0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Logements spécialisés

La Mutualité Française expérimente une alternative à l’EHPAD

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 09 juillet 2021 à 11h07
La Mutualité Française expérimente une alternative à l’EHPAD

En 2019, selon l’IFOP (Institut français d'opinion publique), 85 % des Français déclaraient souhaiter vieillir à domicile. Alors que la DRESS (direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) dénombrait plus de 611 000 personnes âgées vivant en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) en 2020, de nombreux acteurs publics appellent à repenser les solutions d’hébergement senior et à soutenir le maintien à domicile.
C’est dans ce cadre que la Mutualité Française a lancé l’expérimentation d’un dispositif destiné à prendre en charge la perte d’autonomie à domicile pour prolonger au maximum la vie à la maison.

 

Sortir du modèle EHPAD

Selon l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), d’ici 2050, 4 millions de personnes âgées pourraient se trouver en perte d’autonomie. De nombreux professionnels de l’âge, de personnalités publiques et les familles elles-mêmes plaident pour le développement du maintien à domicile des seniors. La crise traversée par les EHPAD, liée à la gestion difficile de la pandémie, a mis en exergue les limites du système. Les structures ont dû faire face à de nombreux décès, à un manque de moyens et de personnel ainsi qu’à la détresse des résidents isolés de leurs proches pendant plusieurs mois. De ce fait, les familles sont toujours plus réticentes à placer leurs proches en structure d’hébergement médicalisé.

Mais s’il est opportun de questionner le modèle du tout EHPAD, il est nécessaire de développer ses alternatives et en premier lieu de soutenir le maintien à domicile. Afin d’être bien prise en charge, la perte d’autonomie implique de repenser l’adaptation du logement ainsi que les services à la personne. Qu’il s’agisse du rapport de Luc Broussy ou de la mission d’information du Sénat « Bien vieillir chez soi », de nombreuses solutions sont déjà sur la table. Dans cet élan, depuis l’an dernier, la Fédération nationale de la Mutualité Française a lancé une expérimentation visant à maintenir des personnes âgées en perte d’autonomie à domicile en proposant un accompagnement équivalent à celui d’un EHPAD.
L’objectif : impulser un EHPAD hors les murs.

 

Suivre les personnes en perte d'autonomie à domicile

Afin d’expérimenter une solution alternative à l’EHPAD, la Mutualité Française s’est associée avec le Ministère de la Santé, l’Assurance Maladie, la Croix-Rouge française ainsi que l’association Hospitalité Saint-Thomas de Villeneuve. L’objectif de l’expérimentation est d’offrir une solution de maintien à domicile aux personnes âgées en perte d’autonomie proposant un niveau de service équivalent à celui proposé dans une structure médicalisée. Le dispositif met l’accent sur la prévention et la coordination territoriale. L’idée est d’accompagner le senior à demeure en lui permettant de bénéficier des services et de l’expertise de professionnels du grand âge.

Lancé en septembre 2020 pour trois ans de test, le dispositif va permettre aux mutuelles du groupe de suivre 274 personnes âgées dispatchées sur 11 territoires et 8 régions. Conduite en partenariat avec les acteurs publics locaux, cette expérimentation est supervisée par le référent d’un EHPAD ou d’un SSIAD (Service de Soins Infirmiers À Domicile) qui coordonne les intervenants et soutient les aidants de la personne âgée.

Les participants sont suivis par les équipes médico-sociales expertes en gériatrie et bénéficient d’une sécurisation de leur domicile grâce à l’installation d’un pack domotique, de la mise en place d’une téléassistance 7 jours/7 et d’une astreinte de nuit. Ce service vise le maintien des personnes à domicile le plus longtemps possible.

Suivez-nous :-)