0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Santé & Vie pratique

e-Nutriv' : une application pour prévenir la dénutrition

Rédaction : Arthur de Camaret - Mise à jour : 21 juin 2022 à 15h55
4.3 (16) - Temps de lecture estimé à : 7 minutes
L'équipe e-Nutriv'

La dénutrition touche plus de 2 millions de personnes âgées en France. Afin de lutter contre le phénomène, Amaelles, premier collectif d’aide et de soins à la personne en France, a mis au point le programme de dépistage e-Nutriv’ en collaboration avec le Réseau APA.

Présentation des enjeux et du fonctionnement de cette solution avec David Frasson-Botton, chef de projet e-Nutriv’, Eva Loncarevic, diététicienne e-Nutriv’, Jean-Christophe Deverchin, ingénieur déploiement technique e-Nutriv’ et Virginie Bianchi, chargée du déploiement opérationnel e-Nutriv’chez Amaelles.

 

Quels sont les enjeux de la dénutrition chez les personnes âgées ? 

Eva Loncarevic - Diététicienne e-Nutriv’ : Il est reconnu que l’alimentation est un élément clé d’un vieillissement réussi, avec cependant le constat que 4 à 10 % des personnes de plus de 65 ans vivant à domicile sont touchés par un état de dénutrition.

En effet, plus de 2 millions de personnes souffrent de dénutrition en France aujourd’hui et seulement 1 million d’entre elles sont pris en charge. La dénutrition s’observe chez 350 000 à 500 000 personnes âgées vivant à domicile et au minimum entre 100 000 et 200 000 vivants en institution (source HAS). Ce risque multifactoriel touche 25 % des aînés en perte d’autonomie et 40 % des malades d’Alzheimer.

Les conséquences sont multiples avec une augmentation de la mortalité, des durées d’hospitalisation, une augmentation du risque de contracter une infection des escarres, du risque de chutes, de fractures.

Tous ces risques, pris seuls ou conjointement, peuvent aggraver le niveau de dépendance des personnes et leur qualité de vie.

e-Nutriv lutte contre la dénutrition

 

Qu'est-ce que le programme e-Nutriv'?

Eva : e-Nutriv’ est un programme qui permet de détecter la dénutrition chez les personnes âgées ou en perte d’autonomie, qui vivent à leur domicile. Maintenir une bonne nutrition limite en effet les problèmes de santé et contribue ainsi à vivre chez soi le plus longtemps possible. Un dépistage systématique et précoce permet une meilleure prise en charge chez des patients dénutris. La surveillance doit être fréquente, en fonction de l’état clinique et de l’importance du risque.

Concrètement, e-Nutriv’ est une application numérique qui veille à l’évolution du poids des personnes suivies par des professionnels formés. Basée sur une technologie unique en France, cette solution de prévention apporte également des conditions de pesée simples, adaptées et confortables, grâce à une balance ou un coussin peseur.

Le programme inclut également la formation du personnel de terrain sur l’utilisation de l’outil ainsi que sur les bases de l’alimentation.

 

À qui s’adresse ce programme ?

e-Nutriv s’adresse aux personnes âgées, et en particulier celles de plus de 65 ans en perte d’autonomie qui bénéficient d’une aide humaine (domicile, résidence autonomie, accueil de jour…).

Aujourd’hui le programme est déjà déployé sur le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et le Territoire de Belfort, avec l’ambition d’élargir son champ d’action sur d’autres territoires.

 

Comment fonctionne e-Nutriv' ? 

Jean-Christophe Deverchin - Ingénieur déploiement technique e-Nutriv’ : Le principe de fonctionnement consiste à collecter des données (poids, critères étiologiques, force de préhension) auprès des patients participant au programme e-Nutriv’.

Les patients adhérents au programme sont inclus sur la plateforme e-Nutriv’ à partir d’un formulaire d’adhésion.

Les données sont collectées par les professionnels de terrain à l’aide d’une application (APK) disponible sur tablette ou téléphone Android.

L’analyse des données par l’algorithme de la plateforme e-Nutriv’ déclenche des alertes de dénutrition en fonction des données collectées :

  • Verte : Pas de risque nutritionnel
  • Orange : Risque de dénutrition
  • Rouge : Dénutrition avérée

 

Comment les alertes sont-elles prises en charge ?

Jean-Christophe  : Les alertes générées par l'algorithme sont prises en charge par la diététicienne Eva.

