0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Être rappelé

Quelles sont les missions d’une auxiliaire de vie ?

Intervenant à domicile, les auxiliaires de vie sociale assistent les personnes âgées, malades ou handicapées dans les gestes et tâches du quotidien. Cette assistance vise à soutenir le maintien à domicile des seniors et des PMR (Personnes à Mobilité Réduite).

On distingue les auxiliaires de vie, habilitées à prodiguer certains soins, des aides à domicile qui effectuent avant tout des tâches ménagères : aide au ménage, lessive, repassage, aide aux courses…).

Grâce à son DEAES (Diplôme d'État d'accompagnement éducatif et social), l’auxiliaire de vie est en effet qualifiée pour accompagner les personnes en perte d’autonomie dans les actes essentiels de la vie courante. Il peut s’agit par exemple :

  • d’aide au lever et aide au coucher,
  • d’aide à la toilette lorsqu’elle ne relève pas d’une prescription médicale,
  • d’aide à l’habillage,
  • d’aide à la prise des repas,
  • de transferts d’une personne dépendante à l’aide d’aide technique adaptées,
  • d’une garde de nuit à domicile, en cas de maladie ou de retour d’hospitalisation par exemple.

Outre l’entretien de la maison et l’aide à l’autonomie, auxiliaires de vie et aides à domicile peuvent également assurer une aide administrative à domicile, de l’assistance informatique, du petit bricolage ainsi qu’une aide à la mobilité pour se rendre à un RDV médical par exemple.

Les intervenants assurent également une stimulation cognitive et un soutien moral primordial auprès des personnes âgées isolées. Certaines aides à domicile, telles que les dames de compagnie, en ont fait une véritable spécialité.

 

Quelles limites aux compétences d’une auxiliaire de vie à domicile ?

Certaines gestes et soins ne relèvent pas des fonctions d’une auxiliaire de vie. L’intervenant n’est en effet en aucun cas autorisé à réaliser des actes médicaux tels que :

  • Effectuer une toilette prescrite médicalement ou un nursing (toilette au lit),
  • Poser des bas de contention,
  • Réaliser un pilulier ou administrer des médicaments,
  • Poser une sonde ou une attelle,
  • Réaliser une manucure ou une pédicure,
  • Réaliser des transferts de personne dépendante.

 

Le ménage se limite aux taches dans les parties habitables du domicile et pouvant être effectuées à hauteur d’homme. Les courses effectuées à pied ne doivent pas dépasser un poids de 5 kg. L’auxiliaire de vie n’assure pas la réparation de l’électroménager, les travaux de plomberie et d’électricité et elle n’est pas censé réaliser le jardinage (tonte du jardin ou taille d’une haie).

Chargées d’accompagner des personnes âgées ou en situation de handicap, les auxiliaires de vie ne sont pas tenues d’assurer des gardes d’enfant ou de s’occuper des animaux domestiques ou des autres membres du foyer.

Par ailleurs, si elle est autorisée à utiliser du liquide pour faire des courses (ticket de caisse à l’appui), l’auxiliaire de vie n’a pas le droit d’utiliser les moyens de paiement du bénéficiaire (carte bancaire, chéquier….) ou à gérer les comptes bancaires.

 

Une auxiliaire de vie peut-elle faire une toilette intime ?

Si les auxiliaires de vie peuvent apporter une aide à la toilette quotidienne, elles sont chargées d'accompagnent des personnes en perte d’autonomie légère à modérée. Leur rôle est d’assister l’individu pour certains gestes et soins d’hygiène de base : entrer et sortir de la douche, rasage, toilette au gant, passage de crème…

Les intervenants sont également formés pour assurer le change d’une couche adulte et nettoyer les parties génitales.

En revanche, seuls les aides-soignants et infirmiers sont habilités à réaliser la toilette au lit d’une personne dépendante. Qualifié de « nursing », il s’agit d’un acte médical prescrit par un médecin sur ordonnance.

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - (43 avis)

Les différents services de l'aide à l'autonomie

Actualités aide à l’autonomie

SAD : Coordonner l’aide et le soin à domicile avec les Services autonomie à domicile

La PCH ouverte au handicap mental et psychique

Reconnaissance des proches aidants : la proposition de loi rejetée

Abonnez vous à la newsletter Recevez toutes les actus Bonjour Senior