0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.5 (15)

Le métier de garde malade de nuit consiste à veiller sur une personne âgée du soir jusqu’au matin et de répondre à ses besoins tout au long de la phase nocturne. Il peut ainsi s’agir d’aide au coucher ou au lever, d’effectuer une toilette au lit, d’assistance pour se rendre aux toilettes ou pour s’hydrater…

Véritable support au maintien à domicile, la garde de nuit intervient dans des situations variées (sortie d’hospitalisation, début de démence, prévention des chutes, fin de vie…) et permet de retarder l’entrée en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

Toutefois, en fonction du profil du senior, de son état de santé et de son niveau d’autonomie, on ne fera appel au même type de professionnel.

 

Garde malade de nuit à domicile : quelle formation et quel diplôme ?

Il est important de distinguer la garde de nuit, requérant une présence active, de la présence de nuit, qui consiste à se rendre disponible pendant la nuit en cas de besoin. Ces deux situations ne requièrent pas les mêmes compétences et les mêmes diplômes.

 

La formation pour la garde de nuit de personnes âgées

La garde de nuit médicalisée consiste à veiller sur des personnes lourdement dépendantes (Alzheimer, suites d’AVC…) nécessitant une surveillance constante. Le garde malade passe la nuit dans la même pièce que le patient et est amené à être sollicité plusieurs fois par nuit.

Requérant de réaliser des soins ainsi qu’une grande vigilance, ce type de service à la personne nécessite du personnel qualifié issu du monde médical.

C’est pourquoi le garde malade est généralement un professionnel de santé (aide-soignant, infirmier…) ou le cas échéant une auxiliaire de vie formée spécifiquement à ce type de prise en charge. Il faudra en particulier savoir utiliser du matériel médical (aide à la levée, lit médicalisé, fauteuil roulant…) et effectuer des gestes spécifiques (nursing, transferts, prise des médicaments…).

Des formations professionnalisantes permettent de se former au métier.

 

Se former au maintien à domicile

 

La formation d’une garde malade assurant une présence de nuit

Destinée aux personnes âgées autonomes ou en perte d’autonomie légère, la présence de nuit vise à assurer une présence rassurante auprès d’un senior tout au long de la nuit ainsi qu’à lui apporter une assistance dans les actes essentiels de la vie quotidienne.

Fréquemment requis suite à un retour à domicile après hospitalisation, ce type d’assistance est assuré par une auxiliaire de vie. Le garde malade apporte son aide au senior pendant les phases d’éveil (aide au repas, aide à la toilette…), dort dans une pièce voisine et se lève en cas de sollicitation de la personne âgée.

S’il n’existe pas de diplôme de garde-malade à proprement parler, le diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) permet de pratiquer le métier. Il s’agit d’un niveau CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle).

Là encore, il est possible de se former aux métiers de l’aide à domicile via une formation professionnelle, le secteur recrute !

 

Devenir aide à domicile

 

Outre les diplômes, devenir aide à domicile requiert de la polyvalence, le sens de l’écoute, de l’organisation et de la ponctualité. Les intervenants de nuit doivent également faire preuve de psychologie afin de faire face aux troubles du sommeil des senior, de calmer les angoisses nocturnes et d’instaurer un climat rassurant.

 

Quel salaire pour de la garde de nuit de personnes âgées ?

L’activité de garde malade peut être exercée au sein d’une association, d’une entreprise ou encore en direct chez le particulier. Le montant du salaire d'une aide à domicile varie en fonction de son ancienneté et de ses diplômes (ou qualifications).

Dans le cadre d'un emploi direct, le tarif de l’aide à domicile s’appuie sur la convention collective du particulier employeur qui détermine 12 niveaux de minima salariaux.

Au 1er mai 2022, le salaire horaire brut minimal pour un garde malade de nuit dépend du niveau 4 soit 10,97 € bruts majorés de 3 % en cas de certification professionnelle. Cela représente un montant mensuel brut de 1887,90 € et de 1973,58 € en cas de majoration.

Les salariés à domicile peuvent être réglées via le CESU et les particuliers bénéficient d’un crédit d’impôt pour personnes âgées de 50 %.

Les questions les plus posées

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - (15 avis)

Suivez-nous :-)