MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Retraite & Patrimoine

Les aides méconnues des caisses de retraite

Rédaction : Laurence Frechet - Mise à jour : 23 juillet 2019 à 10h17
Les aides des caisses de retraite pour les seniors

D’après un sondage de juillet 2018*, « bien-vieillir » est synonyme de rester autonome pour 87 % des Français de plus de 55 ans et 66 % des personnes interrogées comptent avant tout sur leur médecin traitant pour cela. Le secteur médical est-il le seul acteur pour accompagner la promotion de la santé et de l’autonomie?

A l’instar du concept de soins Mc Gill au Québec, centré sur l’apprentissage de comportements de santé ou l’activation des processus menant au développement d’un potentiel de santé, les caisses de retraite et leurs réseaux confirment également leur implication en faveur du vieillissement actif et en bonne santé. Plusieurs dispositifs, encore trop méconnus, existent pour aider les retraités à « bien-vieillir » au quotidien.

 

Veiller au bien-être des seniors

Des ateliers en petits groupes sur la nutrition, la mémoire, l’équilibre ou encore des séances d’information sur le sommeil ou la sécurité routière en passant par des offres de conseils personnalisés coordonnées par des professionnels jusqu’au développement de logements adaptés au vieillissement en partenariat avec les collectivités pour plus de sécurité et de services (résidences autonomie, Marpa) : les caisses de retraite se préoccupent d’améliorer le quotidien et le bien-être des personnes âgées. De nombreuses actions sont à découvrir en fonction de la caisse où l’on a cotisé et du secteur géographique où l’on est domicilié.

 

Soutenir dans un moment de fragilité, coups de pouce financier

Qu’il s’agisse de la prise en charge de l’évaluation des besoins à domicile  lors de l’apparition de difficultés au quotidien, d’un plan d’aide personnalisée avec une aide-ménagère suite à un retour au domicile après une hospitalisation, d’aménager des temps de répit pour les aidants afin qu’ils puissent partir en vacances… nombreux sont les événements méritant un accompagnement actif pour affronter les aléas de la vie. Votre retraite complémentaire propose très souvent des dispositifs pour vous y aider.

Ce soutien peut également s’inscrire dans la coordination des démarches pour l’amélioration de l’habitat. Des financements ponctuels ou des prêts sont envisageables pour des travaux d’isolation ou du matériel comme des barres d’appui, des marches antidérapantes ou encore l’installation de téléassistance. Les caisses de retraite complémentaire peuvent également contribuer à l’installation d’équipements favorisant le maintien à domicile comme un monte-escalier ou vous aider à remplacer votre baignoire par une douche sécurisée afin de prévenir les chutes.

 

Qui sont les bénéficiaires ?

Nombreuses et souvent peu sollicitées, ces aides s’adressent à tout retraité ayant cotisé auprès d’une caisse de retraite, âgé de plus de 60 ans et ne percevant pas l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), étant suffisamment autonome, mais qui rencontre des difficultés dans la vie quotidienne (GIR 5 et 6 de la grille AGGIR correspondant au niveau de perte d'autonomie d'une personne âgée). Les aides varient en fonction des caisses de retraite mais toutes poursuivent le même but : accompagner les seniors au plus tôt pour préserver leur autonomie. Ces aides sont attribuées en fonction de vos ressources et de votre situation.

 

Un manque de communication pointée du doigt

Peu de cotisants et de retraités utilisent ces aides financées via les salariés par un prélèvement de 0,6 % sur leurs cotisations retraite complémentaire. Les ressources disponibles pour l’ensemble de ces dispositifs s’élèvent à 442 millions d’euros. En 2017, seulement 2,6 % de l’effectif total des cotisants et des retraités de l'Agirc-Arrco y ont fait appel par méconnaissance et manque de lisibilité de ces dispositifs très hétérogènes selon les organismes. Cette faible publicité pose la question de l’équité dans la distribution des aides qui bénéficient avant tout à un public averti.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre complémentaire afin de savoir à quoi vous avez droit.

* Sondage Pfizer/AplusA – 24 juillet au 1er août 2018 

 

Suivez-nous :-)