MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Logements spécialisés

Les maisons de répit pour les aidants 

Rédaction : Aline Garcia - Mise à jour : 02 août 2019 à 09h24
La maison de répit de Lyon

L’accompagnement d’un proche en perte d’autonomie concerne plus de 11 millions de personnes en France. Cette mission essentielle à la cohésion sociale se révèle souvent chronophage voire épuisante. Parmi les aidants familiaux, ils sont quelques 20 % à consacrer plus de cinquante heures semaine à l’un de leurs proches. Afin d’accompagner les aidants et d’améliorer leur statut, les pouvoirs publics légifèrent : loi de reconnaissance du statut de proche aidant, congé rémunéré de proche aidant et congé européen de proche aidant.

Au quotidien, de nombreuses structures et associations soutiennent également les aidants et les aidés, à l’image de France Répit. Cette fondation a pour objectif de développer des solutions de repos afin de soulager la charge que représente l’accompagnement d’un proche dépendant. Retour sur l’ouverture de la première maison de répit dans la banlieue de Lyon, un établissement dédié à l’accueil des familles accompagnant à domicile des proches malades ou handicapés.

 

Qu’est ce que le répit ? 

L’accompagnement d’un proche malade ou dépendant peut avoir des répercussions sur le bien-être physique et psychique de l’aidant. Prendre le temps de souffler et de s’accorder des pauses est essentiel pour préserver sa santé. La loi d’adaptation de la société au vieillissement reconnaît depuis 2015 le droit au répit pour les aidants. Être accompagné, prendre du temps pour soi est essentiel et permet en outre de mieux remplir son rôle auprès de la personne aidée.

Si le proche accompagné est bénéficiaire de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), son aidant dispose d’un financement lui permettant d’être assisté par une aide à domicile mais aussi de disposer de temps de repos. D’un montant de 500 € par an, le dispositif permet en effet de prendre en charge la personne dépendante pour un accueil de jour, de nuit ou encore un séjour temporaire dans un établissement spécialisé, en accueil familial ou grâce à un relais au domicile.

 

La maison de répit, un véritable havre de paix

Destinées à l’accueil des personnes malades ou dépendantes, les maisons de répit existent déjà dans plusieurs pays –Canada, Allemagne, Belgique–. Ces établissements ont vocation à accueillir le membre de la famille aidé afin de permettre à ses proches de se ressourcer et de couper avec un quotidien parfois éprouvant. Disposant d’une prise en charge personnalisée, les séjours en maison de répit bénéficient d’un suivi médical prodigué par une équipe pluridisciplinaire afin d’assurer la continuité des soins des malades.

Les aidants ont la possibilité de séjourner avec leurs proches dans des chambres voisines ou des appartements familiaux. Un cadre agréable, des activités de détente ainsi qu’un accompagnement sont proposés afin que tout un chacun puisse retrouver équilibre social, familial et bien-être.

 

Ouverture d’une première maison de répit en France 

Fin 2018, la première maison de répit française a ouvert dans la banlieue de Lyon. Avec plus de 160 000 aidants dans la métropole lyonnaise, cet établissement permet aux familles –aidés et aidants– de bénéficier d’un hébergement et d’un accompagnement pour un véritable temps de répit. Situé au coeur d’une propriété boisée d’un hectare et conçu pour respecter l’environnement, ce lieu de vie dispose d’une vingtaine de chambres, d’une équipe médicale assurant une surveillance continue, et propose de nombreux services : espace détente et bien-être, espaces partagés, activités, parc arboré, potager, spa, cours de yoga…

Réservée aux personnes malades ou en situation de handicap de moins de 60 ans, la maison de répit de Lyon ne peut pour l’heure accueillir de personnes âgées dépendantes car celles-ci peuvent bénéficier de séjours temporaires en Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD). La structure propose également d’héberger les aidants seuls souhaitant se reposer au cours de l’hospitalisation de leur proche. Chaque aidant bénéficie de trente jours de répit par an dont il peut disposer en fonction de ses besoins et de ses difficultés.

France Répit propose également un accompagnement grâce à son équipe mobile de répit. Cet outil permet d’évaluer les besoins et difficultés grâce à des visites gratuites au domicile afin de proposer des solutions de répit et d’accompagnement adaptées à la situation de chaque famille qu’il s’agisse d’un dispositif de support ou d’un séjour en  maison de répit.

Il reste désormais à déployer cette solution au niveau national. Des maisons de répit sont en projet dans chaque région de France. Grâce au concours des autorités de santé, des collectivités territoriales, des associations et des gestionnaires d’établissement sanitaires ou médico-sociaux, la construction d’une douzaine d’établissements est déjà programmée pour les cinq prochaines années.

 

Suivez-nous :-)