0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
Être rappelé
icon book Santé & Vie pratique

EHPAD et grand âge : les propositions des candidats à la présidentielle

Rédaction : Claire Viel - Mise à jour : 18 mars 2022 à 11h22

Temps de lecture estimé à : moins d'une minute

Les propositions des candidats à la présidentielle pour le grand âge

Les questions d’âge et d’autonomie ne semblent guère mobiliser le débat public. Vieillir est pourtant l’affaire de tous. Personne n’aime à y penser, pourtant, chacun de nous peut un jour se trouver confronté à une situation de dépendance… qu’il s’agisse de soi-même ou de l’un de ses proches. L’affaire Orpea aura au moins eu le mérite de donner un coup de pied dans la fourmilière et de remettre la prise en charge de nos aînés au cœur de l’actualité.

Les candidats à la Présidentielle se sont-ils saisis de la question ? Que retrouve-t-on dans les programmes pour les personnes âgées en perte d’autonomie ? Décryptage.

 

Emmanuel Macron : Lutter contre les pratiques inhumaines en EHPAD 

Maintes fois annoncée, maintes fois reportée, la loi Grand âge qui devait faire jour sous le quinquennat Macron a finalement été abandonnée par l’exécutif. Malgré plusieurs mesures et annonces pour les questions d'âge ces derniers mois, les professionnels du secteur ne cachent pas leur déception et attendent des mesures fortes.

Récemment déclaré, le candidat a annoncé le 17 mars le recrutement de 50 000 soignants en EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ainsi qu’un renforcement des contrôles. L’actuel Président a également confirmé le déploiement de Ma Prime Adapt’, l’aide unique pour adapter les logements et également indiqué la prise en charge de 2h d’aide à domicile hebdomadaires pour les personnes en perte d’autonomie.

 

Changer le modèle des EHPAD pour Valérie Pécresse

Se déclarant « bouleversée » par les révélations de Victor Castanet dans son livre enquête Les Fossoyeurs, Valérie Pécresse souhaite réorganiser en profondeur le fonctionnement des EHPAD et créer un référentiel auxquels tous les établissements médicalisés, publics comme privés, devront se soumettre.

La candidate LR indique également la création un véritable statut pour les proches aidants leur permettant d’aménager leur temps de travail.

La présidente du Conseil régional d'Île-de-France indique par ailleurs donner priorité au maintien à domicile grâce au relèvement du crédit d’impôt de l’aide à domicile de 6 000 € à 10 000 € par an, avec 2 500 € supplémentaire en cas de personne dépendante au sein du foyer.

 

Développer les solutions d’hébergement alternatives

Yannick Jadot préconise l’arrêt de la création de nouveaux EHPAD privés à but lucratif ainsi que le développement de l’habitat partagé et la cohabitation intergénérationnelle. Le candidat EELV souhaite donner aux aidant une véritable reconnaissance de statut et de rémunération.

Le député européen propose également une hausse des droits de succession sur les gros héritages afin de prendre en charge la dépendance des personnes âgées. Les successions inférieures à 200 000 € seraient toutefois exonérées d’impôt.

 

Renforcer notre système de santé avec Marine le Pen

Marine le Pen souhaite augmenter le nombre de soignants au sein des EHPAD. Chaque établissement devrait ainsi intégrer a minima un médecin coordonnateur et un infirmier et ce, 24 h/24. La candidate indique également son intention de créer un droit de visite opposable dans les structures médicosociales.

La présidente du RN met 20 milliards sur la table pour restructurer notre système de santé, avec notamment l’arrêt des fermetures de lits d’hôpitaux, des revalorisations salariales, la lutte contre les déserts médicaux et la création d’urgences gériatriques.

 

Créer un service public de la dépendance pour Jean-Luc Mélenchon

Pour Jean-Luc Mélenchon, il est nécessaire de reconstruire notre système de santé et de mettre en œuvre un véritable service public de la dépendance en mettant à contribution les gros patrimoines. L’objectif étant de soutenir le maintien à domicile.

Le candidat de la France insoumise annonce également sa volonté de collectiviser les EHPAD, d’y créer 50 000 nouvelles places d’ici 5 ans, de former et recruter 210 000 nouveaux personnels et de revaloriser les salaires.

 

Un plan de recrutement aux métiers du grand âge pour Anne Hidalgo

Anne Hidalgo désire développer les financements de la nouvelle branche dépendance et revaloriser le montant de l’APA à domicile (Allocation Personnalisée d’Autonomie). La candidate socialiste souhaite renforcer le nombre de soignants en EHPAD grâce à un plan pour recruter et former aux métiers du grand âge et en revalorisant les salaires.

L’actuelle Maire de Paris indique par ailleurs sa volonté de porter les montants nets du minimum vieillesse à 1 000 € et du minimum contributif à 1 200 €.

 

Pour Fabien Roussel, priorité au soutien financier de la perte d’autonomie

Le candidat du parti communiste évoque la mise en place d’un service public du grand âge avec une mise sous tutelle des EHPAD privés et la création d’une allocation universelle pour l’autonomie, regroupant la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) et l’APA, dont les montants seraient revalorisés. Il souhaite également recruter 300 000 personnels en EHPAD (dont 100 000 pour les seuls établissements publics) ainsi que 100 000 emplois d’aides à domicile sur 3 ans.

Fabien Roussel indique également sa volonté d’améliorer le statut des aidants en augmentant l’indemnité et la durée du congé de proche aidant.

 

Une véritable politique du maintien à domicile pour Nicolas Dupont-Aignan

Pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées, Nicolas Dupont-Aignan indique la nécessité d’adapter les logements, de développer les soins et l’hospitalisation à domicile et de soutenir les aidants. Le candidat de Debout la France souhaite également soutenir les alternatives à l’EHPAD en créant 110 000 places en résidences autonomie et 50 000 en résidences services.

Dans les EHPAD, le député de l’Essonne déclare sa volonté d’augmenter les moyens, le nombre des personnels soignants ainsi que les places en soins palliatifs pour un meilleur fonctionnement. Le candidat souhaite en outre la mise en œuvre d’une loi de programmation du grand âge.

 

Renforcer les contrôles des EHPAD pour Éric Zemmour

Éric Zemmour indique sa volonté de supprimer les ARS (agences régionales de santé), de renforcer les contrôles en EHPAD et de revoir les contrats des établissements privés.

Le candidat de Reconquête souhaite par ailleurs favoriser la « retraite à la maison » plutôt que la maison de retraite.

 

Nathalie Arthaud : embaucher en EHPAD

La candidate de LO a indiqué sa volonté de créer de nouveaux postes dans les EHPAD.

Cet article vous a-t-il été utile ?

4.7/5 - (19 avis)

Actualités sur le même thème

Interview : La FFRS, un soutien sportif et social pour les plus de 50 ans

Interview : Une association engagée pour les seniors LGBTI+ ou vivant avec le VIH

L'ASI : L’allocation supplémentaire d’invalidité de catégorie 2

Interview : La Rochelle, des cours d’informatique au service des seniors

Abonnez vous à la newsletter Recevez toutes les actus Bonjour Senior