MENU

0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
Retraite & Patrimoine

Les pensions revalorisées mais un risque de baisse en 2021

Rédaction : Sophie Dolleans - Mise à jour : 05 janvier 2021 à 09h57
La revalorisation des pensions en 2021

Dès le mois de janvier 2021, tous les retraités vont bénéficier du même taux d’augmentation de leur pension de retraite de base. Une revalorisation de 0,4 % certes modeste mais bien plus claire que celle mise en place en 2020.
Une bonne nouvelle contrastée par le déficit du régime récemment aggravé par la crise sanitaire.

 

Les pensions revalorisées de 0,4 % le 1er janvier

Votée en décembre dernier, la loi de financement de la Sécurité sociale a décidé une augmentation de 4 % de toutes les pensions de base. Cette décision est effective depuis le 1er janvier et sera répercutée sur les versements des pensions de février. Cette revalorisation, déterminée par l’article L. 161-25 du Code de la Sécurité sociale, est calculée en fonction de la progression moyenne des prix à la consommation (hors tabac) et prend ses sources sur les chiffres de l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques). En d’autres termes, ce relèvement tient compte de l’évolution moyenne des prix entre l’année 2019 et 2020.

En revanche, il reste encore des incertitudes sur la revalorisation des retraites complémentaires. Pour les retraités du privé, l’Agirc-Arrco a déjà annoncé qu’aucune décision de valorisation du point ne sera prise avant le mois de septembre 2021. Quant aux ex-salariés et contractuelles de la fonction publique, aucune date de révision pour l’Ircantec (Institution de Retraite Complémentaire des Agents non Titulaires de l’État et des Collectivités publiques) ou la RAFP (Retraite Additionnelle de la Fonction Publique) n’a pour l’heure encore été précisée.

 

Une revalorisation plus transparente qu’en 2020

En 2020, les revenus des retraités étaient pris en compte pour déterminer le taux de revalorisation des retraites : 0,8 % pour les pensions comprises entre 2000 € et 2008 €, 0,6 % pour les pensions comprises entre 2008 € et 2012 €, 0,4 % pour les pensions comprises entre 2012 € et 2014 € et 0,3 % pour celles supérieures à 2014 €.

Il est à noter que, contrairement à 2020 où le gouvernement avait pris la décision de revaloriser les retraites de base et de moduler le taux en fonction des ressources, cette indexation sur l’inflation de 2021 est bien plus intelligible pour les retraités.

 

Vers une baisse des retraites en 2021 ?

Cette hausse des pensions, pour modeste qu’elle soit, ne doit pourtant pas faire oublier l’impact économique de la Covid-19. La crise sanitaire a lourdement impacté le budget de l’État et le déficit du système des retraites s’est encore accru. En décembre dernier, le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) a rendu public un rapport indiquant que la brèche ne pourrait ainsi être comblée avant 2045 selon les meilleures estimations contre 2036 avant la crise.

Le projet de réforme des retraites risque donc d’être remis très prochainement sur la table. Quel impact pour les retraités ? Il semble difficile d’augmenter encore le taux de cotisation des actifs déjà très élevé en France (28 %) ou de repousser encore un peu plus l’âge de départ en retraite, car la mesure est très impopulaire. Le Gouvernement risque donc fort de baisser les pensions en raison du niveau de vie des retraités globalement plus élevé que celui des actifs. Un gel des pensions ou leur sous-indexation reste ainsi malheureusement à envisager...

Suivez-nous :-)