25 ans, les services à domicile ont trouvé leur place dans le paysage économique et social français, et notamment chez les seniors. Ménage, repassage, bricolage, jardinage, préparation des repas, accompagnement pour les courses et même sorties au cinéma ou au théâtre ; l’assistance à la personne s'est fortement développé grâce à un outil mis en place dès 1994, le Cesu : un simple chèque, fourni par le particulier-employeur afin de rémunérer le travail d'un salarié.

En 2017, selon la Fédération des particuliers employeurs de France (Fepem), ce sont 2,2 millions de particuliers-employeurs qui ont employé près de 950 000 salariés dans le cadre d’un service à la personne. Le secteur de l'aide à domicile –hors garde d'enfants– représente un volume conséquent de 411,5 millions d'heures de travail par an, soit 4,2 milliards de masse salariale nette.

 

Le Cesu+, vers une simplification des démarches

Le succès des emplois à domicile s’explique également grâce à l’allègement des charges sociales dont il bénéficie. En effet, en-deçà de 651,95 € bruts par mois, aucune cotisation patronale n'est prélevée côté particulier-employeur. Reste à financer la partie charges sociales côté salaire versé. Cette exonération de charges patronales permet aux seniors de profiter des emplois à domicile à moindre frais. En septembre dernier, le gouvernement a voulu limiter cet avantage en le réservant aux personnes âgées de plus de 70 ans handicapées ou dépendantes. Devant la levée de boucliers, la mesure a très rapidement été abandonnée.

Profiter des emplois à domicile pour améliorer son quotidien reste donc toujours intéressant fiscalement. Et sur le plan administratif, les démarches vont être simplifiées. À partir de janvier prochain, grâce à la mise en place du Cesu+, la personne qui paie un salaire aura la possibilité d'effectuer ses démarches en une seule fois auprès de l'Urssaf (Union de recouvrement pour la Sécurité sociale et les Allocations familiales) ; d'une part la déclaration du service à domicile choisi et d'autre part le paiement de ce service à un salarié.

Afin de mettre en place le dispositif, employeur et employé devront s’accorder et signer une déclaration conjointe disponible sur le site de l’Urssaf. Avantage du Cesu+ pour l'Etat : l'impôt sera prélevé à la source. Avantage pour le particulier-employeur : l'Urssaf devient un intermédiaire qui se charge de réaliser les calculs, de prélever l'argent sur le compte bancaire du particulier et de verser le salaire sur le compte du salarié charges déduites. Une vraie simplification qui permettra d’alléger les démarches administratives pour les particuliers.

Suivez-nous :-)