0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

Alzheimer : des avancées pour prédire son évolution

Rédaction : Carole Carries - Mise à jour : 18 février 2020 à 08h46
L'imagerie médicale pour prédire l'évolution d'Alzheimer

Démence dégénérative la plus fréquente, la maladie d’Alzheimer touche chaque année près d’1 million de personnes. Il n’existe à l’heure actuelle aucune thérapeutique curative et son évolution est irréversible. De récentes avancées devraient toutefois permettre d’anticiper l’évolution de la pathologie et de développer des traitements personnalisés.

 

225 000 nouveaux cas chaque année

Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui détruit progressivement les neurones. Cette patholodie se traduit par l’altération progressive de plusieurs fonctions cérébrales telles que la mémoire, le langage, les gestes, la reconnaissance de personnes et d’objets familiers... Son évolution conduit également à l’apparition de troubles du comportement : sautes d’humeur, agitation, agressivité… En France, on dénombre 900 000 malades d’Alzheimer et chaque année 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués. S’il s’agit bien d’une affection associée au vieillissement qui touche près de 15 % des personnes âgées, des individus plus jeunes peuvent également être concernés. On évalue ainsi, à ce jour, à 33 000 le nombre de malades de moins de 65 ans frappés par cette démence.

Véritable pathologie cérébrale, Alzheimer n’est pas la simple conséquence de la mécanique du vieillissement normal. On estime aujourd’hui que 50 % des personnes atteintes ne sont pas encore diagnostiquées. Les jeunes malades notamment sont très souvent identifiés avec retard ce qui reporte leur prise en charge. Or, un dépistage précoce permettrait de ralentir l’évolution de la maladie et améliorerait la qualité de vie du patient ainsi que celle de son entourage. Dans une étude récente, des chercheurs américains ont développé une technique pour établir un pronostic précis de l’évolution de la maladie. Retour sur cette avancée médicale qui pourrait améliorer la vie de millions de personnes.

 

Prédire l’évolution d’Alzheimer pour mieux le traiter

À l’annonce du diagnostic d’Alzheimer, le patient est confronté à des questions difficiles sur son avenir et sur celui de ses proches. Combien de temps pourra-t-il conserver sa mémoire ? Quand commencera-t-il à perdre la raison ? À quel moment la maladie progressera ? Combien de temps pourra-t-il vivre de manière autonome ? Autant d’interrogations essentielles qui jusqu’alors ne trouvaient pas de réponse précise. Si de nouvelles pistes permettant de prévenir la maladie ont récemment été développées, une étude publiée le 1er janvier 2020 dans la revue Science Translational Medecine devrait permettre de mieux prédire son évolution.

La maladie d’Alzheimer est caractérisée par deux types de lésions : la protéine Tau, à l’intérieur du neurone, qui est responsable de la dégénérescence neurofibrillaire et la protéine bêta-amyloïde, à l’extérieur du neurone qui est le composant principal des plaques séniles ou amyloïdes. Les conclusions de l’étude américaine confirment que l’analyse des dépôts de protéines Tau, facteur clé dans le processus de neurodégégérescence, permettent d’anticiper la progression de la pathologie. Pour permettre de les visualiser, une imagerie médicale avec injection d’un radiotraceur, réalisée au stade précoce de la maladie, en liaison avec un algorithme aide à pronostiquer la future atrophie du cerveau.

L’objectif est de mieux cibler les zones du cerveau atteintes et d’affiner le diagnostic pour chaque patient. Les médecins devraient ainsi être en mesure d'indiquer au malade, avec plus de précisions, le temps restant avant qu'il ne perde son autonomie et ses facultés de mémoire. Ces découvertes devraient également aider à adapter la prise en charge des personnes touchées et de personnaliser les traitements en fonction de chaque cas. S’il n’existe pour l’heure pas de cure, de nouveaux médicaments sont actuellement en phase de test. Nul doute que l'ensemble de ces avancées devraient permettre d’améliorer la qualité de vie des malades et de leur proches.

 

Suivez-nous :-)