MENU

09 72 38 55 33 Service & appel gratuits

A A A
Santé & Vie pratique

L’évaluation gériatrique, un outil pour prévenir la dépendance

Rédaction : Isabelle Simon Ringenbach - Mise à jour : 25 février 2020 à 14h33
Évaluation gériatrique

Nous sommes potentiellement tous concernés –notre entourage, nous-même– par les questions de dépendance. Afin d’anticiper la situation et d’accompagner les personnes fragiles, dès les premiers doutes, il est important de réagir. La perte d’autonomie survient généralement de manière progressive au fil du temps mais peut également être due à la déclaration d’une pathologie dégénérative. Vous avez remarqué un changement dans le comportement d’un proche ? Certains signes vous inquiètent ? Son état s’est fortement dégradé ? Faire évaluer la situation et les besoins par des professionnels de santé peut s'avérer très utile. Plusieurs troubles peuvent en effet être palliés ou retardés. Réaliser une évaluation gériatrique permet de dresser un bilan et de développer une prise en charge adaptée du malade.

 

Qu’est-ce que le bilan gériatrique standardisé ?

S’adressant à toute personne âgée fragile souffrant d’une maladie chronique ou de polypathologies, le bilan gériatrique standardisé est un examen médical permettant de faire le point sur les altérations physiques et/ou psychiques ainsi que les incapacités fonctionnelles du sujet. Cette évaluation est effectuée par une équipe gérontologique spécialisée en présence ou non du médecin traitant. L’objectif est de définir les priorités de soins et l’accompagnement du senior en fonction de l’évolution de son état de santé. Le proche aidant fait partie intégrante du processus. Il est ainsi interrogé par l'équipe médicale car il connait très bien le malade qu’il accompagne au quotidien.

Le bilan gériatrique a plusieurs missions :

  • Constater et évaluer un état de santé qui se dégrade chez une personne âgée dans son lieu de vie,
  • Prévenir certains risques (chutes, dépendance…),
  • Éviter les hospitalisations à répétition qui occasionnent d’importantes dépenses de santé,

Et surtout,

  • Mettre en place une prise en charge médicale spécifique afin de maintenir le malade à domicile.

L’objectif premier de cette analyse est la prévention de la dépendance.

 

Comment se déroule une évaluation gériatrique ?

Évaluation multidimensionnelle complexe, l’évaluation gériatrique se déroule avec l’accord du patient à son domicile ou sur son lieu de vie. Cet examen prend en compte plusieurs facteurs :

  • L’état clinique général du patient avec bilan bucco-dentaire et cutané,
  • Les fonctions cognitives (mémoire, langage, raisonnement…), les fonctions motrices (marche, équilibre), les fonctions sensorielles (audition, vue…) mais aussi la continence et l’état nutritionnel du malade,
  • Les causes et l’intensité des douleurs que présente la personne âgée,
  • Les troubles de l’humeur et du comportement (anxiété, dépression…),
  • Les traitements médicamenteux (indications, effets secondaires, automédication),
  • L’autonomie dans les tâches de la vie quotidienne.

Plusieurs rendez-vous et examens (échographie, scanner, orthodensitométrie…) sont souvent nécessaires afin de dresser un état des lieux complet. Un bilan social et familial complète l’évaluation gérontologique. La démarche a pour but d’étudier le contexte de vie du senior et d’appréhender les éventuelles situations de conflits, de maltraitance, d’épuisement familial pouvant influer sur son état santé.

Qui réalise le bilan gériatrique ?

De nombreux services spécialisés, centres hospitaliers ou structures d’accueil pour personnes âgées proposent des évaluations gériatriques. Cela dépend de l’état de santé du patient, de son historique médical et de son environnement. Multidisciplinaire, ce bilan est généralement réalisé par un gériatre mais peut également être effectué par plusieurs spécialistes du secteur médico-social après une formation adéquate :

  • Le médecin traitant à domicile ou en cabinet de ville,
  • Un évaluateur APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) en résidence sénior,
  • Un kinésithérapeute,
  • Un infirmier diplômé d’État (IDE),
  • Un psychologue
  • Un diététicien…

Les conclusions des examens sont ensuite transmises au patient, à sa famille, à l’aidant ainsi qu’au médecin traitant qui prodigue des conseils personnalisés. D’autres consultations peuvent être programmées en fonction de l’état du malade, l’objectif étant de mettre en place une prise en charge globale adaptée afin de prévenir la dépendance.

À noter : À ce jour, le bilan gérontologique standardisé est encore trop peu utilisé dans sa globalité malgré un consensus national et international sur son utilité.

Suivez-nous :-)