MENU

09 72 38 55 33 Service & appel gratuits

A A A

Lorsque la place requise pour implanter un ascenseur particulier n’est pas suffisante à l’intérieur du logement, il est parfois possible de l’aménager depuis la partie extérieure de votre domicile. Placé contre la façade, dans une cour ou un jardin, le dispositif permet de desservir 1, 2, 3 et jusqu’à 5 étages. Ce type d’installation offre l’avantage, outre le fait de connecter les différents niveaux de votre habitation sans en impacter l’espace intérieur, de rendre accessible des zones extérieures comme le garage ou le jardin.

Nécessitant des travaux de structure, d’électricité et de gros-œuvre, ce type d’aménagement se révèle toutefois 35 à 70 % plus cher que l’implantation d’un élévateur de personne intérieur. Il est donc important de bien se renseigner sur les aides financières disponibles. Pour les professionnels, l’agencement d’un élévateur extérieur permet de contourner de nombreuses contraintes techniques et d’offrir une alternative lorsqu’aucun axe d’ascenseur interne n’est disponible au sein du logement.

Si les travaux réalisés à l’intérieur de votre domicile ne sont pas soumis à déclaration, l’installation d’un mini-ascenseur extérieur nécessite quant à elle une déclaration préalable de travaux. Le dépôt de demande s’effectue en mairie avec un délai de réponse d’un mois. Passé ce délai, l’absence de réponse des autorités municipales équivaut à acceptation.

Si votre logement est situé dans le périmètre de protection de 500 m autour d’un monument historique, il sera alors impératif de déposer une demande de permis de construire. Dans le cas d’une installation en copropriété, il est également indispensable d’obtenir au préalable l’accord de la majorité des propriétaires lors du vote de l’assemblée générale avant de déclarer les travaux.

Suivez-nous :-)