MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Rédaction : Aline Garcia - Mise à jour : 28 février 2019 à 22h30

Nos conseils pour sécuriser la chambre

La chambre est une des pièces les plus importantes de la maison. En tant que lieux de repos et de soins elle se doit d’être bien agencée et sécurisée. Voici nos conseils :

 

Définir la pièce appropriée dans le logement :

Il se peut que la chambre soit à l’étage, y accéder peut devenir de plus en plus difficile. Si c’est possible, aménager une pièce au rez-de-chaussée afin de limiter les efforts le soir et le matin. L’idéal est de positionner la chambre près des toilettes en cas de besoin. Sinon, la pose d’un monte-escalier peut permettre de minimiser les efforts de déplacement.

 

Enlever les éléments inutiles :

Une chambre peu encombrée est tout de suite beaucoup plus sécurisante. Laisser les passages de circulation libres de tout obstacle au cas où la personne devrait se lever durant la nuit. Les meubles imposants peuvent gêner à la circulation tout comme les petits objets. Éviter d’avoir des fils dans le passage, les coller au mur ou les mettre dans un range-fil.

 

Optimiser le lit :

Lit médicalisé ou non, il doit obligatoirement être adapté et ajusté à la personne qui l’occupe.

  • Il ne doit pas être trop haut pour éviter les chutes et l’effort lors du coucher, ni trop bas pour ne pas avoir à trop se baisser ou avoir des difficultés pour se lever.
  • Si des soins sont effectués dans le lit, il doit y avoir suffisamment d’espace pour pouvoir circuler. Il ne faut donc pas coller le lit contre le mur et retirer tout meuble ou objets pouvant gêner au déplacement. Remonter un petit peu la hauteur du lit pour faciliter la réalisation des soins.
  • Si la personne doit passer beaucoup de temps dans le lit, il est nécessaire d’avoir un matelas confortable.
  • Les lits avec sommiers électriques sont également de bons moyens pour faciliter l’entrée et la sortie du lit. Cela permet aussi d’éviter de faire appel à une tierce personne pour aider au coucher et au lever.
  • Si l’état de santé le nécessite, l’installation d’un lit médicalisé est recommandée.
  • Mettre des draps sécurisées qui permettent de maintenir la personne au lit.
  • En cas d’incontinence, installer des alèses jetable ou lavables ainsi qu’une housse de matelas imperméable.

 

Une chambre bien équipée :

Prévoir le nécessaire dans la chambre afin de réduire les risques :

  • Installer des détecteurs de présence.
  • Installer une chaise pour aider à l’habillement.
  • Prévoir une table de nuit à la bonne hauteur par rapport au lit. La table de nuit permet d’avoir le nécessaire à portée de main pour ne pas avoir besoin de se lever : téléphone, bouteille d’eau, livre, lunettes, médicaments, télécommande de la télévision, télécommande des volets roulants…
  • Maintenir un sol qui ne soit pas glissant, l’idéal étant la moquette qui permet d’éviter de glisser et d’amortir le choc en cas de chutes. Si des travaux ne sont pas prévus, l’installation d’un tapis peut faire l’affaire à condition que ce soit un tapis antidérapant qui ne risque pas de se déplacer.
  • Au niveau de l’éclairage, il est conseillé d’avoir un interrupteur à l’entrée et un autre proche du lit afin d’éviter les déplacements dans le noir complet. Si ce n’est pas le cas, prévoir des lampes à proximité du lit.
  • Des solutions d’éclairage peuvent être mises en place pour faciliter le déplacement tel qu’un chemin lumineux.
  • Faire en sorte que les interrupteurs soient visibles même la nuit : des interrupteurs lumineux ou des autocollants phosphorescents peuvent être posés sur les interrupteurs.
  • Installer des volets roulants électriques.

Mettre en place des dispositifs d’alerte

Les téléphones, les téléalarmes, les systèmes de téléassistance, les détecteurs de chute sont des outils primordiaux pour alerter l’entourage ou le corps médical rapidement.

Mettre en place l’un de ces dispositifs permet de rendre la pièce à coucher plus sécurisante.

Quel est le coût pour adapter sa chambre ?

D’après l’Agence Nationale de l’Habitat, le coût minimum hors taxe s’élèverait entre 1 900 et 3 700 €.

Un budget comprenant la fourniture et la main d’œuvre calculé en prenant en compte :

  • L’installation de détecteurs de présence.
  • La pose d’un chemin lumineux.
  • L’installation de volets roulants.

Les aides financières pour adapter sa chambre

Il existe de nombreuses aides pouvant vous aider à financer une partie de vos travaux aménagement. Nous avons rédigé un guide à ce sujet. Pour en savoir plus, veuillez consulter notre guide sur les aides financières pour le maintien à domicile

Suivez-nous :-)