0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Rédaction : Marc Waller - Mise à jour : 04 juillet 2018 à 14h16
4.3 (18) - Temps de lecture estimé à : 5 minutes

L’ARDH : une aide de la CARSAT pour la sortie d’hospitalisation

L’ARDH (Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation) est une aide financière attribuée par les caisses de retraite, dont la CARSAT, aux seniors en convalescence suite à une hospitalisation.

Destinée à faciliter la sortie d’hôpital et le bon rétablissement des personnes âgées, cette prestation provisoire permet de prendre en charge différents services à la personne afin que le retour à domicile se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Quelles conditions d’attribution pour l’ARDH ?

Plusieurs critères conditionnent l’accès à cette aide aux seniors convalescents :

 

Une aide pour les retraités de la CARSAT, la MSA et le RSI

Cette aide post hospitalisation est attribuée aux retraités du régime général de la sécurité sociale ainsi qu’à certains régimes spéciaux :

  • Les retraités du secteur privé qui cotisent à la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) et ses caisses régionales, les CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé Au Travail). Auparavant, on parlait des CRAM.
  • Les retraités du régime agricole affiliés à la MSA (Mutualité Sociale Agricole),
  • La sécurité sociale des indépendants (ex RSI).

 

L’âge minimal pour l’ARDH

Les assurés souhaitant bénéficier de cette aide à domicile post hospitalisation doivent être âgés au minimum de 55 ans.

 

Certains hébergements exclus de l’ARDH

Les personnes âgées hébergées en accueil familial ou en résidence autonomie ne sont pas éligibles à l’ARDH.

 

ARDH et APA

L’aide au retour à domicile après hospitalisation est réservée aux personnes dont le niveau d’autonomie a été évalué en GIR 5 ou 6 sur la grille AGGIR.

Il n’est donc pas possible de cumuler l’ARDH avec l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) qui est réservées aux personnes dépendantes (GIR 1 à 4).

Bon à savoir : Il est toutefois possible de faire une demande d’ARDH en GIR 4, lorsque l’état de santé du patient est susceptible d’évoluer positivement vers le GIR 5.

 

Les autres aides non cumulables avec l’ARDH

Outre l’APA, il n’est pas possible de prétendre à l’ARDH lorsque le retraité perçoit déjà l’une des aides financières suivantes :

  • La PSD (Prestation Spécifique Dépendance),
  • L’ACTP (Allocation Compensatrice pour Tierce Personne),
  • La PCH (Prestation de Compensation du Handicap ),
  • La MTP (Majoration pour Tierce Personne).

Quelles prestations d’aide à domicile avec l’ARDH ?

L’ARDH permet de prendre en charge différents services afin de faciliter l’autonomie et sécuriser le retour à domicile des personnes âgées :

Bon à savoir : La CARSAT propose d’autres dispositif permettant de prendre en charge les services à la personne ou l’adaptation du logement. on pense notamment à l’aide Bien vieillir chez soi.

Comment faire une demande d'ARDH ?

À qui adresser sa demande d’ARDH ?

La demande d’ARDH se réalise auprès de la caisse de retraite de son régime de base. Toutefois, dans de nombreux cas, c’est le cadre infirmier ou le service social de la maison de repos ou de l’établissement de santé (hôpital ou clinique) dans lequel la personne âgée est hospitalisée qui effectue la demande de prise en charge.

Le cas échéant, il est possible de s’adresser directement au CLIC ou au CCAS dont dépend le senior. Le patient a également la possibilite de télécharger et de compléter le dossier de demande d’ARDH avant de le transmettre à sa caisse de retraite.

 

Quand doit-on réaliser sa demande d’ARDH ?

Destinée à prendre en charge le retour à domicile des patients, la demande d’ARDH doit être effectuée avant le séjour hospitalier ou pendant la période d’hospitalisation.

Il est impératif de déposer sa demande avant la sortie d’hospitalisation.

 

Comment faire un dossier ARDH ?

Pour déposer une demande d’aide au retour à domicile après hospitalisation, il est nécessaire de remplir le formulaire dédié. Attention, le formulaire de demande diffère selon que vous êtes retraité du régime général ou retraité de la Fonction publique.

Dans certains cas, des pièces justificatives tels que l’avis d’imposition ou le bulletin de situation hospitalier peuvent être demandées par votre caisse.

 

Télécharger le formulaire ARDH de la CARSAT

 

Dans un second temps, un évaluateur se déplace au domicile du senior afin d’estimer les besoins. L’évaluation permet de conseiller mais aussi de préconiser la mise en place de services adaptés à la situation du malade convalescent.

Aide au retour à domicile après hospitalisation : montant et durée

Le plan d’aide mis en place pour l’ARDH est plafonné à 1 800 €. Le montant attribué prend en compte du niveau de ressources de la personne âgées et de son conjoint.

L’ARDH permet de prendre en charge de 10 à 73 % des prestations 

Limitée à 3 mois après le retour d’hospitalisation, cette aide peut être suivi d’une demande d’APA ou de PCH, pour les personnes en situation de handicap.

 

Ce guide vous a-t-il été utile ?

4.3/5 - (18 avis)

Suivez-nous :-)