En fonction de la sévérité de l’alerte et des données collectées (critères phénotypiques et critères étiologiques) un plan d’action de suivi du patient se déclenche auprès du bénéficiaire, de ses aidants éventuels et des professionnels impliqués dans le suivi du patient.

Le suivi régulier des patients permet de mesurer l’évolution des constantes (variations de poids, d’IMC) et l’efficacité du plan d’action mis en œuvre afin de rétablir la situation de dénutrition constatée.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’originalité du programme e-Nutriv’ ?

Jean-Christophe : Les alertes de dénutrition générées en fonction des données collectées auprès des patients sont prises en charge par la diététicienne Eva.

Ce suivi personnalisé est la valeur ajoutée du programme e-Nutriv’.

 

Sur quels professionnels de santé s’appuie le projet ?

Eva : En fonction de la sévérité des alertes, je peux être amenée à contacter différents professionnels pour proposer au bénéficiaire la mise en place d’une livraison de repas à domicile, l’augmentation de la durée d’aide à domicile, la prescription de compléments nutritionnels oraux en lien avec le médecin traitant.

Je peux aussi me coordonner avec d’autres professionnels de santé (ORL, dentiste, ophtalmologue, médecin nutritionniste) et du social (psychologue, assistante sociale).

 

Envisagez-vous de déployer le programme au niveau national ?

Virginie Bianchi - Chargée du déploiement opérationnel e-Nutriv’ : Le programme e-Nutriv’ est déployé depuis 2018 sur le département du Haut-Rhin dans 8 accueils de jour, 4 SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile) et 7 résidences autonomie.

Il a été déployé dès juillet 2020 sur le Département du Territoire de Belfort au sein d’1 SPASAD (Services Polyvalents d'Aide et de Soins À Domicile).

Il est déployé depuis 2021 dans le département du Bas-Rhin au sein de l’association de Garde et aide à domicile à Saverne, un service d’aide à domicile. Cette structure tisse actuellement des liens avec des partenaires sur son territoire pour déposer un projet commun valorisant e-Nutriv’ à la conférence des financeurs d’Alsace.

Il sera prochainement déployé dans le département de la Meuse au sein d’un SSIAD à Revigny-Sur-Ornain.

e-Nutriv' a fait ses preuves en décelant des problématiques liées à la dénutrition. Au vu de son efficacité, il serait souhaitable que de nombreuses structures puissent en bénéficier afin d’augmenter la prévention dans les territoires.

 

Quel est le modèle économique d’e-Nutriv’ ?

David Frasson-Botton - Chef de projet e-Nutriv’ : Notre programme vise à réduire les coûts liés à la perte d’autonomie des personnes âgées. Comme a pu l’expliquer notre diététicienne, l’impact social, sanitaire et économique est considérable et nous pensons que chaque acteur de la prévention santé peut agir pour favoriser le bien-vieillir de nos aînés.

Nous travaillons actuellement à une offre tarifée en direction des organismes de la prévention santé, pour qu’une prise en charge financière soit accordée à notre action et ainsi permettre à une large partie de la population d’être accompagnée par des professionnels de la nutrition.

À terme, nous pensons que les différents services de l’aide et du soin pourront intégrer e-Nutriv’ dans leur mission du quotidien, tout en recueillant eux-mêmes les bénéfices d’un maintien de l’autonomie de leurs usagers.

e-Nutriv’ pourra ainsi grâce à un interfaçage avec « Mon espace santé » bénéficier au plus grand nombre et à l’ensemble des acteurs médico-sociaux de la prévention santé.

 

Quels sont vos projets de développement ?

Afin de déployer une politique de prévention basée sur le repérage des signes de dénutrition et ainsi participer à un enjeu de santé publique, le projet e-Nutriv’ recherche de nouvelles structures partenaires notamment dans le Grand Est.

En cas de besoin de présentation détaillée par visio-conférence ou en présentiel, vous pouvez contacter Mme Virginie Bianchi par mail à : [email protected] 

Nous nous chargeons d’accompagner de A à Z les ESMS (Établissements et Services Médico-Sociaux) partenaires pour qu’ils puissent participer à nos côtés au déploiement d’e-Nutriv’ auprès de leurs usagers/patients et de le valoriser auprès de leurs organismes de tutelle.

Nous tenons par ailleurs à remercier chaleureusement nos partenaires institutionnels qui nous accompagnent d’ores et déjà dans la construction de notre projet.

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.3/5 - (16 avis)

Suivez-nous :-)