0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Être rappelé
icon book Santé & Vie pratique

Lutte contre les chutes des personnes âgées : le plan du Gouvernement

Rédaction : Arthur de Camaret - Mise à jour : 28 février 2022 à 14h56

Temps de lecture estimé à : moins d'une minute

Plan anti chute du Gouvernement

Dans le cadre d’un déplacement au CHU de Toulouse, le 21 février dernier, la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée chargée des sports, Roxana Maracineanu, ont dévoilé un plan de lutte contre les chutes de personnes âgées

 

Les chutes des seniors, un risque de mortalité sous-estimé

Chaque année, les chutes de personnes âgées entraînent 130 000 hospitalisations et 10 000 décès. C’est 3 fois plus que les accidents de la route... Véritable enjeu de santé publique, ces chutes ont également de fortes répercussions économiques, évaluées à 2 milliards d’euros par la Cour des comptes. Pour Brigitte Bourguignon, « Les personnes âgées ainsi que leur entourage ne sont pas forcément conscients des risques ». C’est pourquoi le ministère lance des grandes manœuvres et des actions de sensibilisation auprès des différents acteurs de l’aide à domicile et des métiers du grand âge.

L’objectif : réduire de 20 % le nombre de chutes mortelles ou invalidantes des seniors de plus de 65 ans d’ici 2024. Pour cela, un plan en 5 axes vient d’être dévoilé par le Gouvernement.

 

Un plan en 5 axes pour lutter contre les chutes

Afin de limiter les risques d’accident, Brigitte Bourguignon a détaillé 5 axes d'action et de prévention :

 

Axe 1 Des outils pour repérer le risque de chute

Le ministère prévoit de diffuser des fiches pratiques permettant de repérer les fragilités et les profils des seniors à risque à l'ensemble des acteurs de l'âge (seniors, aidants, élus, professionnels de santé…).

 

Axe 2 La mise en place d’un guichet unique pour adapter le logement

Parce qu’une majorité de Français souhaite vieillir à domicile, il est essentiel de s’assurer de la sécurité de leur environnement afin de prévenir les chutes. Pour cela, un dispositif de repérage des risques du logement ainsi qu’une aide financière unique, Ma Prime Adapt, pour adapter l’habitat vont être déployés entre 2023 et 2024.

 

Axe 3 Développer l’accompagnement à la mobilité

Afin de soutenir la mobilité des plus de 65 ans et éviter le risque de rechute, un accompagnement spécifique au bon usage des aides techniques via les CICAT et des modules de rééducation post-hospitalisation seront proposés aux personnes âgées. 

 

Axe 4 Renforcer l’activité physique des seniors

Pour maintenir l'autonomie et la santé des plus de 65 ans, le Gouvernement souhaite développer une offre sportive adaptée aux seniors. Par ailleurs, un « panier de soins de prévention des chutes » intégrant un ergothérapeute, un diététicien et un intervenant sportif sera expérimenté dès cette année.

 

Axe 5 Développer la téléassistance

Le cabinet du ministère chargé de l’Autonomie estime à 10 % seulement la couverture des personnes âgées en téléassistance. Trop peu pour garantir la sécurité et réduire les risques de chutes chez les seniors. C’est pourquoi le ministère souhaite faciliter la mise en place d’une téléalarme en réduisant le reste à charge des usagers du service.

Si le ministère confirme bien des financements pour ce plan antichute, le budget n'a pour l'heure pas encore été détaillé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.3/5 - (45 avis)

Actualités sur le même thème

Interview : Une association engagée pour les seniors LGBTI+ ou vivant avec le VIH

L'ASI : L’allocation supplémentaire d’invalidité de catégorie 2

Interview : La Rochelle, des cours d’informatique au service des seniors

Comprendre la taxe lapin : une sanction pour les RDV médicaux non honorés

Abonnez vous à la newsletter Recevez toutes les actus Bonjour Senior