0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Habitat & Sécurité

MaPrimAdapt’ : une aide unique pour l’adaptation du logement des personnes âgées

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 24 septembre 2021 à 16h15
MaPrimeAdapt' pour adapter son logement

Dans le cadre du prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2022), Jean Castex a confirmé, le 23 septembre dernier, la déploiement de plusieurs mesures en faveur du grand âge et de l’autonomie. Parmi ses annonces, la mise en œuvre d’une aide financière unique pour adapter le logement sur le même modèle que MaPrimeRenov’.
Retour sur cette mesure destinée à soutenir le bien-vieillir à domicile.

 

La création d’un guichet unique pour financer l’adaptation du logement

Suite à l’abandon de la loi Grand âge et autonomie, le Premier ministre avait promis l’annonce de plusieurs mesures dans le cadre du prochain budget de la Sécurité sociale. Face aux constats et préconisations énoncés dans les différents rapports et consultations citoyennes menés ces derniers mois, le « virage domiciliaire » semble bien se trouver au cœur des nouvelles politiques publiques du grand âge.

Dans son allocution du 23 septembre, face à la complexité et à l’insuffisance des aides, Jean Castex a notamment évoqué un « parcours du combattant » pour adapter son logement au vieillissement. Or, le chef du Gouvernement a mis en évidence la nécessité de sécuriser 425 000 logements pour 1,7 millions de personnes en perte d’autonomie.

Préconisée par Luc Broussy pour la prévention des chutes dans son rapport « Nous vieillirons ensemble » et soutenue par le ministère du logement, Jean Castex a donc confirmé, la création d’une aide financière sur le même modèle que « MaPrimeRenov' » afin d’adapter les logements au vieillissement. Mission a donc été confiée à Emmanuelle Wargon, ministre chargée du logement et à Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’autonomie, d’élaborer des propositions pour début 2022 afin d’amplifier les actions pour l’adaptation du logement. C’est dans ce cadre que devraient être définis les modalités de l’aide « MaPrimAdapt’ ».

 

Une aide pour sécuriser et améliorer l'accessibilité du domicile des seniors

Avec pour objectif l’adaptation de 300 000 à 400 000 logements par an, cette nouvelle aide vise à simplifier les démarches des personnes âgées qui souhaitent adapter leur logement à la perte d’autonomie en proposant un dispositif unique. Car si de nombreuses aides existent déjà, telles l’aide Habiter facile de l’Anah (agence nationale de l'habitat) ou les aides des caisses de retraite, il est nécessaire de saisir chaque organisme pour en bénéficier. Or, les critères d’éligibilité varient d’une structure à l’autre, certaines aides sont cumulables, d’autres non, … Bref, difficile pour les seniors de s’y retrouver. L’idée est donc de faciliter l’accès à ces financement grâce à MaPrimAdapt'.

Si l’on attend les retours d’Emmanuelle Wargon et de Brigitte Bourguignon sur les critères d’éligibilité au dispositif d’ici le début de l’année prochaine, il y a fort à penser que des conditions de ressources et d’âge seront nécessaires pour y prétendre. On peut par ailleurs supposer que les dispositions adoptées seront similaires à celles de l’aide Action logement, clôturée depuis avril 2021, qui a permis de sécuriser la salle de bain de 100 000 seniors entre 2020 et 2021.

L'aide devrait être pilotée par l'Anah et les travaux éligibles devraient quant à eux concerner des modifications lourdes du bâti. Par exemple, remplacer sa baignoire par une douche senior, installer des WC ou un lavabo PMR (personne à mobilité réduite), équiper son escalier d’un monte-escalier ou d’une plateforme élévatrice

À l’instar de MaPrimeRenov’, l’accès à ce financement sera par ailleurs soumis à l’établissement d’un diagnostic par un professionnel –ergothérapeute ou AMO (Assistant à Maîtrise d’Ouvrage)– afin de vérifier la validité et la pertinence des travaux à réaliser tout en veillant au bon emploi de l’argent public.

Suivez-nous :-)