MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Santé & Vie pratique

Journée mondiale Alzheimer 2019 : Intégrer les malades

Rédaction : Aline Garcia - Mise à jour : 21 septembre 2019 à 09h30

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, ce 21 septembre 2019, France Alzheimer présente un plan d’action pour inciter les collectivités à mieux intégrer les malades et leurs aidants dans l’espace public. Retour sur les propositions de l’association.

 

Lutter contre l’isolement, le défi de France Alzheimer

Depuis 34 ans, France Alzheimer informe et accompagne les malades et leurs familles et déconstruit les préjugés autour de la maladie d’Alzheimer et de ses pathologies associées. À l’origine d’initiatives telles que les cafés mémoire ou les séjours vacances, l’association est au premier plan pour aider les patients à maintenir un lien social. En cette 26ème Journée mondiale, l’objectif de la structure est de promouvoir l’accueil et l’autonomie des personnes atteintes de démences dans l’espace urbain. Souvent stigmatisées, les malades ont tendance à renoncer à sortir de leur domicile. Se déplacer dans l’espace public, seul ou accompagné, sans risque dans leur environnement quotidien –commerces, loisirs– avec des acteurs locaux sensibilisés est essentiel pour maintenir une vie sociale. Afin d’éviter le repli et l’isolement des malades, trois grands axes sont proposés par l’association :

 

  • Sensibiliser les forces de l’ordre

Sujets aux pertes de mémoire et de repères spatio-temporels, les malades d’Alzheimer se trouvent parfois confrontés à l’errance ou l’égarement. Source d’angoisse pour les proches et frein à l’autonomie des malades, ces troubles conduisent à l’isolement des personnes atteintes de démence. Afin de sécuriser les déplacements des malades, France Alzheimer, forte de 2200 bénévoles sur l’ensemble du territoire, propose de dispenser des formations auprès de la fédération nationale des sapeurs-pompiers et de la Gendarmerie nationale. Le but est de sensibiliser ces acteurs à la maladie afin qu’ils soient en mesure d’adopter les bons réflexes, de rassurer et d’orienter les personnes malades égarées sur la voie publique.

 

  • La charte de « Ville Aidante Alzheimer »

Afin d’inciter les collectivités locales à adapter leur espace public et à améliorer l’inclusivité des personnes atteintes de démence, France Alzheimer a déployé la charte « Ville Aidante Alzheimer ». Les communes signataires s’engagent à mettre en œuvre des actions d’information et d’insertion pour la maladie d’Alzheimer, à sensibiliser les commerçants, personnels municipaux et les acteurs des transports publics ainsi qu’à proposer et promouvoir des activités culturelles pour les malades et leurs aidants. Des villes comme Montpellier, Nice, Ajaccio, Poitiers, Hendaye, Soissons ou Le Havre s’y sont déjà engagées.

 

  • Une réflexion autour d’un symbole de reconnaissance

Une maladie cognitive est apparentée à un handicap « invisible ». Difficile pour les autres usagers d’identifier les malades atteints d’une démence dans l’espace public. Afin d’être en mesure d’exprimer notre solidarité et de leur venir en aide si nécessaire, France Alzheimer réfléchit à la mise en place d’un « symbole de bienveillance » permettant à tout un chacun de reconnaître un malade d’Alzheimer sans le stigmatiser.

De nombreux événements portés par différentes associations sont organisés tout au long de la journée sur l’ensemble du territoire.

Suivez-nous :-)