MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Retraite & Patrimoine

Un retraité sur trois ne touche pas de pension complète

Rédaction : L'équipe de rédaction - Mise à jour : 11 octobre 2019 à 14h16
Un retraité sur trois ne touche pas de pension complète

Selon une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DRESS), seuls 68 % des assurés du système de retraite français ont fait valoir la totalité de leurs droits à la retraite à l’âge de 70 ans. Retour sur les raisons de cette situation et les recours possibles.

 

Des retraités qui oublient de liquider leurs droits

S’appuyant sur les chiffres des personnes nées en 1942 ayant pris leur retraite entre 2005 et 2010, une étude de la DREES met en évidence une négligence de la part d’un grand nombre d’assurés pour faire valoir l’intégralité de leurs droits à la retraite. Près d'un quart des retraités de cette génération n'a pas encore, à l’âge de 70 ans, liquidé l’ensemble des pensions auxquelles ils pouvaient prétendre. Cette situation de non-recours partiel représenterait, selon la DREES, un manque à gagner d'environ 40 € pour une pension moyenne de 1450 € brut mensuel.

Il apparaît par ailleurs que 7 % des assurés dont la plupart, nés à l'étranger, n'ont validé que peu de trimestres en France, ont purement et simplement omis de revendiquer quelque pension de retraite que ce soit. Pour ces personnes, ce non-recours représente une perte financière évaluée à environ 180 € brut mensuel.

Les statistiques démontrent que ces négligences remontent bien souvent aux débuts de carrières et recensent notamment les personnes nées à l'étranger qui ont cessé de cotiser en France depuis de nombreuses années et n'ayant acquis que peu de points. Il en va de même pour les carrières courtes et variées avec plusieurs régimes de cotisations, les agents non titulaires de la fonction publique, les travailleurs agricoles saisonniers...

Il convient néanmoins de préciser que les droits non-liquidés représentent des sommes moins élevées que les droits liquidés.

 

Simplification du système de liquidation des retraites

Mises en place depuis juillet 2017, plusieurs mesures de simplifications du système de liquidation devraient permettre de réduire le phénomène. Les salariés du privé, les salariés agricoles, ainsi que les travailleurs indépendants nés à partir de 1953 et ayant cotisé à plusieurs régimes de retraite, bénéficient désormais de la possibilité de procéder à une demande unique afin de liquider leurs droits.

L'instauration de la Liquidation Unique des Régimes Alignés (LURA), permet aux affiliés des régimes dits « alignés » –Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse, Mutualité Sociale Agricole salariés et Sécurité Sociale des Indépendants–, au moment de l'ouverture de leurs droits à la retraite, de bénéficier d'un interlocuteur unique et d’une seule demande de liquidation (généralement auprès du dernier régime auquel ont été versées les cotisations) et de percevoir un règlement mensuel de la pension qui est évaluée selon un mode de calcul unique entre ces différents régimes.

Appliqué aux retraités nés en 1942, ce système simplifié aurait par exemple permis de diminuer le non-recours partiel aux droits d'environ 10 % pour une augmentation moyenne de pension de 28 € brut par mois.

Un nouveau service, mis en place en mars 2019 sur le site info-retraite.fr permet aux futurs retraités de procéder à une demande unique de retraite en ligne afin d'obtenir une vision globale des cotisations versées sur l'ensemble de leur carrière.

Déjà en retraite ? Il n'est trop tard ! Il reste possible de faire valoir ses droits jusqu'à son décès. Leurs effets ne seront cependant pas rétroactifs.

Il reste à noter que percevoir une pension de retraite n'est pas automatique. Même si la procédure a été simplifiée, il est nécessaire d’en faire la demande.

Suivez-nous :-)